AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

WALKER — that's what you get when you let your heart win.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

⊰ PARCHEMINS : 267
⊰ INSCRIPTION : 22/10/2010
⊰ ÂGE : 22
⊰ CRÉDITS : © everest.
⊰ ÂGE RPG : Dix-sept.
⊰ PSEUDO : Luce.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4232


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Sam 23 Oct - 7:56

tumblr.

Lilween Walker
dix-sept ans, septième année, Serpentard.

« Elle est pas terroriste, elle est pas anti-terroriste. Elle est pas intégriste, elle est pas seule sur terre. Elle est pas commode, nan, elle est pas comme Aude. Elle est pas froide, elle est pas chaude pour nu réaliste. Elle est pas créditeur. Elle est pas méchante mais putain qu'est-ce qu'elle est chiante. Elle est pas intérimaire, elle est pas comme sa mère. Elle est passagère, elle est pacifiste. Elle est pas d'accord, elle est passionnée. Elle est pas fute-fute, oh, elle est pathétique, aime pas tous mes tics. Elle est pas solitaire, elle est pas solidaire. Elle est paresseuse. Elle est pas réciproque, elle est pas en cloque. Elle est pas d'la région PACA, ouais, elle a qu'à s'envoler. Elle est parisienne, elle est pas présentable. Elle pas jolie, elle est pas moche non plus. Elle est pas à gauche, elle est pas adroite, elle est pas maladroite. Elle est pas terroriste, elle est pas anti-terroriste. Elle est pas jolie, elle est pas moche non plus. Elle est pas toujours drôle. Elle est pas libre. Elle est pas tentée, elle est paternaliste. Elle est pas inspirée, elle est patiente. Elle est pasticheuse, elle est passible, elle fait pas la politique. Elle est parisienne, elle est pas présentable. Elle est pas jolie, elle est pas moche non plus. Elle est pas à gauche, elle est pas adroite, elle est pas maladroite. Elle l'a pas volé. Elle est passing-shot. Elle est passe-temps, elle est pas stable, elle est passable. Elle est pas partout, elle dit qu'elle partira où elle est même pas venue. Elle est partisane. Elle est pas, pas sortable. » plus ?



    ♦ CELLE QUI CHERCHAIT LES EMBROUILLES — (libre)
    ♦ CELUI QUI SERVAIT DE JOUET — (pris, L. Antown Potter)


Dernière édition par Elliott T. Whitaker le Dim 17 Juin - 4:45, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 267
⊰ INSCRIPTION : 22/10/2010
⊰ ÂGE : 22
⊰ CRÉDITS : © everest.
⊰ ÂGE RPG : Dix-sept.
⊰ PSEUDO : Luce.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4232


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Sam 23 Oct - 7:56

© kim mai, sinnerwhisper, & pauline.


it'sladiesnight


CASSANDRE JOHANSSEN :
celle qu'elle sous-estimait
Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.

© livejournal.

    LÉONIE SCAMANDER :
    celle qui fut autrefois son amie
    Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.© livejournal.

PEARLYNE DASHWOOD :
celle qu'elle avait aimée
Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.

© livejournal.

    JUDY-TZIPPORAH BERKOLITZ :
    celle qu'elle rendait jalouse
    Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.© livejournal.

BONNIE CALLAHAN :
celle qui croyait en elle
Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.

© livejournal.

    BRANDLYN-ERZA SCARLETT :
    celle qu'elle croyait connaître
    Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.© psychozee.

ROXANNE DUMONT :
celle qui...
Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.

© fox.

    NOM PRENOM :
    celle qui...
    Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.© crédit.



code par AJ Pearlyne Dashwood.


Dernière édition par Elliott T. Whitaker le Jeu 27 Fév - 14:21, édité 41 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 267
⊰ INSCRIPTION : 22/10/2010
⊰ ÂGE : 22
⊰ CRÉDITS : © everest.
⊰ ÂGE RPG : Dix-sept.
⊰ PSEUDO : Luce.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4232


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Sam 23 Oct - 7:56

© nylon, kim mai & cupcake.


it'srainingmen

TRISTAN AINSWORTH :
celui qu'elle aimait en secret
Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.
© crédit.
    GALADRIEL WEASLEY :
    celui qui était un peu plus que son ami
    Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.
    © crédit.

SYRIUS SLYBACK :
celui qui lui lançait des défis
Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.
© crédit.
    MARLON GELLER :
    celui sur qui elle avait une info
    Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.
    © crédit.

