AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

LES ECOLES ÉTRANGÈRES.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

⊰ PARCHEMINS : 74
⊰ INSCRIPTION : 30/10/2010
⊰ CRÉDITS : applestorm
⊰ PSEUDO : COMPTE STAFF
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4425


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: LES ECOLES ÉTRANGÈRES. Dim 18 Déc - 11:20


les écoles étrangères

Dans ce sujet est résumé l'histoire et organisation de chaque école étrangère qui ont récemment fermé. Chaque école a une partie historique qui raconte leur fondation, une partie architecture, puis mentalité et organisation des cours. Tout n'est pas détaillé volontairement pour vous laisser une marge d'imagination. Néanmoins, si vous avez la moindre question n'hésitez pas à nous la poser dans la partie appropriée.
Il faut savoir que depuis l'année 2002, les plus grandes écoles mondiales dont Beauxbâtons, Durmstrang, Salem et Poudlard ont accepté d'un commun accord d'adopter le même régime d'examens. Ainsi, chaque école fait passer à ses élèves de cinquième année un Brevet Universel de Sorcellerie Élémentaire (BUSE) à la période de juin, et qui concerne toutes les matières choisies par l'étudiant. Ensuite, à la fin de leur septième année, les élèves passent leurs épreuves d'ASPIC (Accumulation de Sorcellerie Particulièrement Intensive et Contraignante).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 74
⊰ INSCRIPTION : 30/10/2010
⊰ CRÉDITS : applestorm
⊰ PSEUDO : COMPTE STAFF
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4425


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: LES ECOLES ÉTRANGÈRES. Dim 18 Déc - 11:20

INSTITUT DES SORCIÈRES DE SALEM.

historique

La fondation de l'institut remonte à l'époque puritaine des premières colonies d'Amérique. Quelques mois après la tragédie historique des sorcières de Salem de 1692, les mères et soeurs des vingt-cinq victimes ont construit ensemble un refuge à l'abri de ces infâmes moldus. Contrairement aux idées reçues, l'institut à ses débuts n'était qu'une modeste bâtisse, et ne ressemblait en rien aux immeubles aériens et modernes connus en 2060. En effet, il a fallu attendre une cinquantaine d'années avant que l'Institut ne connaisse un véritable essor. Le refuge s'est alors développé en réelle institution pour apprentis sorciers, cela grâce à l'arrivée massive d'indiens rescapés des massacres perpétrés par les colonies moldues. Ces derniers, de part leurs idées et motivations, ont permis à Salem de se transformer en école digne de ce nom, devenant au fil des années le premier collège de sorcellerie des nouveaux Etats-Unis d'Amérique, dépassant rapidement son ancien concurrent français québécois, qui a d'ailleurs finalement fermé ses portes peu de temps avant la seconde guerre mondiale.

architecture

Il existe un ancien Salem, et un Salem moderne. Cette scission s'est produite lors de l'arrivée des Indiens d'Amérique. Autrefois, l'institut n'avait rien d'agréable, construit précairement par des sorcières perdues et terrifiées, il n'était qu'une simple demeure spartiate en bois. Les Indiens ont amélioré l'architecture, en la rendant dans un premier temps plus confortable et plus agréable. Sur un terrain de plusieurs hectares (qu'on appelle aujourd'hui le campus), ces hommes ont alors construit divers bâtiments, majoritairement des pleins-pieds, qui sont d'ailleurs encore présents aujourd'hui. Par la suite, lors de la révolution industrielle saisissante des Etats-Unis, ces bâtiments ont fini par connaître une transformation progressive pour ressembler aujourd'hui à ces édifices aériens et modernes.
L'organisation reste plus ou moins la même que celle de Poudlard. Une grande salle, appelée la Cafétéria, réunit un buffet à volonté. Les étudiants ne sont néanmoins pas servis à table, mais doivent se déplacer avec leur plateau, avant de s'asseoir à l'une des innombrables tables de la Cafétéria. Les tables regroupant généralement 2, 4, 6 ou 10 places.
Chaque élève vit en colocation dans une chambre, tout comme ces étudiants d'études supérieures moldus dans les universités. Ils ont une salle d'eau attenante à cette grande pièce.
Tout comme à Poudlard, les sorciers entrent à onze et terminent leur scolarité à dix-sept ans. Néanmoins, ces études ont un certain prix, qui, bien que raisonnables (500 gallions de frais annuel) dénotent de leur apparente ouverture d'esprit et principe d'égalité pour tous.
Ces sept années sont de qualité un peu plus faible que l'enseignement des écoles européennes.
Il est possible de continuer jusqu'à 18 ans, l'année suivante étant optionnelle, sélective et malheureusement très coûteuse. Elle approfondit les connaissances des élèves, et les spécialise dans le domaine vers lequel ils souhaitent s'orienter. Cette année optionnelle forme les élites du monde magique, la qualité n'ayant rien à voir avec les précédentes années. D'ailleurs, bon nombre d'étudiants européens majeurs apportent leur candidatures, espérant y être sélectionnés.


