AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

You're all I've got. Don't screw it up.. ✫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
▲ SYSSY L’IMPÉRATRICE jette des diadèmes empoisonnés.

⊰ PARCHEMINS : 572
⊰ INSCRIPTION : 10/10/2010
⊰ ÂGE : 20
⊰ CRÉDITS : class whore/tumblr.
⊰ ÂGE RPG : Seize ans.
⊰ PSEUDO : winged syrius.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 5240


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Cohnaan C. Callahan
MessageSujet: You're all I've got. Don't screw it up.. ✫ Mar 22 Fév - 9:22


J'étais fou. Parfaitement cinglé. Limite malade mental. Enfin, ce n'était qu'une simple impression. Cependant c'était une impression qui ne faisait que s’accroître de semaine en semaine, de jour en jour, d'heure en heure. A cet instant précis ma folie atteignait des limites. Le bonheur me faisait perdre la tête. J'étais sous l'emprise de ce bonheur maladif depuis un mois, jour pour jour. Ce bonheur s'appelait Pandora Thomas. Celle que je qualifiais depuis très longtemps comme "l'amour de ma vie", même si je n'avais vraiment osé lui avouer mon amour auparavant. Enfin... maintenant elle le savait, pour de bon. J'avais pris mon courage à deux mains -ou ma folie, appelez ça tel que vous le voulez- et je n'avais pas hésité à monter sur la table des Poufsouffle, devant l'école entière, professeurs y compris, pour lui avouer qu'elle était absolument tout pour moi, et que je n'arrivais plus à le nier. Ces années de silences m'avaient littéralement fait exploser. Je l'aimais, voilà tout, et à présent il m'était impossible de le cacher. Pas depuis qu'elle était devenue officiellement ma petite amie. Croyez-le ou non, cet amour, nous le partagions. Il était réciproque. Ouais. Moi, Syrius, l'espèce de blagueur invétéré aimé de tous, en couple avec la merveilleuse Pandora. Sincèrement, même moi, je ne parvenais pas à y croire. Bien sur, je ne pouvais le nier, j'avais reçu de très nombreuses moqueries de la part de mes camarades de Gryffondors, et spécialement de la part de Galadriel, mon meilleur ami depuis toujours. La déclaration publique était-elle nécessaire ou un peu too much? Pfiou. Je m'en moquais pas mal. L'important, c'était qu'elle ait apprécié, voilà tout. Sincèrement... elle me rendait dingue. Dans le bon sens, évidemment.

Assis paisiblement sur un banc situé dans l'Allée principale de Pré-au-Lard, j'étais en compagnie d'une demoiselle. Non, ce n'était pas Pandora. Justement, c'était fait pour. Non, je n'étais pas en train de préparer un plan parfaitement machiavélique, ni même en train de tromper ma petite amie! Non mais oh! Jamais je n'aurais fait ça à ma Pandy-Panda. J'aurais préféré mourir. Reprenons. J'étais tout simplement en train de discuter avec une jeune fille que je connaissais depuis ma première année, et avec laquelle j'étais plutôt proche. Elle avait beau être à Serpentard, je l'aimais bien cette fille. Comme quoi, les verts & argents ne sont pas tous des abrutis, finalement. Loin de là même. En pensant à cette idée, je ne pouvais pas m'empêcher de voir le visage de Léonie, dans mon esprit. Cette fille était certainement la Serpentarde qui m'avait le plus marquée. Mais là n'était pas la question. Je secouai la tête violemment, pour me concentrer sur mon but principal, qui était la discussion que j’entretenais avec Mary, la fameuse Serpentarde.
« Et t'es vraiment sure que c'est une jolie surprise? J'veux surtout pas la décevoir! » lui demandais-je, pour la énième fois, si bien qu'elle leva les yeux au ciel. Elle n'avait pas arrêté de m'assurer, encore et encore, que l'idée que j'avais eu était fantastique. Je m'étais tournée vers elle il y a quelques jours de cela pour lui demander de l'aide. Il fallait que je fasse une surprise à quelqu'un. En fait, j'avais juste besoin d'un avis extérieur, celui d'une fille, car l'idée était parfaitement claire dans ma tête. Et puis je me voyais mal demander ce genre de chose à Galadriel. Non pas que nous ne soyons pas assez proche, loin de là... Le problème était juste qu'il était aussi expert que moi dans ce genre de chose.. C'est à dire pas du tout. Mais chut, c'est secret. « Syrius! Demande moi ça encore une fois et je t'assure que je vais t'arracher les yeux! » m'annonça t-elle, en m'administrant une tape sur l'épaule, faisant mine d'être indignée. Cela déclencha chez moi un grand rire amusé. « Vieille rabas-joie! Je suis sure qu'elle ne va pas aimer... » lui lançai-je alors, pour la mettre en rogne. J'aimais bien l'embêter, mine de rien. Mary n'avait pas cessé de me répéter que mon idée était très romantique, et blah, blah, blah... Elle avait presque failli me tuer lorsque je lui avais avoué penser que cette idée craignait. Elle respira profondément, comme si elle se retenait de me frapper très fort.

