AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

⊰ PARCHEMINS : 74
⊰ INSCRIPTION : 30/10/2010
⊰ CRÉDITS : applestorm
⊰ PSEUDO : COMPTE STAFF
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4181


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Lun 19 Déc - 1:42




OUVERTURE DU BAL DE NOËL.

« Mes chers élèves, ne dit-on pas à circonstances exceptionnelles, actions exceptionnelles ? » L'habitude d'organiser un bal n'était pas de celles de Poudlard. Pourtant, avec un sourire amusé, la Directrice s'apprêtait à annoncer le bonheur des filles et le malheur des garçons. Un bal ? Quelle idée saugrenue ! On avait plus vu de bal à Poudlard depuis ceux organisés en l'honneur du Tournoi des Trois Sorciers ! Et pourtant, c'était bien à un bal qu'allait se rendre chaque élève d'au moins quatorze ans qui le souhaitait, le lendemain au soir.
« Nous avons, le corps enseignant et moi-même, décidé que cette soirée serait une bonne occasion pour vous de passer définitivement outre vos différences, ainsi que de célébrer Noël comme il se devait. » Un murmure accueillit ces paroles, un murmure que la Directrice souligna d'un nouveau sourire, ravie de l'effet que faisait son annonce. Elle-même aurait adoré que le collège organise ce genre de festivités lorsqu'elle était encore élève, et elle était certaine que malgré la surprise que trahissaient les centaines de visages devant elle, c'était la joie qui animait les murmures furtifs qu'ils échangeaient discrètement entre eux. « Le bal se déroulera donc de vingt heures à minuit, et si l'amusement est bien sûr primordial, nous exigeons de nos élèves un attitude irréprochable, il est hors de question que nous ayons à faire face à un quelconque débordement. » Un temps. « Il est bien entendu inutile de préciser que tenue de soirée et cavalier sont à prévoir... » Sur ces derniers mots, la Directrice reprit tranquillement sa place à la table des professeurs.



INSTRUCTIONS:
• nous sommes donc le lendemain au soir de l'annonce de la directrice, deux jours après la fin des examens.
il s'agit d'une mini-intrigue, privilégiant donc les rps courts et rapides, le nombre de mots requis dans le rp n'est pas à respecter ici, faites néanmoins le minimum. ne vous encombrez donc pas de détails superflus et allez à l'essentiel, ce qui est nettement plus intéressant.
• chaque membre souhaitant participer à cette intrigue devra poster à la suite de ce message, car il n'y aura qu'un topic commun.
• en ce qui concerne les cavaliers et cavalières, vous remarquez qu'il n'y a pas de liste de couples ni quoi que ce soit. nous vous demandons donc, à moins qu'un autre membre joue la petite amie de votre personnage et que vous souhaitiez les faire aller au bal ensemble, de simplement le faire intervenir à la manière d'un pnj. précisez que vous êtes venus avec quelqu'un, puis faites de votre partenaire ce que vous souhaitez.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 104
⊰ INSCRIPTION : 22/12/2011
⊰ CRÉDITS : gentle heart
⊰ ÂGE RPG : 16
⊰ PSEUDO : Sun Showers
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4506


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Ven 23 Déc - 23:45


TUMBLR

    Avions-nous déjà vu une telle beauté dans cette Grande Salle ? Tout m’éblouissait, malgré moi. J’aurais voulu détester cet endroit mais plus les jours avançaient, plus il me semblait que je m’y sentais bien. Au fond, ils avaient peut-être raison : Poudlard est notre maison. Bien sûr, je n’oubliais pas Salem et tous mes souvenirs. Cette école m’avait permis de m’affranchir complètement et de devenir celle que j’étais aujourd’hui. Mais Poudlard, je pense, me permettrait sûrement d’aller encore plus loin. Les décorations étaient sublimes, j’en avais rarement vu de telles même lors des plus grosses fêtes de Salem. L’esprit de Noël était bel et bien présent, ici.

    Soudain, je sentis que quelqu’un tirer sur ma robe en soie noire. Je tournai le regard vers mon partenaire et lui lançai un regard agacé. « Iris, tu ne veux pas aller danser ? » Je soupirai. « Joan, je t’ai dit que je ne danserais pas avec toi, ce soir. » Il haussa les épaules et lâcha ma robe, avant d’aller s’assoir sur l’une des chaises qui se trouvaient à notre gauche. Si j’avais accepté de l’accompagner au bal, c’était seulement car je pensais que me montrer au bras d’un élève de Poudlard montrerait aux autres élèves, plus « influents », que j’étais prête à entrer dans leur monde. Mais je regrettai d’avoir accepter cette première proposition. Des tas d’autres suivirent et j’aurais mieux fait d’attendre. Joan n’était qu’un idiot, il n’était même pas présentable. Décidant de le laisser assis là où il était, je m’avançais seule au milieu de la salle et me dirigeai vers le buffet. Je me servis un verre de jus de citrouille et me tournai vers l’orchestre de Noël. Il n’était pas mauvais, mais j’avais connu mieux. Quelqu’un me tapota sur l’épaule. Je me retournai. Joan, encore. Il me lança un sourire niais. « Joan, tu ne veux donc pas me laisser tranquille, au moins cinq petites minutes ? » Penaud, il se retourna et rebroussa chemin. Peut-être avais-je été un peu trop brusque ? Qu'importe, je n'avais pas envie de supporter un tel énergumène toute la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 404
⊰ INSCRIPTION : 02/10/2010
⊰ ÂGE : 25
⊰ CRÉDITS : money honey. (c)
⊰ ÂGE RPG : sixteen yo.
⊰ PSEUDO : So'.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4544


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Bonnie D. Callahan
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Lun 26 Déc - 2:16

Les examens de décembre étaient enfin terminés. Ophélia pouvait alors relâcher la pression pour tenter d’obtenir des notes raisonnables. Elle ne s’attendait guère à des résultats brillants, mais l’annonce des notes étaient de loin la dernière de ses préoccupations en cet instant. La jeune femme était, en effet, beaucoup trop subjuguée par le spectacle qui lui faisait face pour penser ne serait-ce qu'à un seul cours. La Grande Salle s'était transformée en un décor digne d'un véritable conte de fées. La neige qui tombait magiquement du plafond n'en était qu'un détail parmi tant d'autres.

Pour une fois, Zabini semblait se fondre parfaitement dans le décor. Vêtue d’un bustier satiné, le rose pâle de la robe s’accordait harmonieusement avec sa peau caramel, ce qui rendait l’étudiante certes élégante, mais toujours aussi innocente. Cintrée et légèrement évasée, les volants en tulle en bas de la robe lui donnaient en effet un air de naïve jeune fille sortie tout droit d’un conte de fée. Mais il s’agissait surtout de son expression émerveillée face à la décoration de la Grande Salle qui ne faisait qu’accentuer l’apparence d’Ophélia. Toujours aussi souriante, elle sautillait rieuse entre ses camarades sorciers. Dans cet univers, elle semblait être comme un poisson dans l’eau, et elle adorait ça.