HERMES LOWER :
celui qui tentait de lui faire aimer son cours
Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.
© crédit.
    MICAH SIMMONS :
    celui qui fumait trop à son goût
    Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.
    © coclico.

ANTOWN POTTER :
celui avec qui elle jouait au chat et à la souris
Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.
© hollyroller.
    NOM PRENOM :
    celui qui...
    Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia, rationis indagine, intelligentiae lumine, naturae interpretem; stabilis aevi et fluxi temporis interstitium, et (quod Persae3 dicunt) mundi copulam, immo hymenaeum, ab angelis, teste Davide4, paulo deminutum. Magna haec quidem, sed non principalia, idest quae summae admirationis privilegium sibi iure vendicent. Cur enim non ipsos angelos et beatissimos caeli choros magis admiremur? Tandem intellexisse mihi sum visus, cur felicissimum proindeque dignum omni admiratione animal sit homo, et quae sit demum illa conditio quam in universi serie sortitus sit, non brutis modo, sed astris, sed ultramundanis mentibus invidiosam. Res supra fidem et mira. Quidni? Nam et propterea magnum miraculum et admirandum profecto animal iure homo et dicitur et existimatur. Sed quaenam ea sit audite, Patres, et benignis auribus pro vestra humanitate hanc mihi operam condonate.
    © crédit.


code par AJ Pearlyne Dashwood.


Dernière édition par D. Lilween Walker le Mar 19 Avr - 7:04, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 357
⊰ INSCRIPTION : 12/10/2010
⊰ CRÉDITS : unicorn ; tumblr
⊰ ÂGE RPG : 17 ANS
⊰ PSEUDO : mischievous wink
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4528


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: PARAMORE ◊ feeling sorry
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: none :)
MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Dim 24 Oct - 4:32

Citation :
BEAU PARLEUR VERSION FÉMININ ♦️ IDÉALISTE ♦️ VÉRITABLE TOMBEUSE ♦️ AIME FAIRE LA FÊTE
+le titre
Il nous faut un lien (a)
Je sais pas quelle est l'orientation sexuelle de Lilween, mais j'aurais bien vu un truc du genre, pendant des vacances, quand elles cohabitaient pas encore dans la même école, elles sont sorties ensembles (parce que AJ passait ses vacances pas loin de chez Lilween), elles se sont trouvé pleins de points communs et du coup elles étaient plus ou moins ensemble, étant donné que les deux draguent n'importe qui n'importe comment n'importe quand, et leur relation s'est arrêtée là, et là elles se croisent dans Poudlard, elles se croisent aux fêtes, mais elles pourraient hésiter, ne pas être sûre que ça soit bien elles et tout (et puis elle n'ont pas forcément envie de reprendre leur relation où elle l'avait laissée).
Dis moi ce que tu en penses, ou si tu as une autre idée, je suis preneuse :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 267
⊰ INSCRIPTION : 22/10/2010
⊰ ÂGE : 22
⊰ CRÉDITS : © everest.
⊰ ÂGE RPG : Dix-sept.
⊰ PSEUDO : Luce.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4232


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Dim 24 Oct - 4:49

Oh, c'est juste génial
J'aime, j'adore, j'adhère. Elles auraient pu être, d'abord amies et puis au fil des jours à se voir, il y aurait eu quelque chose en plus et finalement ça aurait fini en relation (: Je vois bien Lilween tiraillée entre les deux sexes et notamment à cause de sa relation avec Pearl. Après, je pense qu'elle aurait gardé ça pour elle et quand elle l'aurait vue à Poudlard, quelque part, elle aurait un peu paniqué parce qu'elle était sûre qu'elle ne reverrait jamais Pearl, surtout pas à Poudlard. Et justement, je pense que malgré ses sentiments, Lili ne voudrait pas avoir à reparler de ce qui s'est passé durant l'été. Elles pourraient se croiser et justement, un jour se parler et là, Lilween avouerait à Pearl que même si elle ne regrette pas ce qui s'est passé, elle préfère en rester là. Comment réagirait Pearl face à ça ? Et puis est ce qu'entre elles, ça ne seraient pas un peu tendu au début, comme ça l'est quand on vient de se séparer de son petit ami, justement à cause de ce qu'elles ont vécu ensemble ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 357
⊰ INSCRIPTION : 12/10/2010
⊰ CRÉDITS : unicorn ; tumblr
⊰ ÂGE RPG : 17 ANS
⊰ PSEUDO : mischievous wink
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4528


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: PARAMORE ◊ feeling sorry
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: none :)
MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Dim 24 Oct - 5:04