« Tss. Pour la énième fois, Syrius Symon Slyback, je t'ASSURE que ton idée est parfaitement fantastique, et qu'elle va adorer! Et si elle ne l'adore pas... Bah je vais devoir la tuer, tant tu t'es donné du mal dans ton cerveau réduit pour concocter un truc comme ça! » annonça t-elle solennellement, en se retenant pour ne pas éclater de rire. « Tu la tue et je te tue. » dis-je d'un ton que je voulais grave, en la regardant droit dans les yeux. Cette fois elle explosa de rire. « Bon, sale fou, j'dois te laisser, j'ai des emplettes à faire. Bonne chance alors! N'aie pas le trac surtout, elle va adorer! » dit-elle, en se levant avec énergie, avant de me faire la bise, puis de s'éloigner à grands pas vers le magasin le plus proche. « Et merci pour l'aide! » lui criai-je, en lui lançant un clin d'oeil complice. Je l'entendais rire de loin, tandis qu'elle me lançait un signe de la main. La surprise me laissait pensif. Je voulais qu'elle aime.. Je n'arrivais pas à m'empêcher de sourire en y pensant, d'ailleurs. Pandora devait me rejoindre ici, elle ne devait plus tarder...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: You're all I've got. Don't screw it up.. ✫ Sam 4 Juin - 0:57

Un sourire. Un baiser. Un couple. Syrius et Pandora sortaient ensemble depuis peu de temps et pourtant, le sentiment que le soir dernier était celui de la vieille déclaration too much de Syrius était présent. En fait, ça aurait été hier soir comme demain soir, Pandora s'en fichait, le simple fait de savoir qu'à présent ils étaient ensemble, pour de bon, pour de vrai, faisait battre son coeur plus fort encore qu'avant, quand ils ne s'aimaient qu'en cachette sans savoir que l'un et l'autre étaient faits pour être ensemble. Un sourire. Un baiser. Un couple. Syrius et Pandora s'aimaient. Syrius et Pandora s'appréciaient plus que des amis. Syrius et Pandora s'étaient donnés rendez vous à Pré-au-lard. Et c'était ce matin-là que Pandy Panda sautait partout dans le dortoir cherchant en vain ce qu'elle allait se mettre, cherchant en vain ce qu'elle pourrait bien porter pour son "rendez vous" avec Syrius. Un élan de curiosité poussait ses camarades de dortoir à lui poser des tonnes de questions sur Syrius, du genre, es-ce qu'il embrasse bien, es-ce qu'ils ont été plus loin, es-ce que ci, es-ce que ça, mais ce n'est surement pas Pandora qui irait répondre à de tels commères comme elles. Passant outre, elle avait enfin déniché un jean et un t-shirt assez commode pour être mis ce jour-là.

(...)

