AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

bavardages matinaux. [Ivanka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: bavardages matinaux. [Ivanka] Ven 17 Déc - 7:34

• mens sana in corpore sano.

C'est sûr la pointe des pieds que Vilja pénétra dans le dortoir féminin de Durmstrang. Il était déjà neuf heures passés, mais comme tous les dimanches matins, la plupart de ses camarades de chambre dormaient encore. D'habitude, Vilja aussi se permettait de faire la grasse matinée, mais ce matin, elle avait eu la soudaine envie d'aller voler dans les airs. Depuis un mois -le début des cours donc, l'adolescente n'avait pas trouvé le temps d'aller vraiment s'entraîner assidument. D'ailleurs, à son grand regret, aucun match n'était prévu pour le moment. Toujours en essayant de ne pas faire grincer le parquet pour ne pas réveiller ses colocataires, Vilja prit son balai -probablement la chose à laquelle elle tenait le plus au mondre, ainsi qu'une paire de gant et une longue écharpe en laine assorti. L'automne commençait à se faire sentir, et le froid s'était installé, ce qui obligait les élèves à sortir bien couvert. Tandis que la jeune femme enfilait sa cape d'hiver -aux couleurs de Durmstrang bien évidement, elle commença à retourner sa valise sur son lit, le tout dans un grand fracas. « Par le caleçon de Merlin ! Où est mon Souaffle ? Mais il est où p*tain.... ». Elle ajouta à ses paroles une ribambelle d'injures en toute genre, mêlant insultes d'origines moldues et sorcières. Une des marmottes qui dormait profondément grogna, pour faire taire Vilja. Celle-ci s'excusa de troubler le sommeil de ses camarades, tout en continuant à fouiller dans sa valise. Ce ne fut qu'au bout de deux minutes et trente secondes à se demander où avait-elle bien pût mettre son Souaffle que l'adolescente eût la bonne idée de jeter un coup d'œil sous son lit, où bien évidement, la balle en question se trouvait. Dans les couloirs de Poudlard, Vilja avait saisi des brides de conversation au sujet du terrain de Quidditch de Poudlard. L'adolescente avait entendu dire que le terrain était particulièrement grand pour un terrain scolaire, avec de nombreux gradins, et affublés des même trois anneaux -aussi appelés buts, que dans les grandes stades nationaux. A Durmstrang, les matchs de Quidditch étaient impossible l'automne et l'hiver, à cause de la neige, du froid, et des vents violents. Alors qu'au Royaume-Uni, bien que le climat était plutôt tempéré, il y faisait de suite moins froid. Encore une bonne raison pour être contente d'étudier à Poudlard.

Le terrain était bien évidement désert. Seuls quelques corbeaux noirs volaient tout en clamant leur chant macabre. Une fois arrivée au centre du terrain, Vilja déposa son balai et le Souaffle sur l'herbe humide, avant de s'étirer pendant quelques minutes, à la fois pour réveiller ses ligaments endormis et pour réchauffer ses doigts glacés. L'adolescente vola durant vingt bonnes minutes, alternant entre des pirouettes pour assouplir ses capacités à attraper le Souaffle, et tir au but pour améliorer ses lancers. Vilja n'était pas habituée à travailler toute seule, sans pouvoir parler de Quidditch, de l'équipe nationale de Norvège, et tout et tout. A Durmstrang, elle s'entrainait la plupart du temps avec Lysandre, un élève qui faisait depuis longtemps du Quidditch avec l'adolescente, et avec qui elle entretenait une amitié particulière, et avec qui elle aimait lancer des défis idiots, avec souvent un rapport avec le Quidditch. Quoi qu'il en soit, pendant les entrainements, bavardages et rires étaient toujours au programme. Durant ses premières années d'études, Vilja avait toujours eu du mal à se confier, à aller vers les autres, et le Quidditch était la seule chose qui... la libérait en fait. C'était durant les entrainements et les matchs que Vilja discutait le plus avec les autres élèves. Mais mis à part son amour pour le Quidditch, elle avait toujours ressenti un besoin incontrôlable d'être plutôt seule et sans attaches. Jusqu'à cet été, où elle avait mis les points sur les « i » avec ses parents et son frère. A Poudlard, tout lui semblait plus simple. En même temps, elle avait beaucoup grandi, et mûri. Le plus drôle était qu'à Poudlard, elle avait sympathisé avec Ivanka, une jeune fille qui venait elle aussi de Durmstrang, mais à qui elle n'avait parlé qu'une ou deux fois dans leur ancien établissement. Ivanka était l'une de ses plus proches amies. Sa confidente en fait. Tiens, quand on parle du loup, le voilà... En effet, Vilja s'arrêta net dans les airs, surprise de voir Ivanka assise dans le bas des gradins, à l'observer. Elle ne connaissait pas son amie si matinale. Coinçant le Souaffle contre son ventre, l'adolescente lui fit un signe de la main, qu'Ivanka lui rendit chaleureusement. Vilja vola -ou, cela fait bizarre, mais bon, elle volait, jusqu'au gradin, où elle sauta sur une vieille marche de bois qui émit un bruit rauque. Elle posa son balai au sol, et à côté, laissa tomber le Souaffle, qui roula durant quelques secondes. « Salut Ivanka. Ça fait longtemps que tu es là ? ». En même temps que Vilja parlait -murmurait plutôt, un petite nuage de buée était sorti de sa bouche et floutait le jolie visage d'Ivanka. Les deux jeunes filles étaient habillés pareillement ; cape, gants, écharpe. L'adolescente esquissa un sourire à l'encontre de son amie, et fit quelques pas vers elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: bavardages matinaux. [Ivanka] Dim 9 Jan - 0:10