mentalité

Salem a su faire perdurer cette idée de rêve américain, et de melting pot. Bien qu'il existe certaines tensions entre communautés chez les moldus, les sorciers eux sont parvenus à une cohabitation fraternelle, initiée par les Indiens et les sorcières de Salem 400 ans plutôt. Leur ouverture d'esprit est même parvenue à leur faire oublier dans une certaine mesure les atrocités qu'ont subies les sorcières et indiens par les colonies moldus, puisque l'utilisation d'objets moldus sur le domaine de l'Institut est autorisée, et ce depuis l'amendement neuf voté par le Conseil général de l'Institut, en 1946. Quelques dérogations existent cependant à cette autorisation, telle que l'interdiction de porter tout objet pouvant blesser physiquement autrui. Ainsi, les télévisions et autres technologies en tout genre sont autorisées pour le loisir des élèves, qui doivent néanmoins acheter de leur propre chef ces commodités.

cours


Salem accorde beaucoup d'importance aux potions et sortilèges défensifs hérités des sorcières de Salem. Une méthode d'enseignement qui montre que le traumatisme de l'inquisition est encore inconsciemment présent dans leurs moeurs.
Généralement, les matières enseignées restent les mêmes que celles des européens, mais bon nombre de cours se voient mélangés avec les savoirs ancestraux des indiens.
Par ailleurs, Salem offre une palette de sports certainement plus variée que celles de leurs camarades outre-Atlantique. Le Quidditch n'est pas la seule activité, d'autres sports d'équipes ayant leur place sur le campus, et ont tous une importance dans la vie estudiantine. Cette prépondérance sportive contribue à nourrir ces préjugés qu'ont les étrangers vis à vis des américains, à savoir leur stupidité manifeste ainsi que leur manque de délicatesse et de distinction.
Le directeur de l'Institut lors de la fermeture de Salem, se prénommait Merthin Chatterton. Un sorcier d'un douceur incomparable, et d'une profonde bienveillance. Il est âgé d'une cinquantaine d'années, et a toujours considéré ses élèves comme ses propres enfants. Il était énormément apprécié par ses étudiants, et les a même accompagnés durant les premiers jours à leur arrivée à Poudlard. Très grand quoiqu'assez fin, il est indien de part sa mère.
Les cours de Théorie des Sciences de la guérison et "Pratique des sciences de la guérison" ont été ajoutés aux cours de Poudlard, depuis l'arrivée des élèves de Salem au château britannique. La matière a été renommée "Initiation à la Médicomagie" et est enseignée par le même professeur américain du cours initial. Néanmoins, le côté pratique de la guérison n'a pas encore été enseignée aux étudiants à Poudlard. Une première visite dans un hôpital britannique devrait régler le problème d'ici la fin de l'année.

la liste des cours est la suivante :
    - Métamorphose : Il s'agit de la même matière enseignée qu'à Poudlard, mais est ici optionnelle et disponible durant tout le cursus de l'élève.
    - Potions & Philtres ancestraux : On y enseigne les potions comme à Poudlard, mais les philtres des indiens ont également une place prépondérante. Le programme étant plus étendu qu'en Europe, les notions sont donc moins approfondies.
    - Potions approfondies : Cette option disponible dès la première année, permet de voir en profondeur les notions acquises dans le cours Potions & Philtres ancestraux.
    - civilisation moldue : Il s'agit de l'équivalent de l'étude des moldus à Poudlard. C'est une option disponible dès la première année.
    - Théorie des sciences de la guérison : Ce cours est la fierté du programme de Salem. Enseigné dans très peu d'écoles à travers le monde, la médicomage reste pourtant une science très intéressante. Le cours de Salem a la particularité de préciser certaines notions du noble art de la guérison tel que vu par les premiers Indiens. C'est une matière obligatoire, certes compliquée mais extrêmement importante. Elle est surnommée par les étudiants : TSG.
    - Pratique des sciences de la guérison : plus communément appelé PSG par les élèves, il s'agit de la mise en pratique des notions apprises en Théorie des sciences de la guérison. C'est une matière optionnelle, qui a le mérite de ne se dérouler que 3 heures toutes les deux semaines, les étudiants partant par petit groupe dans les hôpitaux sorciers au sein des Etats-Unis. C'est un cours très humanisant et apprécié par les élèves.
    - Magie blanche et défensive : Équivalent de la Défense Contre les Forces du Mal, ce cours se concentre à la fois sur l'offensif et le défensif. C'est une matière obligatoire, puisqu'il s'agit de l'un des plus anciens cours de Salem, et également le seul qui avait été entièrement enseigné par les sorcières de Salem.
    - Soins des plantes magiques & autres êtres vivants Matière regroupant la Botanique et les soins aux créatures magiques, elle apprend notamment aux élèves à respecter et entrer en communion avec la nature, tout comme les Indiens avaient pour habitude de faire.
    - Initiation au capitalisme et marché sorcier : Cours n'existant guère à Poudlard, il est le reflet même du mode de consommation de masse prépondérant aux Etats-Unis. C'est une matière obligatoire à partir de la sixième année d'étude et enseigne l'économie à la fois moldue et sorcière, puisque ces derniers sont intrinsèquement liés. Le cours est généralement surnommé Capi.
    - Sortilèges : Tout comme les Potions & Philtres ancestraux, cette matière enseigne à la fois les sortilèges et enchantements tels qu'enseignés en Europe, mais s'y ajoute également les sortilèges défensifs des Sorcières de Salem, qui ont cherché à développer leur talent en enchantement pour dissimuler leur véritable nature aux moldus, et cacher l'Institut.
    - Sortilèges approfondis : Cette matière est optionnelle et disponible dès la première année. Elle cherche avant tout à approfondir les notions enseignées en cours de Sortilèges.
    - Sport : Obligatoire pendant cinq ans, sauf dispense justifiée par un guérisseur, il est possible de choisir un cours de sport général où presque tous les sports sont enseignés, ou de se spécialiser dans un en particulier, comme le Quidditch ou autre.
    - Histoire amérindienne et européenne : Matière obligatoire jusqu'en sixième année, elle enseigne les légendes indiennes avant l'arrivée des colonies américaines, ainsi que le génocide subi. Ce cours est avant tout un hommage aux atrocités subies par ce peuple qui a tant donné pour la création de l'Institut. Par la suite, l'histoire européenne est enseignée puisqu'elle est la base même de l'histoire américaine. Ce cours est entièrement théorique, mais avait pour avantage d'être enseignée par la plus belle femme du corps professoral, Miss Wakanda Hindley, une descendante d'une sorcière de Salem et d'un indien.
    - Astronomie Maya : Cours optionnel, il est le même qu'enseigné à Poudlard. Les notions apportées par les centaures sont néanmoins peu évoquées, préférant de loin le savoir des mayas.
    - Runes anciennes : Contrairement au cours européen, ces runes anciennes sont principalement des vestiges du passé maya, aztèque et incas. C'est un cours entièrement théorique et obligatoire jusqu'en sixième année.
    - Astrologie & Arithmancie : Enseignée à la manière des civilisations précolombiennes, il s'agit d'une matière optionnelle et disponible dès la première année.
    - Art divinatoire précolombien : Matière étrangement beaucoup plus populaire qu'à Poudlard, ce cours se base entièrement sur des théories mayas, aztèques et incas. Elle ne concerne absolument pas la divination telle qu'abordée en Grande Bretagne, et s'avère beaucoup plus exacte.