Oui, Pearlyne a toujours pensé que c'était inutile de s'engager et que ça n'apportait que du mal, et malgré tout elle se serait plus ou moins engagée avec Lilween, du coup elle ne l'aurait dit à personne, même pas a sa meilleure amie, ce pourquoi elle a du complètement rayer Lylween de son esprit, et pour elle ça serait pareil, elle ne regrette pas mais n'a pas envie de continuer sur cette voie là non plus. Mais du coup, en effet elles sont un peu en froid, ce qui aurait été inimaginable pour elles à l'époque où elles se sont connues.
On fait comme si elles s'étaient déjà reparlées, ou on le fera en RP ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 267
⊰ INSCRIPTION : 22/10/2010
⊰ ÂGE : 22
⊰ CRÉDITS : © everest.
⊰ ÂGE RPG : Dix-sept.
⊰ PSEUDO : Luce.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4232


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Dim 24 Oct - 8:11

Bonne question, on pourrait faire ça en rp, ça pourrait être amusant, qu'en penses-tu ? (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 234
⊰ INSCRIPTION : 12/10/2010
⊰ ÂGE : 23
⊰ CRÉDITS : Avatar : Rosendale ; Signature : Loseanhour
⊰ ÂGE RPG : 28 ans
⊰ PSEUDO : Fantomas
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4537


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: niet.
MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Mer 27 Oct - 9:09

J'ai un peu cherché, mais non, pas moyen de trouver autre chose que le lien que tu avais bien suggéré (non qu'il ne me plaise pas, mais je me demandais s'il y avait d'autres possibilités pour faire quelque chose qui en plus les force à se côtoyer). Donc on reste sur l'idée du "tu m'as entendu, gare à toi si ça se propage" eeet je rédigerais dès que possible. I love you

Désolée de l'attente !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 267
⊰ INSCRIPTION : 22/10/2010
⊰ ÂGE : 22
⊰ CRÉDITS : © everest.
⊰ ÂGE RPG : Dix-sept.
⊰ PSEUDO : Luce.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4232


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Jeu 28 Oct - 4:45

J'avoue que pour qu'ils se côtoient souvent je suis pas super inspirée mais peut-être qu'ils auraient pu être collés ensemble pendant un long moment ? Tous deux auraient été collés en même temps et finalement, étant les deux seuls collés on leur aurait demandé de ranger toute la bibliothèque, ou un truc du même genre bien ennuyeux et du coup ils devraient se supporter une fois ou deux par semaine à cause de leur punition (?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Mar 9 Nov - 7:39

Boooon alors j'avoue n'avoir pas trouvé d'idées merveilleuses même en lisant ta fiche, malheureusement
Mais, éventuellement, Lilween aurait pu surprendre Cassandre dans une situation compromettante pour elle, du genre faisant du chantage à quelqu'un, ou en pleine expérience magique qui pourrait entraîner son exclusion si ça se faisait savoir ?
Revenir en haut Aller en bas

⊰ PARCHEMINS : 267
⊰ INSCRIPTION : 22/10/2010
⊰ ÂGE : 22
⊰ CRÉDITS : © everest.
⊰ ÂGE RPG : Dix-sept.
⊰ PSEUDO : Luce.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4232


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Mar 9 Nov - 7:55

Ça pourrait être intéressant (: Et ça me donne même une idée, encore une fois tu me dis (:
Lilween n'est pas non plus un ange, alors elle aurait pu voir quelque chose de compromettant pour Cassandre, au point qu'elle pourrait se faire renvoyer, seulement, Lilween aurait très bien pu ne pas en avoir conscience. Disons que sur le moment l'acte en question n'aurait pas choqué Lilween et elle aurait même pu l'oublier complétement. Seulement, Cassandre qui s'est rendue compte de la présence de Lilween pourrait commencer à lui faire des menaces, que ce soit directement ou pas et alors, Lilween complétement perdue n'aurait toujours pas compris, jusqu'à ce que dans l'une de ces menaces, elle n'y trouve la réponse. Alors bien sur, ça pourrait s'arrêter là, mais la serpy est plutôt du genre joueuse, même si elle n'a pas forcément conscience de la personne à qui elle a à faire, ici, Cassandre. Donc, Lili se mettrait à chercher Cassandre exprès, dans le but de la pousser à bout, par simple amusement et ainsi, on peut dire que Lilween se serait mise dans un pétrin parce que justement, elle ne connait pas Cassandre et qu'elle ne sait donc pas à qui elle a à faire.
Encore une fois, ce n'est qu'une proposition, je ne suis pas du tout que ce soit le genre de Cassy de faire des menaces mais sait-on jamais Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Mar 9 Nov - 7:57