Arrivée au buffet des boissons, Ophélia se calma soudainement en entendant la voix féminine non loin d’elle. Elle pivota légèrement, osant un regard bleuté vers l’américaine et son partenaire. Joan Baxter, réalisa la Poufsouffle alors qu’un légère rose vint tinter ses joues sombres. Ainsi donc, Iris avait été invitée par l’un des étudiants les plus en vogues de tout Poudlard. La Zabini réprima avec succès un regard envieux. Sans surprise aucune, Ophélia n’avait pas été invitée par un garçon. Cataloguée en tant que bonne à rien, niaise, bouc-émissaire ou petite sœur, elle n’avait jamais connu la popularité que semblait connaître Iris. Elle avait alors du se résoudre à venir avec l’une de ses amies, toutes les deux sans cavalier. D’un commun accord, les deux jeunes filles s’étaient éloignées l’une de l’autre, partant respectivement à la rencontre de leurs propres amis après leur entrée dans la Grande Salle. Ainsi, Ophélia s’était mise en tête depuis quelques minutes de retrouver Syrius Slyback, ou Lilianne Tyler parmi la foule de costumes et de robes. Tous deux venus séparément, la Poufsouffle ne parvenait d'ailleurs guère à comprendre pour quelles raisons ces deux sorciers ne se fréquentaient pas. Elle avait l’intime conviction que Lily était faite pour Syrius et réciproquement. Le jeune homme semblait être du même avis qu’Ophélia pour le plus grand plaisir de cette dernière, néanmoins, il était beaucoup plus ardu de convaincre Lilianne. Heureusement pour les deux protagonistes, en matière de romance, Ophélia jouait la parfaite entremetteuse, à défaut de pouvoir elle-même connaitre l'amour.
Jetant à nouveau un rapide coup d’œil à Iris, la Poufsouffle se balançait légèrement d’un pied sur l’autre, plus par nervosité que par envie de danser sur la musique énergique du groupe. Par Merlin, qu'attendait Iris pour quitter la fontaine de Jus de Citrouille ? Ophé avait irrésistiblement besoin d'un verre. Cette dernière souffla légèrement, tergiversant sur ce qu'elle pouvait faire. Aller vers l'américaine et prendre courageusement un verre, ou s'enfuir en courant telle la pitoyable froussarde qu'elle était à la recherche d'un de ses amis.


Spoiler:
 

_________________

OH YOU'RE SO NAIVE YET SO, HOW COULD THIS BEEN DONE BY SUCH A SMILING SWEETHEART. OH AND YOUR SWEET AND PRETTY FACE IN SUCH AN UGLY WORLD, SOMETHING SO BEAUTIFUL. OH YOU'RE SO NAIVE YET SO. the kooks -naive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▲ LE MELON TOUT NU pond des melons radioactifs.

⊰ PARCHEMINS : 93
⊰ INSCRIPTION : 23/12/2011
⊰ CRÉDITS : DELIGHTFUL.
⊰ ÂGE RPG : DIX-SEPT PIGES.
⊰ PSEUDO : GENESIS.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4531


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: ECHOES, THE RAPTURE.
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Lun 26 Déc - 3:07

Après l'épreuve fastidieuse des examens de décembre venait le temps du célèbre bal de Noël, redouté par les garçons, adoré par la plupart des filles qui ne juraient que par leurs robes à froufrous et talons aiguilles. Contrairement à la plupart de la gente masculine, Antown n'appréhendait pas tant que ça cette soirée : il avait du recevoir une dizaine d'invitations et avait tiré au sort avec Syrius et Evan afin de choisir l'heureuse élue : Elle s'appelait Amelia et était une élève de Beauxbâtons en dernière année. Blonde, sulfureuse, potiche, bref, la cavalière idéale pour cette soirée. Avec un peu de chance, Antown la soûlerait et l'abandonnerait aux bras d'un serpentard pas trop regardant. Non, il n'avait pas l'intention d'en faire sa proie, pas ce soir. Bref, Antown descendait les escaliers vers la grande salle, vêtu de l'unique tenue à peu près classe qu'il possédait : un blazer noir, une chemise blanche et le tour était joué. Sa conquête accrochée à son bras, l'anglais salua quelques amis avant d'entrer dans la grande salle qui, pour l'occasion, avait été magnifiquement décorée de neige factice et de décorations argentées qui rendaient l'atmosphère féerique. " Tiens, tu irais me chercher un verre ? " demanda-t-il à la blondinette qui trépignait en fixant la piste de danse. Elle se mettait le doigt dans l'oeil si elle pensait que le Potter allait la faire danser. " s'il-te-plait " rajouta-t-il d'un air enjoliveur, devant la mine déconcertée de sa cavalière, qui tourna les talons vers un vraisemblable buffet, un peu plus loin. Enfin seul, le Potter put se permettre de lorgner sans gène sur les filles qui se pavanaient, gloussant et riant tout en faisant en sorte d'être à leur avantage (chose difficile). Le serpentard repéra très vite Ophélia, qui semblait perdue un peu plus loin. Il eut d'abord un choc en la voyant habillée comme ça, se rendant compte qu'elle avait tous les atouts pour plaire, alors qu'elle semblait si chétive d'habitude. S'approchant à pas de loup, il tenta d'omettre le fait qu'elle était dans la ligne de mire d'Evan, et qu'on ne pique pas les nanas des meilleurs potes. Enfin, il n'allait que lui parler, cela n'engageait en rien, se dit-il. " vous êtes très en beauté ce soir, milady. " souffla-t-il, derrière elle. Très en beauté, un peu trop même, ça risquait d'être difficile de se limiter à la bonne amitié, quand on savait qu'Antown avait toujours été un peu jaloux des mâles qui s'approchaient de la Zabini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▲ SYSSY L’IMPÉRATRICE jette des diadèmes empoisonnés.

⊰ PARCHEMINS : 572
⊰ INSCRIPTION : 10/10/2010
⊰ ÂGE : 20
⊰ CRÉDITS : class whore/tumblr.
⊰ ÂGE RPG : Seize ans.
⊰ PSEUDO : winged syrius.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 5116


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Cohnaan C. Callahan
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Lun 26 Déc - 4:13