Dernière édition par Ms Filomena Archibald le Lun 19 Déc - 3:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 74
⊰ INSCRIPTION : 30/10/2010
⊰ CRÉDITS : applestorm
⊰ PSEUDO : COMPTE STAFF
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4425


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: LES ECOLES ÉTRANGÈRES. Dim 18 Déc - 11:21

INSTITUT DURMSTRANG.

historique

L’Est de l’Europe n’a jamais véritablement connu d’école de sorcellerie, se contentant d’instituts épars accueillant une trentaine d’élève au maximum. Néanmoins, un collège s’est toujours détaché des autres de part sa réputation : l’Institut de Transylvanie. Crée lors de la frénésie anti-vampire au XVème siècle, il a été le pilier de l’enseignement de la sorcellerie avant la création de Durmstrang. En effet, souvent confondus avec des vampires, certains sorciers réfractaires aux créatures magiques ont fondé un lieu d’enseignement où la Magie noire était le cours principal, ce collège de Transylvanie est alors rapidement devenu un lieu où les victimes des moldus se sont rassemblées, utilisant la Magie noire comme instrument de vengeance contre les êtres dénués de pouvoirs magiques.

Le Collège de Transylvanie finit néanmoins par fermer ses portes en 1910, par un commun accord entre les différents ministères de la magie de l’Est de l’Europe, sous prétexte de la dangerosité des notions enseignées. L’Ecole était trop extrémiste, inculquant des idées étriquées hostiles aux moldus, et contraire à la règle de discrétion du monde de la Magie.

Agacés par cette fermeture soudaine et qu’ils pensaient injustifiée, les disciples du Collège se sont alors rués vers le nouvel institut : Durmstrang. Ce dernier a été fondé quelques jours après la chute du Tsar Nicolas II en 1917. On raconte d’ailleurs que Durmstrang a été créé par la princesse disparue Anastasia elle-même, dans le nord de la Finlande ou Suède. C’est grâce à la jeune femme que l’institut devint plus modéré que celui de Transylvanie, bien qu’elle dut faire face aux pressions exercées par les adeptes de l’ancien collège. D’ailleurs, elle dut se résoudre à maintenir les cours de Magie noire, et à interdire la scolarisation d’enfants né-moldus. Elle ne lâcha néanmoins guère prise pour la dernière cause qui lui tenait à cœur, militant ainsi avec fougue pour le droit des femmes à l’enseignement de Durmstrang. Malheureusement, ce fut seulement après la défaite de Lord Voldemort sur l’ile britannique que Durmstrang a réellement évolué, ouvrant officiellement ses portes aux femmes et aux enfants de moldus. Un véritable paradoxe puisque l’école doit essentiellement sa réputation à une femme né moldue : Anastasia.