Deux heures plus tard, elle s'élançait déjà dans les allés de Pré-au-lard à la recherche de son amour. Mais aucuns signes, même pas un sourire, un rire, rien. Soupirant, elle finit par arriver près de l'endroit où ils devaient se rejoindre et l'apercu. Lui et cette serpentard. Pourquoi... ? Bien que son amour était difficilement comparable à la haine qu'elle éprouvait à ce moment-là, le flot de questions qui se mettaient en travers dans son cerveau n'accentuait un peu plus les interrogations sur la situation. Syrius et la serpentarde semblaient proches, trop proches. Un baiser sur la joue. Un clin d'oeil et elle part, laissant place à Pandora. Celle-ci, froide, raide comme un piquet, avance. Elle se poste à côté de lui, s'assoit, sourit niaisement en tournant la tête. Elle se pose encore des questions. Malentendu ? Certainement pas. Si il y en a une qui est toujours dupé dans l'affaire c'est Pandora et ce jour-là elle détestait le faite de vivre, le fait d'aimer Syrius sans savoir qu'au fond, il pouvait surement se moquer d'elle, tout comme le fait qu'il était le meilleur ami de son chieur de cousin, tout comme le fait que ça pouvait être une supercherie malsaine de leur part à eux deux. Pandora tourna son regard lentement vers lui. Froide. Oui elle l'était. Mais voir Syrius en compagnie d'une autre fille, qui plus est si complice avec elle, elle trouvait ça bizarre. Jalouse ? A priori. Mais elle voulait des explications.

« Tu m'expliques ... ? » Elle brisa le silence de sa voix stridente, de son ton sec. Le regard autrefois pétillant de Pandora ne brillait surement plus à ce moment-là. Noir. Sombre. Elle se posait beaucoup trop de questions au fond d'elle pour contenir tout ce qu'elle avait à dire sur tout ça et c'est dans un excès de questions intérieurs qu'elle lâchait. « C'est incroyable. Pandora sort avec Syrius et finalement, je crois que y'a un sérieux problème de logique. Qui c'est cette fille ? Une autre petite amie ? T'es bien un Gryffondor toi. Pour... Pourquoi tu sors avec Pandora Thomas au juste ? Pourquoi tu fais des déclarations à l'eau de rose et publique ? Tu espérais me faire le coup longtemps ou.. ? » Le souffle de Pandora s'intensifiait. Sa respiration ne se calmait pas et si elle faisait une crise cardiaque ça serait juste à cause de lui. Enfin à ce moment-là elle se maudissait juste d'être si heureuse, si amoureuse en fait. Le coeur serré elle regrettait de s'être lever de bonne humeur, de s'être lever dans le but de le rejoindre et de les voir ces deux-là. Pandora grinça doucement des dents et recula doucement du banc pour ne plus être près de lui. Syrius. Pourtant quelques jours, quelques semaines avant, elle s'était juré laimer, jurer elle même sans qu'ils n'aient eu à se le dire avant. Elle l'a aimé depuis l'épisode de l'infirmerie. Elle l'a vraiment aimé plus que le vieux serpentard qui la suivait dans la bibliothèque avant tout ça. Peut-être qu'elle devrait reprendre sa tranquillité auprès de ses livres.

« En fait. Je veux juste savoir. C'est un jeu ? C'est un complot avec Galadriel pour punir la méchante et hypocrite petite cousine qu'il a c'est ça ? Non parce que je m'entends mieux avec lui en ce moment, bizarrement... » Les yeux brillants, elle détournait le regard. Car elle était sur de finir en pleurs à la fin de son monologue. Car elle était sur de sentir une larme coulé le long de sa joue dans quelques secondes. Secondes passés. Une larme puis une autre coulant doucement et lentement sur ses joues roses d'énervement. Pandora pouvait être très jalouse et rancunière, voir trop. Et l'hypocrisie qu'elle croyait être de la part de Syrius et qui n'était pas la rendait sans dessus dessous dans tout son être. Pandora l'aimait c'était inévitable mais tout ça c'était trop. « Et moi qui dit que je t'aime à longueur de journée... Je suis pathétique. » Un léger sourire froid vers Syrius, elle n'osait relever son regard vers lui. Le regard doux de Pandora avait disparu. Les larmes étaient apparus. Et l'explication attendait encore. Pourquoi... ? Elle grimaçait. Espérant un malentendu. Mais pour elle, il n'y en avait surement aucuns.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

You're all I've got. Don't screw it up.. ✫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SONORUS. :: 
IT'S THE END OF AN ERA
 :: The pensieve :: saison un :: rps
-