Just dance, it's gonna be okay.
J'avais l'humeur festive. Et pour cause, aujourd'hui, c'était le bal de Noël. Lorsque la directrice avait annoncé qu'il allait y avoir un bal, les filles avaient gloussé, les garçons avaient grogné. Un bal, et puis quoi encore? Enfin, les garçons, en général, avaient été mécontents, mais pas moi. Je voyais le bal comme une occasion parfaite pour bien m'amuser. Quoi de mieux pour s'éclater, qu'une soirée? Bon, évidement, la directrice avait décrit ça comme un évènement sans débordements, et d'une frivolité modérée, mais il y avait toujours moyen de passer un très bon moment. Et, sans savoir pourquoi, l'idée de danser avec Lily la furie, m'avait bien traversé l'esprit. Évidemment, cette dernière n'était pas ma cavalière. Non mais, vous m'imaginez, moi, lui demander "Hé, au fait, Lily, ça te dit de venir au bal avec moi?!". Je me serai certainement pris une gifle, ou en tout cas un joli refus en pleine face. En tout cas, je ne perdais pas espoir, parce que je savais qu'au fond, elle m'aimait bien, Tyler. C'était donc au bras de Maïa Callahan, que je devais être vu. D'un commun accord, nous avions décidé de nous rendre là-bas ensemble, en tant qu'amis. Elle devait d'ailleurs me rejoindre d'ici peu, car nous avions convenu de se retrouver directement dans la salle.
Attendant donc, j'observais les gens autour de moi, vêtus de manière infiniment classe. Moi aussi, j'avais fait un effort vestimentaire, avec une sorte de costard noir, et une chemise blanche, qui n'était pas agrémenté de cravate -je détestais les cravates. Bref, j'étais fuckin' handsome, quoi. Puis soudain, j'aperçu Ophélia, ma petite protégée, accompagnée d'Antown, mon melon préféré. « T'es vraiment magnifique Ophé'! » lui lançai-je, une fois approché d'eux, remarquant à quel point Ophélia était jolie. Je lançai par ailleurs un clin d'oeil complice à Antown, en guise de bonjour.



Dernière édition par Syrius S. Slyback le Mar 27 Déc - 8:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 474
⊰ INSCRIPTION : 25/10/2010
⊰ ÂGE : 27
⊰ CRÉDITS : © Addie
⊰ ÂGE RPG : 16 ans
⊰ PSEUDO : Kiki
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4350


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: Ange ou Démon | Robert
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Maïa K. Callahan
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Mar 27 Déc - 4:46

Léo se contemple dans le miroir. Sa frimousse affiche une moue dubitative. Elle aurait voulu ressembler à l'une de ses filles que l'on voit dans les magasines, mais elle ne serait pas fidèle à elle même, enfin, encore faudrait-il que ce genre d'accoutrement lui aille, ce qui n'était évidemment pas le cas. Certaines seraient magnifique uniquement vêtue d'un sac poubelle, mais pas Léonie. Non, mais elle s'en fiche. Elle se balance doucement, perchée sur des talons, rien de vertigineux, juste des talons mettent en valeur ses jambes. Elle aime ses jambes, longues et interminables. Elles sont pourtant masquée par une longue robe, légère et aérienne. Une robe à motif noir, légèrement dorée, parce que Léonie n'aime pas les choses trop simple et qu'une robe sans motif serait... Bêtement une robe. Elle ne veut pas porter bêtement une robe. Ses cheveux sont relevés en un chignon, c'est tout ce qu'elle sait faire. de toute façon, elle n'a pas le luxe de pouvoir se faire coiffée, ici, à Serpentard, elle n'a plus réellement d'amie. Hm... Elle doute qu'elle puisse compter sur Antown pour l'aider à ce niveau. Un soupire. Ses yeux sont surlignées d'or et soulignées de noir. C'est simple, c'est efficace, c'est Léonie. Bon, c'est le moment, c'est l'instant. Elle s'empare d'une blouse, un bout de tissus noir et long, dans la coupe est tout sauf carrée, c'est une coupe longue et fluide, allant parfaitement avec le reste de sa tenue. Elle croise ses bras sur sa poitrine, perplexe. Elle finit par quitté son dortoir, puis sa salle commune. Elle aime sentir le mouvement de sa robe qui se mouve à chacun de ses pas. Elle arrive devant les portes de la grande salle. Elle regarde ses couples qui affluent, se tenant le bras, légèrement rêveuse, elle, elle attend son cavalier avant de faire son entrée.

_________________


Nous gagnerions plus de nous laisser voir tels que nous sommes, que d'essayer de paraître ce que nous ne sommes pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 114
⊰ INSCRIPTION : 07/11/2010
⊰ CRÉDITS : .Reed
⊰ ÂGE RPG : seize ans
⊰ PSEUDO : addie
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4179

MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Mar 27 Déc - 5:22

« Lewiiiiiiiis ». Le garçon ne bouge pas, même s'il se fait démonter le bras par sa meilleure amie. « Ce n'est pas en restant enfoncé dans ce canapé que tu feras avancer les choses ! » « Tu ne comprends pas, Delia. » « Alors, explique moi. » « Non. » Un air boudeur apparaît sur le visage de l'adolescent. Finalement, il n'a pas tant changé du garçonnet. Il lève des yeux timides sur Delia, se rendant compte que de son ton peu amical et ayant déjà des remords. « Je n'ai pas envie. » « Bien. Alors, elle ira au bal avec ce Genêt, et tu resteras seul et tu le regretteras toute ta vie ! Tu vivras seul, malheureux, pendant qu'elle aura des milliers de Genêt junior ! Tout ce que tu pourras te dire à ce moment-là, dans ton appartement miteux ou la chambre de tes parents, c'est mes trois mots préférés, qui sont... ? » Lewis ne la regarde pas, il rumine davantage à l'adresse de la cheminée que de son interlocutrice « « Tu avais raison. » » « Exactement ! » Un sourire satisfait apparaît sur le visage de l'américaine, qui ne dure cependant pas longtemps devant la mine triste de son meilleur ami. « Ok, alors, tu m'accompagnes, et on passera notre temps à nous moquer des tenues moches des britanniques. Qu'en dis-tu ? » Un rire faux. « Désolé, y'a un truc qui m'empêche justement de faire ce genre de trucs. » « Quoi donc ? » « Un pénis. » Ses yeux roulent dans ses orbites. « Alors, viens analyser la concurrence. Ou mieux, récupérer ta bien-aimée. » Le garçon croise les bras contre sa poitrine. « Et puis mince, Lewis, je peux pas aller au bal toute seule ! » Des étincelles apparaissent dans les yeux de la Salem comédienne. « Bien, bien, pleure pas. Allons-y. » Il se lève se dirigeant à contrecœur vers la sortie de la salle commune, agacé. Il se retourne, Delia le dévisage de la tête au pied, articulant bien toutes les syllabes de ses prochains mots : « Tenue de soirée. » Un long soupir file entre ses lèvres. « On se rejoint ici dans vingt minutes ! » Delia gambade joyeusement vers son dortoir, laissant son ami déjà regretter d'avoir accepté.

« Elle n'est pas là. » prononce-t-il d'un ton sombre. « Si je suis là, c'est vraiment que pour toi. » « Heureuse de savoir à quel point tu tiens à moi, Lewis. » Il ignore sa remarque mais tourne néanmoins les yeux vers sa fausse cavalière. « Je te demande pardon. Tu veux danser ? » Un large sourire étire ses lèvres. « Mais pas au centre de la piste hein, plutôt là-bas. » Le jeune homme pointe l'endroit le moins en vue de la salle. « Désolée, Lewis, mais je refuse. Et la meilleure façon de faire montrer à Léonie tout ce qu'elle rate en n'étant pas venue avec toi, c'est de s'exhiber et faire parler les autres. » « Je doute que de se faire écrabouiller les pieds soit très enviable. » Son argument ne marque toutefois pas la Salem qui l'entraîne sur la piste sans ménagements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▲ LA MOUFLE PÉTEUSE fait des pets tueurs.