architecture

Durmstrang se trouvant en Laponie - une région boréale européenne - l'école connait un climat subarctique. Ainsi, l'institut est entouré d'innombrables lacs et de forêts boréales aussi éloignées que possible des moldus. Néanmoins, Durmstrang n'en est pas pour autant isolé, puisqu'il se situe en bordure de l'une des villes sorcières les plus peuplées du Nord de l'Europe. Les étudiants peuvent alors vivre en pensionnat à l'école tout en bénéficiant de l'activité de la ville, ou encore rester vivre chez leurs parents si ces derniers résident dans la cité.
L'école s'étend sur quatre étages, et dans chaque pièce se trouve une cheminée plus ou moins grande. Elles sont allumées en permanence, des elfes de maisons étant spécialement assignés au maintien de la chaleur au sein de l'Institut.
L'Ecole est divisée en trois oblasts, l'équivalent des maisons de Poudlard. Leur critère reste cependant la pureté du sang et non pas les traits de caractère de l'étudiant.

mentalité

Réputés pour leur système scolaire rigide, les élèves de Durmstrang ont reçu une éducation assez stricte. La discrimination envers les moldus se fait d'ailleurs encore sentir parfois par certains élèves au sang pur.
Durmstrang est l'école de prédilection pour tous les aristocrates, ou sang-purs dans le monde. Beaucoup d'entre eux rêvent d'y être scolarisés, mais les personnes privilégiées sont essentiellement des sorciers slaves, habitant dans l'un des pays de l'Ouest de l'Europe.
Du fait de l'emplacement de l'école dans la ville, les élèves peuvent circuler comme ils l'entendent. Leur seule obligation est de ne pas découcher pour les pensionnaires, et de ne pas sécher un cours.
Les préjugés des étrangers sur les nordiques sont nombreux. On les considère généralement comme des personnes sombres, froides, et intimidantes, ancrées dans la magie noire et pour l'extermination des moldus. Evidemment, chaque étudiant est en vérité différent, et ces a priori sont davantage les conséquences de l'histoire macabre de l'institut.

Lors de la fermeture de l'école, le directeur se prénommait Andràs (à prononcer Anne-drash) Ryzankhov. Il était d'une beauté époustouflante, un air mystérieux émanant de lui, et son intense regard charbonneux avait le pouvoir d'ensorceler toutes les étudiantes. Assez jeune (probablement dans la trentaine), il enseignait la Pratique de la Magie noire, un cours optionnel et particulièrement barbare. Cette aura dangereuse ne faisait qu'attirer davantage les jeunes filles. On raconte d'ailleurs que, malgré sous airs d'intouchable, Andràs a accueilli bon nombre d'élèves dans son lit. Quelques jours après la fermeture de Durmstrang, personne n'a cependant entendu parler du directeur, des rumeurs prétendent qu'il s'est suicidé tant la fermeture de l'Institut l'a blessé.