Si, c'est impec' ! Tout à fait son genre, à la vilaine
Revenir en haut Aller en bas

⊰ PARCHEMINS : 267
⊰ INSCRIPTION : 22/10/2010
⊰ ÂGE : 22
⊰ CRÉDITS : © everest.
⊰ ÂGE RPG : Dix-sept.
⊰ PSEUDO : Luce.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4232


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Mar 9 Nov - 8:00

Parfait dans ce cas, je t'ajoute au plus vite ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Mar 9 Nov - 8:02

de même I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Jeu 30 Déc - 9:48

    Je veux un lien avec une Serpentard, je veux un lien avec une Serpentard. Pour être franc - et je ne sais pas pourquoi - je vois plutôt quelque chose de négatif. Ou de plus compliqué, mais qui tire sur des tensions. Va savoir. Je n sais pas ce que tu en penses, mais si j'ai bien cerné Lilween, le comportement d'Antown doit la rendre plutôt perplexe. Vu qu'elle est du même genre... Si j'ai bien compris. (: Du coup, on a plusieurs possibilités. Soit elle est carrément morose dès qu'elle le voit parce qu'il lui sort par les yeux, et qu'il le lui rend bien parce qu'il n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds...

    Sinon, j'ai trouvé un autre truc ; cela dit, je viens de voir qu'il se rapprochait beaucoup de ton lien proposé. Vu qu'ils sont assez similaires dans leurs relations avec le sexe opposé, ça pourrait être un véritable combat de coqs tombeurs entre eux. Le premier qui craquera et avouera son attirance est le perdant...

    C'est très brouillon ce que je viens d'écrire, je te demande pardon. En gros, ce qu'il faut que tu retiennes c'est : je veux un lien. Arrow
Revenir en haut Aller en bas

⊰ PARCHEMINS : 267
⊰ INSCRIPTION : 22/10/2010
⊰ ÂGE : 22
⊰ CRÉDITS : © everest.
⊰ ÂGE RPG : Dix-sept.
⊰ PSEUDO : Luce.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4232


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Jeu 30 Déc - 11:18

Le lien sera avec grand plaisir ! I love you
J'aime tes deux idées et je te propose un petit mélange, tu me dis ce que tu en penses et si tu préfère plutôt qu'on reste sur l'une des deux. (:
Antown et Lilween se détestent et pourtant, ils sont attirés l'un par l'autre ce qui rend leur relation encore plus tendue, d'abord parce que cette attirance ressemble plutôt à une faiblesse et que personne n'aime ses faiblesses. Et puis parce qu'ils se ressemblent beaucoup niveau caractère et qu'ainsi ils peuvent se comprendre beaucoup plus facilement, ce qu'aucun d'entre eux n'a envie. Et étant donné leur ressemblance de caractère, tous deux ont compris l'attirance mutuelle et c'est donc un petit jeu, assez malsain, qui s'installe entre eux à savoir qu'ils se draguent, se séduisent et que le premier qui cède perd, comme tu le dis. (:
Je sais pas si c'est super claire, je suis même pas sûre d'avoir fait un véritable mélange des deux liens que tu proposes, en réalité. TT'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win. Jeu 30 Déc - 11:32

Hum. Je me suis posé la même question sur la fin, mais en fait, si. Tu en as fait un mélange dans le sens où ils ne s'aiment pas trop. Enfin, du moins, ils craignent leurs trop grandes ressemblances.

Je résume vite-fait, et tu me dis si j'ai bien compris... Lilween et Antown étant tous les deux très fiers, ils n'acceptent pas l'attirance qu'ils ressentent mutuellement l'un pour l'autre. La raison principale est que cette attirance les rend vulnérables et faibles, ce qu'ils détestent par-dessus tout. Comme ils se ressemblent, ils ont tous les deux compris ce qui se jouent entre eux mais refusent de l'admettre. Alors, à chaque rencontre, c'est un jeu qui s'installe. L'un veut faire craquer l'autre, et l'autre veut faire craquer l'un.

Si j'ai tout bon, ça risque d'être assez marrant à jouer en rpg, cette histoire. I love you
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: WALKER — that's what you get when you let your heart win.

Revenir en haut Aller en bas

WALKER — that's what you get when you let your heart win.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SONORUS. :: 
IT'S THE END OF AN ERA
 :: The pensieve :: saison un
-