⊰ PARCHEMINS : 114
⊰ INSCRIPTION : 22/12/2011
⊰ CRÉDITS : rosendale
⊰ ÂGE RPG : 16 YO
⊰ PSEUDO : funky munky
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4837


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Mar 27 Déc - 6:49




Genêt ne voulait y aller, là, à leur truc ringard de bal de Noël. En temps général, il aimait bien les fêtes, perdre la tête avec ses camarades, mais l'idée stupide d'exiger une tenue de soirée le mettait hors de lui. Une fête, c'était fait pour s'amuser, débarquer avec son short préféré, le jaune soleil avec les têtes de clowns dessus, pas s'ennuyé d'un costume trois pièces chiant à mourir qui vous empêchait de bouger convenablement. Avait-on déjà vu un James Brown se déhancher sauvagement, vêtu d'un déguisement de pingouin ? De quoi casser tout sérieux, sérieusement ! Mais le pire dans tout ça, c'est qu'il fallait venir avec une cavalière. Trouver un poney à son pied aurait été plus facile, mais une cavalière ? Son air boudeur et ses ronchonneries avaient fait rire ses camarades. Mais l'évidence lui sauta bientôt aux yeux. Tous allaient au bal, sauf Milicent, la chiante Milicent, celle qui ne rigolais jamais, pas même à ses blagues. L'idée ne le plaisait pas du tout et c'est vers Léo qu'il se tourna, elle accepta avec grâce. Genêt était sauvé.

Le poufsouffle n'aimait pas du tout son accoutrement, se trouvant trop … adulte, trop ridicule, subissant l'effet "voile de bateau" avec sa chemise. Ophelia s'était amusée à le coiffer, plaquant ses cheveux d'un seul côté, ajustent sa cravate. Il avait l'air un tantinet coincé, elle avait ri, ça ne le rassura pas du tout. Il contempla son reflet une bonne dizaine de minute, vérifiant qu'aucun élément non-identifié ne soit resté coincé entre ses dents. Mais rien. Il dû se rendre à l'évidence, il était prêt et c'est à reculons qu'il prit la direction de la grande Salle.

De mémoire, Genêt n'avait jamais vu le Hall d'entrée si bondée, des jeunes, affreusement bien habillés, s'y entassaient. Perdu, Genêt se baladait entre les groupes, saluant les gens qu'il connaissait. Le nez levé en l'air, il aperçu des plateaux ornés de coupes évoluant dans les airs, il voulu s'approcher d'un pour se servir mais il arracha tout un pan de tissu d'une longe robe balayant le sol. La propriétaire de la dite robe ne remarqua cependant rien, continuant de discuter avec son groupe d'amis. Le poufsouffle s’accroupit en vitesse pour constater les dégâts et constatant qu'il ne pouvais résoudre le problème, il récupéra le bout de tissu. Deux élèves à l'ai piquesse remarquèrent les fesses du jeune homme et se mirent à rigoler de sa position. Genêt, quelque peu gêné se sentir rougir. Il déguerpi aussi vite qu'un vif d'or, attrapant au passage deux coupes et remarqua enfin la serpentarde, en haut des escaliers, elle semblait ailleurs, et bizarrement belle avec sa robe, mais son chignon de miss coincée ne plaisait pas du tout à Genêt. Celui-ci s'empressa de la rejoindre, lui colla deux bises, lui tendit une coup avant d'ajouter, d'un ton dédaigneux  «  C'est plutôt moche ton chignon-gnan gan. ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 404
⊰ INSCRIPTION : 02/10/2010
⊰ ÂGE : 25
⊰ CRÉDITS : money honey. (c)
⊰ ÂGE RPG : sixteen yo.
⊰ PSEUDO : So'.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4544


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Bonnie D. Callahan
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Mar 27 Déc - 9:38


« Vous êtes très en beauté ce soir, milady. »
Ophélia sursauta brusquement, et se retourna rapidement pour découvrir Antown. Il était si éblouissant dans son costume noir, que plusieurs filles s'étaient mises à les regarder discrètement. En temps normal, les joues de Zabini se seraient sans doute teintées d’un léger rouge, ne serait-ce qu'en voyant le Serpentard aussi élégant, et en entendant le titre par lequel il venait de l'appeler. Néanmoins, son instinct lui dicta avant toute chose de jeter un coup d'œil alarmé aux alentours, espérant qu'Evan Aberwood n'ait pas suivi le jeune Potter, son meilleur ami. Depuis quelques temps, la jeune fille s’était effectivement éloignée d’Antown à cause des regards étranges que lui jetaient Evan, la rendant si mal à l’aise qu’elle avait alors préféré couper court à sa tendre amitié avec Potter. Elle se sentait comme un agneau pris au piège, une proie sans défense face au chasseur impitoyable. La Poufsouffle n'était pas certaine de pouvoir supporter à nouveau ce jeu du chat et de la souris durant cette soirée. Fort heureusement, les deux compaires semblaient s’être détachés l’un de l’autre pour quelques heures, si bien qu'Ophélia se permit alors d'expirer légèrement, soulagée qu'il fût bel et bien seul.
Antown était donc seul...Seul, sans cavalière…? L'étonnement de la Poufsouffle fut de courte durée puisque Syrius apparut soudainement à leurs côtés. Elle aperçut le clin d’œil complice entre les deux étudiants, toujours aussi surprise. Ophélia s'était en effet toujours émerveillée de l'entente qui existait entre Syrius – et à vrai dire entre tous les Gryffondor - et Antown, un digne disciple de la maison Serpentard. Même si, depuis la Grande Bataille de Poudlard, les préjugés et les querelles entre les deux maisons avaient diminués, leur rivalité subsistait toujours. Mais cette antagonisme ne semblait guère toucher Slyback et Potter, insensibles aux coups bas en tout genre que se livraient leur maison respective.

« Vous êtes tous les deux superbes aussi. » Les complimenta-t-elle, avec un sourire. Lorsque Lilianne verrait Syrius, elle ne pourrait assurément que tomber dans ses filets. Le Gryffondor était si époustouflant que cela ne pouvait décemment se dérouler autrement, n’est-ce pas ?

« Mais où sont donc vos cavalières ? » leur demanda une Ophélia perplexe, en penchant légèrement la tête sur le côté. Par-dessus l’épaule d’Antown, elle aperçut au loin Genêt, et retint une grimace lorsque sa maladresse lui fit arracher un pan de la robe d’Astéria Hopkins, une américaine abjecte. Heureusement pour lui, cette dernière conversait avec d’autres et ignora superbement son ami.