cours

La sorcellerie enseignée à Durmstrang se base souvent sur l'aspect sombre de la magie.
Les étudiants entrent à dix ans pour une classe préparatoire à leur entrée en première année à 11 ans, qui testent leurs aptitudes à la magie. Tout comme Poudlard, ils terminent leurs études par une septième année à l'âge de dix-sept ans.
Du fait des innombrables nationalités slaves des élèves, l'école accorde une place importante aux langues vivantes. L'Anglais y est d'ailleurs obligatoire.
Jusqu'en 1970, un cours de Torture était enseigné à l'Institut. Néanmoins, la réalisation de la barbarie du génocide orchestré par les nazis moldus a tellement bouleversé le monde, que même les sorciers ont jugé préférable d'interdire cette matière.
Les cours de Soins aux créatures magiques ne sont pas enseignés à Durmstrang.
la liste de cours est la suivante :
    - Art du camouflage : Le contenu est le même que la Métamorphose en Grande Bretagne. C'est un cours obligatoire à partir de la première année.
    - Poisons : Axé davantage sur la science des poisons ou philtres offensifs, il est l'équivalent du cours de Potions à Poudlard bien que l'art sombre de la magie y soit davantage approfondi. C'est un cours obligatoire tout au long du cursus.
    - Langue sorcière : Cours obligatoire à partir de la troisième année, on y enseigne principalement l'anglais.
    - Magie Noire : La matière de prédilection de Durmstrang ! Celle qui a faite la réputation de l'école à travers le monde. Cours obligatoire dès la première année, il le reste jusqu'en septième quelque soit les résultats obtenus aux BUSES. Jusqu'en 1998, les cours enseignaient à la fois la théorie et la pratique.
    - Pratique de la Magie Noire : Il s'agit de l'aspect pratique du cours principal de Magie noire citée ci-dessus. La pratique est devenue un cours optionnel et assez mal vu par les ministères magiques nordiques. Néanmoins, l'indépendance de l'éducation (t le fait que ce soit le directeur qui l'enseigne) a permis aux corps professoral de maintenir cette matière, jugée barbare par certains, au programme.
    - Art du Duel : L'art du duel est plus un sport qu'un véritable cours, et est d'ailleurs en compétition avec le Quidditch pour devenir le sport officiel de l'institut. Très apprécié par les étudiants, un concours est organisé tous les ans pour élire le meilleur duelliste, qui devient en une journée la coqueluche de toutes les filles - ou de tous les garçons.
    - Magie Rouge : Cours optionnel exclusivement réservé aux élèves de dernière année, cette matière a fait polémique lors de sa création en 2008. La matière concerne en effet la pratique de la magie par l'amour, et la séduction. Un cours généralement préféré par les filles et les séducteurs nés.
    - Magie blanche : Il est l'équivalent de la Défense contre les forces du mal de Poudlard, et a été instauré en 1999, en réaction à la défaite de Lord Voldemort. C'est un cours optionnel, qui est cependant devenu obligatoire il y a de cela 10 ans.
    - Magie verte La Magie verte concerne les plantes, son contenu étant similaire à la Botanique de Poudlard, quoiqu'en beaucoup plus approfondi. C'est une matière obligatoire jusqu'en sixième année.
    - Langues anciennes : Les langues anciennes est une matière optionnelle à partir de la deuxième année, et s'avère être le jumeau exact du cours de Runes anciennes de Poudlard. Le cours est néanmoins plus axé sur les anciennes langues slaves, et le latin.
    - Sortilèges offensifs : Il s'agit ici d'enseigner les sortilèges et enchantements qui servent à attaquer une personne. C'est un cours obligatoire jusqu'en septième année, quelques soit les résultats obtenus aux BUSES.
    - Sortilèges défensifs : La matière est tout simplement le contraire du cours de Sortilèges offensifs, puisqu'il s'agit d'apprendre des sortilèges et enchantements de défense. C'est également un cours obligatoire jusqu'en septième année, quelques soit les résultats obtenus aux BUSES.
    - Quidditch intérieur : Même principe que le Quidditch à Poudlard, le temps au Nord est si chaotique que ce sport se déroule dans un stade fermé au plafond si immense qu'il est presque impossible de le voir. Il s'agit d'un cours optionnel dès la première année.
    - Histoire contemporaine : Cours enseigné à partir de la sixième année, il retrace l'histoire de la Magie à partir de la chute du Tsar Nicolas II en 1917.
    - Histoire Ancienne : Cours enseigné de la classe préparatoire à la sixième année, il s'agit d'étudier les bases mêmes de notre civilisation magique jusqu'à l'aube de la chute du Tsar Nicolas II de Russie.
    - Astronomie : L'étude du ciel et des étoiles inculque les mêmes principes que l'astronomie anglaise. C'est une matière optionnelle.
    - Art divinatoire : Ce cours regroupe la divination et l'arithmancie, et s'avère une matière optionnelle disponible dès la première année.
    - Art de Machiavel : Il est bien le seul moldu à avoir fait grâce aux yeux des anciens disciples de Transylvanie. Ce cours reste cependant optionnel durant tout le cursus, il est pourtant l'un des plus intéressants puisqu'il s'agit d'étudier et analyser le comportement de l'Etat, ainsi que ses diverses manipulations pour gérer un pays. Les manipulations mentales dérivées du sortilège d'Imperium y sont également enseignés. Il ressemble en beaucoup de points à l'Art de la Rhétorique enseigné à Beauxbâtons.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 74
⊰ INSCRIPTION : 30/10/2010
⊰ CRÉDITS : applestorm
⊰ PSEUDO : COMPTE STAFF
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4425


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: LES ECOLES ÉTRANGÈRES. Dim 18 Déc - 11:21

ACADÉMIE BEAUXBÂTONS.

historique

L'Académie Beauxbâtons a été créée en réaction contre l'expansion fulgurante de la religion chrétienne en Europe. Les druides se sont retranchés en Bretagne, et ont fondé une académie où tous les sorciers adultes se réunissaient pour célébrer les quatre fêtes celtiques, à savoir Samain, Imbolc, Lugnasad et Beltaine. En dehors de ces périodes, les sorciers et sorcières adultes pouvaient régulièrement venir "aux Beaux Bâtons Magiques" afin d'y trouver leur propre baguette, celle qui canaliserait l'essence même de leur pouvoir. A l'origine, la fonction principale de l'Académie n'était donc guère celle d'enseigner aux autres, bien que les druides transmettaient leur savoir à ceux qui le désiraient. Cependant, vers le XIIème siècle, alors que les vices du clergé se faisaient de plus en plus nombreux et que la période de la chasse à l'hérésie prenait ses sources, les descendants des druides ont transformé l'Académie en véritable lieu d'enseignement. L'Ecole a même accueilli pendant quelques années des moldus non croyants, devenant ainsi un havre de paix, à l'abri de la chasse aux hérétiques initiée par les catholiques.
La deuxième grande évolution de l'Académie se déroula lors de la période des Philosophies des Lumières, au XVIIIème siècle. Le rayonnement de l'école devint alors mondial grâce à son enseignement de qualité. La période des Lumières fut donc décisive pour le développement et réputation de l'Académie, à tel point qu'on en retrouve encore des traces dans l'architecture et décoration du palais. C'est d'ailleurs à cette époque que l'école abandonna le nom de "Aux beaux bâtons Magiques" pour devenir plus sobrement "Beauxbâtons".
En 1917, en réaction au refus de Durmstrang d'accepter les femmes dans leur Institut, Beauxbâtons a accueilli d'innombrables jeunes filles de l'Est. Ainsi, en 1920, ils ont décidé de rendre leur Académie entièrement féminine, et ce jusqu'en 1999 où la mixité est revenue en force.
Haut lieu où nombre d'érudits séjournaient, l'Académie dut néanmoins quitter la forêt de Brocéliande dans laquelle elle avait été construite par les druides, pour déménager vers le Sud de la France en août 1942. En effet, l'occupation allemande nazie durant la Seconde Guerre Mondiale a tant inquiété les sorciers, que ces derniers ont jugé préférable d'installer l'école dans la zone libre. Endroit où se trouve encore Beauxbâtons depuis ce jour, l'ancienne école abandonnée de Bretagne reste cependant ouverte en tant que musée national et constitue la fierté de la France sorcière.