Ivanka se sentait observée. Observée, et suivie. Vous savez, comme quand vous êtes, normalement, tout seul et que vous avez l'impression d'avoir quelqu'un de planquer dans votre dos. Et bien voilà, c'est exactement ce qu'elle ressentait. Elle fit un tour sur elle même, de quoi apercevoir s'il y avait la moindre marque de danger. Rien. Il n'y avait rien d'autre que des arbres, et des arbres, et encore des arbres, à perte de vue. On l'avait prévenu, pourtant, la forêt de Poudlard était habitée de chose que l'on préférait ne pas connaître. On lui avait même dis de ne surtout pas y aller seule, et encore moins la nuit. Et pourtant, elle n'avait pas écouté les autres. Soudain, une biche apparue, comme ça, par surprise, juste devant elle. Elle s'approcha mais à environ un mètre de la jeune femme, elle se transforma en une créature horrible, qu'elle n'aurait pu décrire et se jeta sur elle. C'est là qu'elle ouvrit les yeux. Elle regarda autour d'elle, encore pas totalement éveillée et pas conséquent, un peu perdue. Le dortoir des Durmstrang filles était particulièrement calme. Personne ne bougeait, tout le monde dormait. Enfin, à part elle. Elle et une fille qu'elle vit se mettre debout, dans la pénombre. Elle crut distinguer Vilja, mais n'en était pas sûre à cause du peu de lumière qu'il y avait dans la pièce. Ivy l'entendit farfouiller dans ses affaires, avant de pester, ayant apparemment perdue son souaffle. Une fois qu'elle l'eut trouvé, la jeune fille, qui était bien Vilja, sortit du dortoir sans faire trop de bruit. Le quidditch était à ce qu'il parait, une passion de son amie. Ivanka, pour sa part n'y avait jamais vraiment joué. Non, pas qu'elle ne fut pas douée sur un balais, elle avait au contraire un très bon sens de l'équilibre et le maniait avec rapidité, mais c'était plutôt qu'elle n'y avait même jamais pensé, l'équipe étant déjà toute faite et elle préférait lire dans un coin. Toute fois, comme elle n'arrivait pas à se rendormir, tournant, et tournant en vain, elle s'habilla en prenant garde à ne pas réveiller tout le dortoir et sortit.

Dehors, il faisait froid, certes, et elle avait dû prendre un gros gilet assez cocoon dans lequel elle était à l'aise et qui lui tenait bien chaud. Mais les températures n'avaient rien à voir avec celle de Durmstrang. Là-bas, les pauvres petits anglais n'auraient pas fais long feu. Déjà qu'il se plaignait ces derniers jours du froid, ils auraient sûrement chopé la crève le premier jour de cours si ils avaient dû venir à Durmstrang. Elle avança, tranquillement, voyant Vilja, au loin, sur le terrain de Quidditch en train de s'entrainer. Il n’y avait personne d’autres à part elle seule, et il faut avouer qu’Ivanka appréciait cela. Elle n’avait jamais été l’une de ses filles qui aimaient être continuellement entourées de monde, qui détestaient la solitude. Ivanka avait des amis, de très bons amis, elle était même plutôt populaire, pourrait-on dire, mais elle avait besoin de petits moments tranquilles, des moments rien qu’à elle où elle peut penser ce qu’elle veut, faire ce qu’elle veut sans que personne ne soit au courant ni ne puisse la juger. Oui, c’était ça la véritable liberté, pouvoir prendre quelques minutes rien que pour soi. Elle continua donc de marcher, sans se presser, appréciant la sensation du vent qui balayait et faisait onduler ses longs cheveux et caressant son visage. En arrivant au terrain, elle se rendit dans les gradins, s’assit et regarda faire Vilja. Elle n’avait rien dis, ne voulant pas la déranger en plein échauffement et préférait attendre qu’elle la voie d’elle-même ce qu’elle fit rapidement, se dirigeant par la suite vers elle. « J’espère que ça ne te dérange pas que je vienne de regarder, mais je n’arrivais plus à dormir. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

bavardages matinaux. [Ivanka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SONORUS. :: 
IT'S THE END OF AN ERA
 :: The pensieve :: saison un :: rps
-