_________________

OH YOU'RE SO NAIVE YET SO, HOW COULD THIS BEEN DONE BY SUCH A SMILING SWEETHEART. OH AND YOUR SWEET AND PRETTY FACE IN SUCH AN UGLY WORLD, SOMETHING SO BEAUTIFUL. OH YOU'RE SO NAIVE YET SO. the kooks -naive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 71
⊰ INSCRIPTION : 21/12/2011
⊰ CRÉDITS : sulky & tumblr
⊰ ÂGE RPG : dix sept ans
⊰ PSEUDO : tine
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4274


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Mer 28 Déc - 5:35

    Lily descendit lentement les marches de l'escalier de marbre, son bras tenu par son "cavalier", un garçon de Poufsouffle, un compagnon d'étude qui lui avait demandé si ça l'intéressait d'aller au bal avec lui. La rouquine avait accepté l'invitation, regrettant ensuite amèrement cette décision. Elle n'avait jamais aimée les bals. La Gryffondor portait à l'occasion une robe rouge légèrement décolletée, contrastant parfaitement avec la couleur de ses cheveux qui tombaient en cascade sur ses épaules. Elle s'était légèrement maquillée et avait même pousser le vice jusqu'à porter des talons, elle n'était vraiment pas habituée à ce genre de tenue. Ce fut donc en essayant de ne pas se planter qu'elle pénétra dans la Grande Salle, elle fut époustouflée par les changements occasionnés pour le bal, il n'y avait vraiment que la décoration qui lui plaisait et l'émerveillait dans cette fichue soirée. Son cavalier lui proposa d'aller chercher un rafraichissement, Lily afficha un léger sourire. « Vas-y, je vais un faire le tour pour saluer...». Un clin d'oeil de son ami et celui-ci disparu dans la foule ardente. La jeune femme poussa un soupir et vit alors au loin des visages connus et amicaux ceux d'Ophé' et Antown. Grand sourire aux lèvres, la rousse se dirigea vers eux avant de se figer à quelques mètres : Syrius Slyback était également avec eux. Ce ne fut pas un air agacé que la jeune Tyler affichait, mais plutôt troublé. Il était tout simplement...beau dans ce costume...Elle venait de le trouver beau ? Venait-elle vraiment de penser ça ? Elle se mordit légèrement la lèvre, les joues ayant pris une légère teinte rosée. Elle n'était pas en train de craquer quand même ? Lily secoua la tête et se dirigea d'un pas assuré vers le petit groupe. « Hey salut ! » s'écria la Gryffondor affichant un immense sourire. « Ophé' tu es ravissante dis-moi...Tiens Antown tu es venu seul ? C'est une première » . Elle tenta d'ignorer Slyback, ce qui n'était pas franchement pas évident. Elle nota aussi qu'il n'y avait pas (encore) de cavalière à son bras, au fond d'elle-même, elle espérait qu'il soit venu seul...Ce qui était à 99% de chance impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 474
⊰ INSCRIPTION : 25/10/2010
⊰ ÂGE : 27
⊰ CRÉDITS : © Addie
⊰ ÂGE RPG : 16 ans
⊰ PSEUDO : Kiki
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4350


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: Ange ou Démon | Robert
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Maïa K. Callahan
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Mer 28 Déc - 5:40

C'est plutôt moche ton chignon-gnan gan. Les paupières de l'anglaise papillone. Sa main se redresse sur son chignon. Elle ouvre la bouche et la referme aussitôt. Elle lève les yeux au ciel, visiblement désespérée. J'ai pas de copine fille... En d'autre terme? Ce n'est pas de sa faute si elle n'a pas de jolie coiffure. De toute façon, avec Léonie, ce n'est jamais de sa faute. Elle soupire et baisse sa jolie frimousse. En une seule phrase, toutes ses belles illusions s'envolent. Elle savait qu'elle n'était pas magnifique ou quoi que ce soit d'autre, mais elle avait espéré que le résultat la mette un peu plus en valeur, ne serait-ce que pour se fondre dans la masse. Visiblement pas. Elle se retrouve avec un chignon moche... La petite blonde est mal à l'aise au milieu de ces filles parfaites. Maladroite et fébrile, elle relève sa main sur son front. Elle respire profondément et finit par sourire en relevant son regard vers le jeune homme de Poufsouffle. On peut...Elle ne parvient pas à aligner deux mots. Elle se sent terriblement cruche au point qu'elle n'en perde son français. Sa main se secoue dans les airs. olala. Si on allait à l'intérieur? Elle n'attend pas, en fait. Elle fronce les sourcils et entre pour trouver Lewis dans les bras de cette rouquine... Bien trop jolie. Elle s'étrangle légèrement, elle tourne les talons pour sortir mais elle se retrouve en tête à tête avec... Les seins de... De qui. Elle soulève son menton et reconnait Pearl. Il ne manquait plus qu'elle. Sa... Salut. Elle est complètement perdue la Léonie. En plus, elle est déjà parvenue à perdre Genêt. Elle toise vaguement les environs, il a du marcher plus vite... Ou plus lentement. Il est où? Help. Genêt. Elle meurt d'envie de prendre la fuite.

_________________


Nous gagnerions plus de nous laisser voir tels que nous sommes, que d'essayer de paraître ce que nous ne sommes pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▲ LE MELON TOUT NU pond des melons radioactifs.

⊰ PARCHEMINS : 93
⊰ INSCRIPTION : 23/12/2011
⊰ CRÉDITS : DELIGHTFUL.
⊰ ÂGE RPG : DIX-SEPT PIGES.
⊰ PSEUDO : GENESIS.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4531


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: ECHOES, THE RAPTURE.
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Mer 28 Déc - 5:57