architecture

Beauxbâtons peut se targuer d'être la plus belle école magique du monde. Et pour cause, l'Académie s'est fortement inspirée de l'architecture des châteaux d'avant la Révolution Française de 1789, si bien que le palais respire le luxe et l'élégance. Chaque pièce est extrêmement illuminée par les innombrables fenêtres et lustres pimpants, des sculptures de glace qui ne fondent pas ornent les pièces principales, couloirs et extérieurs du château, sans oublier les choeurs de nymphes chantant la sérénade durant les grandes fêtes scolaires ou dans les jardins délicats et interminables. Les étudiants prennent plaisir à étudier dans une atmosphère aussi délicate et magnifique, tout comme le corps professoral si fiers d'exercer leur passion dans un endroit si féerique.
Les couleurs principales de l'Académie sont le blanc (les murs, fenêtres et plafond étant d'une pureté incroyable) et le bleu (du fait des sculptures de glace, et des fines rivières qui traversent magiquement quelques pièces à terre ou contre les murs sans jamais déborder, et qu'on ne peut malheureusement toucher).
L'architecture de l'Académie dans le Sud de la France est identique à l'ancienne de Bretagne, en un peu plus améliorée et détaillée.
La simplicité élégante de Beauxbâtons n'a rien à envier à la décoration étouffante de Poudlard (les tableaux innombrables et peu ordonnés, un surplus typiquement british), ce qu'aime à faire rappeler certains élèves français à leurs hôtes.

mentalité

Beauxbâtons est réputé pour symboliser la culture par excellence. Ses élèves sont de loin les plus intelligents de toute l'Europe. Ce talent incontesté les a néanmoins rendus imbus d'eux-mêmes, ou du moins assez chauvins. Heureusement, ce n'est pas le cas de tous les étudiants de Beauxbâtons.
Attachés également aux principes d'égalité et méritocratie hérités de la Révolution moldue, les sorciers fondateurs de Beauxbâtons ont veillé à ce que l'entrée et l'enseignement de l'Accadémie soient absolument gratuits. Ainsi, le corps professoral reçoit une paie beaucoup plus faible que celles de leurs voisins. L'école est principalement financée par des Mécènes, attirés par la réputation intellectuelle saisissante de Beauxbâtons.

Lobelia Beaumanoir était la directrice de Beauxbâtons lors de sa fermeture. Blonde et élancée, elle était néanmoins assez laide. Seule sa prestance et son intelligence hors norme la distinguaient des autres, et impressionnaient. Elle avait toujours un avis sur tous les évènements qui secouaient les communautés sorcières du monde, et avait d'ailleurs énormément de contact à travers la terre entière. Sa diplomatie déconcertante lui permettait de remporter aisément un argument et de vous manipuler sans que vous ne vous rendiez compte. Ainsi aucun de ses élèves ne parvenaient à lui mentir, pour autant elle réussissait à placer ses meilleurs étudiants dans des postes hauts placés en France ou dans le monde. Âgée d'une quarantaine d'année, elle était très proche de Filomena Archibald, l'actuelle directrice de Poudlard. Des rumeurs aiment à dire que la britannique aurait même proposé un poste de directrice adjointe à sa collègue française, qui refusa au profit d'un poste de conseillère privilégiée du ministre de la magie de France.

cours

Prenant ses racines dans la philosophie des Lumières, Beauxbâtons a toujours pris le soin de développer le sens critique de ses élèves. Savoir argumenter, ou chercher la meilleure société en remettant en cause l'ordre établi est un art typiquement français. Cela a d'ailleurs engendré l'image préconçue selon laquelle ils aiment se révolter pour la moindre futilité.
A Beauxbâtons, on attache particulièrement d'importance à l'épanouissement culturel de l'élève. Ainsi, les options offertes sont particulièrement variées.
L'entrée à Beauxbâtons n'est pas sélective, et reste absolument gratuite. Tout comme l'Institut de Salem, elle donne la possibilité aux étudiants de poursuivre pendant un an leurs études après la Septième année. Néanmoins, cette année facultative est loin d'être aussi réputée que celle proposée aux Etats-Unis, du fait - entre autre - de sa gratuité.
Du fait des innombrables options disponibles, les français ont tendance à ne pas accorder réellement d'importance aux sports, qui occupent ainsi une place secondaire à l'Académie, à l'exception du club de duel qui est, selon eux, une activité parfaite pour stimuler leurs réflexes magiques.
Le système scolaire de Beauxbâtons se veut original. Lors de la première année, les élèves sont obligés de prendre 8 cours obligatoires (Art de la Transformation, Art des Potions, Herbologie, Sortilèges & enchantements, Art défensif, Langue Anglaise, Cours de Morale, Art de la Rhétorique, Cours de savoir-vivre ce dernier n'étant heureusement enseigné que durant les mois de septembre et octobre).
Néanmoins dès la deuxième année, les matières obligatoires ne sont plus qu'au nombre de 5 (Art de la Transformation, Art des Potions, Herbologie, Sortilèges & enchantements, et Art défensif). L'étudiant doit ensuite choisir au minimum trois autres cours dans la liste des matières disponibles, l'élève pouvant choisir d'accumuler jusqu'à cinq cours. L'étudiant peut changer ses options en début de troisième année si elles ne lui correspondent pas, ou lors des années supérieures envisager des rattrapages s'il vient à encore modifier son parcours.
la liste est la suivante :
    - Art de la Transformation : Équivalent de la Métamorphose, la matière est obligatoire dès la première année jusqu'à la septième.
    - Art des Potions : L'art des potions, philtres et poisons est une matière fondamentale à Beauxbâtons enseignée tout au long du cursus scolaire.
    - Art Défensif : L'Art Défensif n'est rien d'autre que la Défense Contre les Forces du Mal. Beauxbâtons est en effet la deuxième école - Après Poudlard - à accorder autant d'importance à la lutte contre la magie noire. Collège prônant la liberté, égalité et fraternité, Beauxbâtons n'admet aucune forme d'obscurantisme, l'art de la magie noire étant considéré comme l'un des pires maux de l'épanouissement culturel des sorciers.
    - Herbologie : L'herbologie n'est rien d'autre que la Botanique enseignée à Poudlard. Tout comme l'Art de la Transformation, l'art défensif et l'art des potions, elle est enseignée de la première à la dernière année.
    - Sortilèges et enchantements : Ce cours est identique à celui inculqué à Poudlard, et est obligatoire de la première à la septième année.