Elle lui adressa un sourire, et cela suffit à ravir le jeune homme qui le lui rendit. Ophélia était magnifique. Un petit regard sur la droite pou vérifier que sa cavalière était toujours occupée à le chercher : en effet, la jolie blonde marchait au milieu du bal, hésitante et perdue. Un Serdaigle de sixième année sembla l'intercepter, l'invitant à danser. Au grand bonheur d'Antown, elle accepta, visiblement fâchée de s'être fait larguée en plein bal. Tant mieux pensa-t-il. « Vous êtes tous les deux superbes aussi. » flatté, Antown souri de plus belle, rendant le petit clin d'oeil de son melon favori qui venait d'arriver. « Ophé' tu es ravissante dis-moi...Tiens Antown tu es venu seul ? C'est une première » Lilianne venait d'arriver, elle aussi magnifique dans sa robe rouge qui la rendait plus sulfureuse que jamais. « Comme j'allais le dire à Ophélia, je suis le cavalier de toutes les femmes ce soir ! Mais si une de vous veux de mon corps, je serai ravi de lui en faire cadeau pour la nuit. » baratina-t-il, son air espiègle sur le visage, comme d'habitude, tout en lançant un petit regard malicieux à Ophélia qui rougirait assurément. Il avait bien envie de passer le bal en sa compagnie, comme ils le faisaient avant et que seul le sourire de son amie lui donnait un sentiment de joie profonde. « Lily, ne me dit pas que tu es venu avec le poufsouffle là. Sérieusement ? » demanda-t-il à sa meilleure amie, car il l'avait soigneusement observée arriver au bras du garçon, presque jaloux qu'un autre mâle touche à sa meilleure amie. « Il a l'air d'avoir un balai dans les fesses. Tu mérites quelqu'un de plus dévergondé, de plus fun ! Tiens, Syrius par exemple ! » dit-il en se plaçant aux côtés de son ami, esquivant le regard noir de Lilianne. « C'est un mec très fun et tout. Il fait plein de truc ... funs. Vous pourriez faire des trucs funs ensemble ... ?! » Antown essayait de se sauver la mise face au regard meurtrier de sa meilleure amie, mais il manquait d'arguments potables. Syrius et lui échangèrent un regard complice, mais la partie n'était pas gagnée. Il déglutit, affichant son éternel sourire espiègle. Il avait eu vent du petit manège censé rapprocher Lilianne et Syrius, mais comme beaucoup le savent, la délicatesse n'est pas la principale qualité du jeune Potter. Un serveur passa et Antown attrapa un verre de jus de citrouille, la gorge sèche. Il en attrapa un pour Syrius, le regardant l'air de dire " tu en auras besoin vieux frère ", avant de se retourner vers Ophélia. « Tu accorderais une danse au mec le plus sexy de Poudlard ? Je parle pas de Syrius, il doit faire des trucs funs avec Lili. » lui demanda-t-il de son sourire enjôleur. Cette soirée allait prendre une tournure intéressante. Dans l'esprit d'Antown, du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 114
⊰ INSCRIPTION : 07/11/2010
⊰ CRÉDITS : .Reed
⊰ ÂGE RPG : seize ans
⊰ PSEUDO : addie
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4179

MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Mer 28 Déc - 6:29

« Cette chanson est nulle. » « Arrête de te plaindre. » Lewis leva des yeux attendrissants vers sa cavalière accrochée à son cou comme à une bouée de sauvetage. Il sourit doucement, laissant la jeune femme glisser ses doigts dans ses cheveux. Il était habituée aux différents manèges de la jeune femme et ne les prenait plus au sérieux depuis bien longtemps, tout comme il ne la repoussait pas. Une amitié probablement bien ambigüe entre ces deux américains, que certains badauds auraient du mal à définir correctement. Après tout, entre ces deux spécimens rares, on ne pouvait pas s'attendre à moins qu'à une relation originale. Quoi qu'il en soit, il n'y avait toujours eu que de l'amitié entre Lewis et Delia. Les yeux du jeune homme se posèrent sur le visage de son amie, peu enclin à chercher des yeux la seule qui l'intéresserait dans la masse : Léonie. Elle l'avait prévenu, elle ne serait pas libre le soir du bal, elle avait quelqu'un d'autre : Genêt. Autant dire que l'adolescent ne s'était jamais senti aussi jaloux de sa vie, et rien que d'y penser, il se sentait horriblement ridicule d'être là, à faire danser Delia. Comment avait-elle pu le convaincre, déjà ? Franchement, Léonie le rendait trop vulnérable. Puis, l'étreinte de la jeune femme se desserra. Lewis cru qu'il venait de lui écrabouiller les pieds sans s'en rendre compte mais de toute évidence ce n'était pas le cas, l'américaine observait une nouvelle arrivante. Le garçon tourna les yeux, un « Wow » filant entre ses lèvres sans qu'il ne puisse rien y faire. De loin, il admira Léonie de la tête aux pieds, la passant quasiment aux rayons X s'il l'avait pu. Elle arborait une robe noir et dorée, l'or faisant ressortir ses cheveux puis son visage. Un chignon serré dégageait complètement son visage comme jamais Lewis n'avait pu le voir, et la vue de ses traits ne le déplaisait aucunement. Il avait presque l'impression d'avoir droit - comme des centaines d'élèves, certes – à une certaine intimité rien qu'à découvrir des parties de son front qu'il n'avait jamais eu le loisir de contempler auparavant. Le souffle de Delia coula dans son coup : « Peut mieux faire. » Les yeux critiques de la rousse dévisagèrent la jeune femme, lui imaginant probablement une autre tenue et coiffure. « Va lui dire bonsoir. » Delia le poussa de toutes ses forces, si bien que l'adolescent dû effectuer quelques pas en la direction de Léonie. Un couple de Gryffondor le regarda bizarrement, ce qui l'incita à continuer sur sa lancée, de peur de paraître encore plus anormal. Finalement, il parvint à se frayer un chemin jusqu'à Léonie. Il planta son regard dans le sien, ignorant la présence de Pearlyne, aucun mot ne pouvant provenir de sa bouche. Encore une fois, il demeurait muet, subjugué par elle. Il se contenta de sourire, l'air désolé et faussement amusé d'être si empoté, avant de focaliser ses yeux sur une partie de sa joue pendant une bonne vingtaine de secondes. « Tu as... » Il leva une main, main qui lui semblait étonnement grossière comparée à la finesse du visage de la Serpentard. Il glissa son pouce et son index sur sa joue, attrapant un cil. « Un cil. » Il sourit, conservant le pauvre cil entre ses doigts. « Fais un vœu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 313
⊰ INSCRIPTION : 07/11/2010
⊰ CRÉDITS : Avatar : © psychozee. | Signature : © bazzart
⊰ ÂGE RPG : 17 ans
⊰ PSEUDO : Kiki.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4407

MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Mer 28 Déc - 6:34

Maïa avait de la chance d'avoir Bonnie pour sœur. Fervente admiratrice des moldus, Bonnie ne manquait pas de connaître les derniers gadgets à la mode, alors quand il s'agissait de tenue vestimentaire, Maïa était aux anges. On connait tous les goûts plus que douteux des sorciers, toujours une guerre en retard lorsqu'il s'agit de faire sensation avec une tenue correcte. Maïa n'avait pas ce genre de problème, elle avait Bonnie. Bonnie qui lui avait déniché une magnifique robe blanche asymétrique et fluide, ornée d'une garniture en or sur sa seule épaule couverte. Cette couleur faisait sans nulle doute ressortir le teint naturellement halée de sa peau. La robe n'était pas spécialement courte, elle lui arrivait au milieu de la cuisse. Ses cheveux étaient relevés dans une coiffures moderne et plutôt réussie que Bonnie avait voulu tenter sur elle. Elle allait au bal avec Syrius. Pourquoi lui plutôt qu'un autre? Parce qu'il ne coucherait plus jamais avec elle, malheureusement, et qu'il n'y aurait donc aucune rancœur si elle devait s'abandonner aux bras de l'un ou l'autre jeune homme. Puis il fallait l'avouer, Syrius sortait du lot et n'avait pas des attitudes de primates néandertaliens comme... certains de ses amis (pour ne pas citer Antown). En descendant les marches pour rejoindre la grande salle, elle ne savait même pas pourquoi elle se rendait à cette stupide soirée... Hm. Ah, si, l'alcool. Elle arrivait finalement dans la Grande Salle. Son frère qui se trémoussait en compagnie d'une demoiselle eut le don de lui faire hausser un sourcil. D'ailleurs, elle le suivit du regard jusqu'à ce qu'elle ait rejoint son cher cavalier qui était plutôt en bonne compagnie. Salut. Oh, tu dois êtres la fille qu'il n'osait pas invité. Moi c'est Maïa. Quand est ce que vous couchez ensemble? Un sourire, elle tend franchement la main vers Lily qui refusera probablement cette invitation à sympathiser. Elle se tournait alors vers Antown et Ophélia, un sourire radieux aux lèvres. Au moins si je ne trouve personne, je sais où je finirais. Toujours aussi classe et souriante. La demoiselle s'empare d'un verre de soft. Du soft? Absolument. Elle relève légèrement sa robe pour s'emparer d'une plate fixée à sa cuisse. Elle verse quelques goutes dans son propre vert et propose aux autres de se servir, leut tendant discrètement la bouteille métallique.

_________________


U.C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 357
⊰ INSCRIPTION : 12/10/2010
⊰ CRÉDITS : unicorn ; tumblr
⊰ ÂGE RPG : 17 ANS
⊰ PSEUDO : mischievous wink
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4402


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: PARAMORE ◊ feeling sorry
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: none :)
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Mer 28 Déc - 6:47

Je crois que j'ai commencé a aimer cette école quand ils ont parlé du bal. Oh, attention, je ne suis surtout pas du genre a aimer les bals, ce truc de coincés où on danse avec son cavalier et uniquement lui. Enfin, quand même, on est dans une école de sorcier, où tout le monde vit, du coup on peu changer de cavalier, ou on peu venir sans. Comme moi. Je n'ai jamais de cavaliers, quand il y a un bal. Je danse avec les gens qui sont trop coincés sur les côtés et qui n'osent pas me repousser parce qu'ils s'ennuient a mourir, et on passe une bonne soirée a écouter de la musique et à s'éclater.
Ce qui m'a fait plaisir, aussi, c'est le "tenue de soirée exigée". Et ils n'ont pas précisé, comme à Durmy, que la robe devait arriver aux genoux. Du coup, la mienne m'arrive mi-cuisse -je peux me le permettre, autant en profiter, non ? - et si je n'ai pas mis un décolleté vertigineux, ce n'est pas le cas de mes hauts talons qui sont bien hauts et me permettent de dominer la foule. Je pousse un petit soupir en pensant que je serais surement plus grande que la plupart des gens de la salle, mais tant pis. Je me maquille rapidement, puis me campe devant Judy, me tortillant pour qu'elle m'examine sous toutes les coutures. « Je descend, tu me rejoins en bas ? » Je ne lui laisse pas le temps de dire quoi que ce soit, craignant un "en fait, j'y vais pas", et passe devant les regards interdits des autres filles.
Je vois certaines filles prétendre savoir marcher bien avec des hauts talons, alors qu'elles boitillent et se cramponnent a leurs cavaliers pour descendre. Je souris. Je ne prétend pas être une as de la marche a pied en talons, mais au moins je ne me vante pas d'y arriver "trop bien".
C'est calme aujourd'hui, pour moi. Personne ne m'insulte, j'ai presque envie de pousser quelqu'un pour rien pour que les vieilles habitudes reviennent. Mais je me rend compte très vite que je ne suis pas la seule a avoir sorti le grand jeu. Les filles coincées sont en minijupes, les complexées ont des décolletés jusqu'au nombril, les mecs coincés tentent de danser, ceux sans style sont bien habillés, et moi, je me rince l'oeil sans aucune honte, au contraire.
Je me dirige vers un petit groupe de immobile, que je devine être près du buffet, tout en observant la piste de danse. Ce manque d'attention ne dure pas longtemps, mais quand je regarde de nouveau devant moi, je pile net pour ne pas écraser une jolie jeune fille, qui, surprise elle aussi fixe ma poitrine - mise en valeur par ma robe, évidemment - avant de lever ses yeux bien maquillés vers moi. « Sa... Salut. » Je marque un temps avant de la reconnaître, et plisse les yeux, appréciant ce que je vois.
« Oh, mais la petite Léonie n'est plus si petite, dis donc ! » Je fais un pas en arrière afin de pouvoir l'examiner de haut en bas. Elle a un corps de déesse, c'est un fait. Mais je n'avais jamais remarqué que ses yeux étaient d'un bleu aussi pur. Ah, elle me ferait fondre sur place. « T'es superbe, dis donc, j'espère que t'a engagé un garde du corps, parce que tout le monde va se jeter sur toi. » Moi y compris. Mais je ne lui dis pas, Léonie connaît suffisamment ma réputation et m'a déjà parlé pour savoir que je suis capable de le penser, et puis mes yeux me trahissent surement. « Ou alors, j'espère que t'aime danser... » Je ne l'invite pas tout de suite, préférant faire un tour de salle avant d'aller me déchainer sur la piste, mais ce n'est pas l'envie qui me manque. Je remarque qu'un gars à les yeux rivés sur elle, - d'autres sur moi, forcément - et j'essaie tant bien que mal de masquer mon sourire en coin. Un gars s'approche d'elle et lui sort l'une des pires méthodes de drague que j'ai jamais vues. C'est mignon, certes. Mais bon... En plus, il m'a complétement ignorée. Ce n'est pas une question d'orgueil, bien sur, c'est juste qu'il est subjugué par elle pour se rendre compte de quoi que ce soit.
Je regarde Léonie, tendant un bras vers le gars. « Tu permets, deux secondes ? » Et sans attendre la réponse de l'un ni de l'autre, je le tire vers moi, m'approchant de son oreille et me collant a lui pour ne pas qu'il s'échappe. Les autres auraient pu penser a une nouvelle technique de drague, sauf que pour la première fois de ma vie je suis en train d'arranger un coup. « Je suis sûre qu'un beau gars comme toi peut mieux faire. Okay, j'avoue, lui caresser la joue comme ça c'était une bonne technique, mais ça crève les yeux que ton vœu a toi c'est de coucher avec elle, alors invite la a danser et garde la serrée contre toi le plus possible, en évitant d'être une sangsue, aussi. Oublie pas les compliments, les verres et la conversation légère. » Je le retire vers Léo, et leur offre mon plus grand sourire. « Bon, je crois qu'il faut que je m'éclipse. Sortez couverts et allez au moins deux étages plus hauts si "l'envie" vous prend, vous vous ferez pas prendre. Enfin, pas par les surveillants, quoi. »
Je leur adresse un dernier sourire malicieux avant de disparaître, histoire de les laisser profiter pleinement de leur soirée. Je regarde autour de moi, me dirigeant doucement vers le bar en me délectant de la musique qui passe et des danseurs qui... dansent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▲ SYSSY L’IMPÉRATRICE jette des diadèmes empoisonnés.