    - Langue Anglaise : Parce que Beauxbâtons bénéficie d'un rayonnement international, elle réussit à placer ses élèves dans le monde entier. La langue Anglaise est donc devenue un outil indispensable à la réussite même de l'école. Cours généralement très peu apprécié des français, il est néanmoins obligatoire en première année. La matière devient optionnelle dès la deuxième, mais est grandement mise en avant par le corps professoral pour que les étudiants la poursuivent.
    - Cours de savoir-vivre : Le cours des bienséances sont inextricables de Beauxbâtons. Après tout, les français ne sont-ils pas connus pour leur savoir-vivre et leurs gestes maniérés ? Cette matière est heureusement seulement obligatoire durant les deux premiers mois de la première année, les élèves pouvant par la suite l'abandonner dès la deuxième année. Pour ceux qui souhaitent la continuer, il est généralement conseillé de prendre une matière en plus des trois minimum obligatoires.
    - Art de la Rhétorique : L'art d'argumenter et de parler en public, et d'être diplomate. La fierté de Beauxbâtons. La plupart de ses étudiants savent en effet manier l'art du langage, puisqu'il s'agit d'un cours très souvent pris par les élèves pour l'une de leurs options. D'ailleurs, ces étudiants finissent bien souvent par obtenir les plus hautes fonctions au sein de la communauté magique. A noter que cette matière est obligatoire en première année, et ressemble fortement à l'Art de Machiavel enseigné à Durmstrang.
    - Cours de morale Ce cours est obligatoire en première année, et permet à l'étudiant de distinguer le vrai du faux. Il est avant tout une remise en question, essayant d'inculquer aux élèves de nobles valeurs, telles que le courage, l'honnêteté, la solidarité, etc.
    - Langue vivante : Ouvert sur le monde, Beauxbâtons incite ses élèves à être bilingue ou même trilingue. Ce cours est donc certes optionnel, mais grandement apprécié par le corps professoral. Il s'agit d'étudier au choix une des langues vivantes les plus parlées en Europe, même celles des êtres magiques (à l'exception des êtres aquatiques).
    - Langue des êtres aquatiques : Le langage des êtres aquatiques est si spécifique qu'il bénéficie d'un cours à lui tout seul. Sirènes et autres créatures des eaux ont en effet une communication bien étrange puisque la langue est assez lyrique. Il s'agit donc d'un cours optionnel qui s'apparente bien souvent au chant.
    - Civilisation des moldus français : Equivalent de l'étude des moldus, ce programme a pourtant pour particularité de s'axer sur les us et coutumes des français moldus, en plus des technologies et de leur mode de vie commun à l'ensemble des européens.
    - Art du Duel : Cours optionnel, il est grandement apprécié des élèves en quête d'adrénaline et enseigne le combat par baguette magique.
    - Mythes & Légendes : Les mythes et légendes sont particulièrement variés, autant dans le monde sorcier que moldu. Ce cours raconte et analyse les plus grandes légendes du monde sorcier, tel que les légendes Arthuriennes. Cette matière oscille souvent entre réalité (existence de Merlin par exemple) et intox, ou périodes sombres et inconnues de l'histoire dont les faits n'ont pas encore été prouvés à l'heure actuelle.
    - Histoire contemporaine L'histoire contemporaine est une matière qui commence par le début de la révolution française moldue dont les conséquences se sont répercutées sur l'ensemble même de la communauté magique. C'est un cours optionnel.
    - Histoire des civilisations anciennes : Ce cours débute dès les premières traces connues de civilisation sorcière, et se termine à l'aube de la révolution de 1789. C'est une option qui va généralement de paire avec l'Histoire contemporaine, bien que ce duo ne soit pas officiellement obligatoire.
    - Problèmes du monde contemporain : Ce cours permet aux étudiants de débattre en petit groupe des problèmes de l'actualité, autant sorcière que moldu. Tous les domaine sont concernés, et on constate bien souvent que les plus hauts membres du ministère de la magie ont pris cette option lorsqu'ils étaient encore étudiants. L'élite de demain aime effectivement suivre ce cours extrêmement intéressant.
    - Activités sportives : Cours optionnel et peu valorisé à Beauxbâtons, il concerne essentiellement le Quidditch autant intérieur qu'extérieur, ainsi que la danse classique.
    - Créatures vivantes et disparues : Cette matière est tout simplement l'équivalent des Soins aux créatures magiques, mais on y étudie en plus les créatures en voie de disparition ou déjà éteintes, enseignant par la même occasion la nécessité de respecter l'environnement qui nous entoure pour le bien des animaux extrêmement sensibles à la moindre magie.
    - Etude du ciel et des étoiles : Équivalent de l'Astronomie à Poudlard, cette matière se distingue de cette dernière puisqu'elle est seulement optionnelle.
    - Divination : La divination est identique à celle enseignée à Poudlard, ce qui fait d'elle l'une des matières les moins prisées par les étudiants. Il faut bien avouer que la plupart des élèves français détestent l'imprécision de ce cours. Ils ont généralement besoin de faits concrets.
    - Arithmancie & art de la mathématique : L'arithmancie est l'étude des chiffres et des nombres dans l'art divinatoire. Les mathématiques sont également enseignées durant les premiers mois afin d'appréhender au mieux la manipulation des nombres pour un but magique.
    - Latin et Grec : Ce cours est absolument théorique. Il ressemble un peu à l'étude des runes enseigné par Poudlard, à la seule exception que la langue est différente. Il s'agit d'effectuer des versions de Latin ou de grec, la traduction étant effectivement l'objectif essentiel de ce cours. Les plus grands inventeurs de sortilèges et d'enchantements français avaient pris cette matière, puisque le latin et le grec sont la base même des formulations plus ou moins élaborées des sorts.
    - Histoire de l'Art & archéologie : L'histoire se concentre dans ce cours sur l'art sorcier. Les tableaux mouvants ou les reliques ensorcelées, tout y est soigneusement analysé et enseigné. L'ancien professeur de cette matière a souvent parlé à ses élèves de l'innombrable variété de tableaux à Poudlard, et se languissait de ne pouvoir montrer les tableaux du château britannique à ses étudiants.
    - Géopolitique sorcière et moldue : Ce cours enseigne à la fois la géographie mais également la situation politique sorcière de chaque pays moldu, et communauté sorcière.
    - Littérature moldue et sorcière : La littérature constitue une grande partie du patrimoine culturel français. Qu'ils soient moldus ou sorciers, les auteurs et leurs oeuvres sont étudiés dans ce cours optionnel.
    - Initiation au droit comparé moldu et sorcier : Cette matière enseigne le droit sorcier général, mais le compare également au droit moldu. Beaucoup de parallèles y sont faits. Ce cours est extrêmement important pour ceux désirant faire carrière dans des domaines concernant à la fois moldus et sorciers, ou encore pour vivre dans le monde des moldus.
    - Initiation au droit international sorcier : Dans ce cours est enseigné le droit qui régit les relations entre les différentes communautés sorcières dans le monde. Très important pour ceux qui désirent se lancer dans une carrière diplomatique, politique, juridique sorcière, ou de commerce international.
    - Initiation à la médicomagie : Cette matière a été instaurée par un directeur de Beauxbâtons lorsque les français se sont rendus compte de l'incroyable popularité du cours de guérison de l'institut de Salem.
    - Art culinaire : Cours optionnel, on y enseigne tout simplement la cuisine française.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: LES ECOLES ÉTRANGÈRES.

Revenir en haut Aller en bas

LES ECOLES ÉTRANGÈRES.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SONORUS. :: 
WELCOME TO HOGWARTS
 :: The wizards rules :: Histoire de la sorcellerie
-