⊰ PARCHEMINS : 572
⊰ INSCRIPTION : 10/10/2010
⊰ ÂGE : 20
⊰ CRÉDITS : class whore/tumblr.
⊰ ÂGE RPG : Seize ans.
⊰ PSEUDO : winged syrius.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 5116


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Cohnaan C. Callahan
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Mer 28 Déc - 9:02

« Vous êtes tous les deux superbes aussi. » répondit Ophélia, avec un sourire éclatant dont elle avait le secret, que je ne manquai pas de lui rendre. « Mais où sont donc vos cavalières ? » demanda t-elle, interpellée, remarquant que nous étions tous deux avec personne au bras. Cela me démangeait de lui annoncer solennellement qu'Antown et moi lui avions caché notre homosexualité, et que nous allions tous deux consommer notre amour après cette soirée folle, à laquelle nous nous accompagnions l'un l'autre, mais ce fut à cet instant précis que Lily la furie décida d’apparaître. Je m'abstins donc, les yeux pétillants, remarquant à quel point Tyler était magnifique ce soir. Mon ventre en fut secoué, une sensation bien étrange que j'avais l'habitude de ressentir en la présence de Lilianne. Une lueur d'espoir encore présente dans mon esprit, je me dis, qu'au fond, elle était peut-être venue seule, ce qui, à la réflexion, était absolument improbable. «Hey salut ! » s'écria la jolie rousse, un sourire collé sur ses lèvres. Merlin, qu'elle était belle. Bouche bée, ne sachant que dire, je me contentais de la regarder, le coeur battant, comme un con. « Ophé' tu es ravissante dis-moi...Tiens Antown tu es venu seul ? C'est une première! » continua t-elle, en m'ignorant royalement, ce qu'évidement j'appréciai très modérément... « Comme j'allais le dire à Ophélia, je suis le cavalier de toutes les femmes ce soir ! Mais si une de vous veux de mon corps, je serai ravi de lui en faire cadeau pour la nuit. » répliqua Antown, avec son éternel air espiègle qui lui allait si bien. « Lily, ne me dit pas que tu es venu avec le poufsouffle là. Sérieusement ? » continua t-il, d'un air presque jaloux, et indigné. Eh merde. Mes espoirs, aussi minimes furent-ils, venaient d'être évincés par la révélation d'Antown. Machinalement, j'imaginais un Poufsouffle de septième année, taillé comme un joueur de Quidditch professionnel, et blond, avec une bouille ronde comme un melon, infiniment mignonne. 'AH JE HAIS LES POUFSOUFFLES', pensai-je soudain, avant de me rétracter en voyant la si jolie tête de mon Ophélia chérie. « Il a l'air d'avoir un balai dans les fesses. Tu mérites quelqu'un de plus dévergondé, de plus fun ! Tiens, Syrius par exemple ! » lança Antown, en continuant sur sa lancée, moi parfaitement surpris qu'il me cite ainsi. Pourtant, je ne pus m'empêcher d'afficher un sourire éclatant, confirmant ainsi que j'étais l'homme qui lui fallait, moi, le Gryffondor ô combien dévergondé. Comme prévu, Lilianne fusilla Antown des yeux, avant de me fusiller du regard également, si bien que mon sourire s'effaça.

« C'est un mec très fun et tout. Il fait plein de truc ... funs. Vous pourriez faire des trucs funs ensemble ... ?! » continua Antown, visiblement à cours d'idée pour me faire bien voir auprès de Lily, se tut un instant, et déglutit, tandis qu'amicalement, je lui tapotais dans le dos, moi lui exprimer mon soutiens dans cette situation désespérée. "Eeeeellle a les yeux revolver, elle a le regaaaard qui tuuuuue". Un serveur passa soudainement, et Antown attrapa à la volée deux verres de jus de citrouille, m'en tendis un, que j'acceptais avec grand plaisir, en remarquant que le regard d'Antown avait quelque chose de décourageant. « Tu accorderais une danse au mec le plus sexy de Poudlard ? Je parle pas de Syrius, il doit faire des trucs funs avec Lili. » lança alors Antown à Ophélia, tandis que j'avais choisi l'option du silence le plus complet, tout en regardant Lily avec un sourire narquois, qui voulait très nettement dire "Oh, t'as beau résister, tu tomberas bien dans mes filets un jour ou l'autre!". Puis soudain, le groupe accueillit une nouvelle venue, qui n'était autre que ma cavalière. « Wouaw, Maïa, tu es- » commençai-je, heureux de voir l’Américaine qui était particulièrement magnifique ce soir, mais elle ne me laissa pas l'occasion de finir.

« Salut. Oh, tu dois être la fille qu'il n'osait pas inviter. Moi c'est Maïa. Quand est-ce que vous couchez ensemble? » lança Maïa sans aucune gêne, un grand sourire aux lèvres, tendant une main à Lily. Mécaniquement, j'eus un mouvement brusque, mon verre me glissa des mains, pour finir sa course à quelques mètres de mes pieds, dieu merci, et ma main eu une sorte de spasme, finissant sa course sur autour du poignet d'Antown qui se trouvait juste à mes côtés, sans trop savoir pourquoi. Un instant plus tard, je le lâchai, sans le regarder, mais plutôt en regardant Lily d'un air complètement affolé. Elle allait certainement pensé que j'avais parlé de coucher avec elle avec Maïa, ce qui était absolument faux. Avec Lily, je ne voulais absolument pas que ça se passe comme ça... Enfin c'était très certainement foutu, avec les interventions du Serpentard, et de la sorcière de Salem. « Au moins si je ne trouve personne, je sais où je finirais. » continua Maïa, après s'être tournée vers Ophélia et Antown, un grand sourire aux lèvres, avant de verser quelques goûtes d'alcool qu'elle avait ramené, puis en proposer aux autres. Extrêmement honteux, sachant que Lily la furie allait certainement me faire payer le prix fort pour les paroles de mes deux amis. Baissant les yeux à mes pieds, je shootai dans mon verre renversé quelques secondes auparavant, d'un air dépité, me réservant un nouveau verre, attendant que la bouteille interdite me parvienne, pensant que me noyer dans l'alcool était certainement la solution rêvée au problème. « Le romantisme est mort... » soufflai-je, à voix basse, mais intimement certain qu'ils m'avaient tous entendu, tandis que je levai les yeux au ciel, enfin, au plafond magique neigeux plutôt, en quête d'absolution.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▲ LA MOUFLE PÉTEUSE fait des pets tueurs.

⊰ PARCHEMINS : 114
⊰ INSCRIPTION : 22/12/2011
⊰ CRÉDITS : rosendale
⊰ ÂGE RPG : 16 YO
⊰ PSEUDO : funky munky
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4837


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL Mer 28 Déc - 12:46



Genêt entendit vaguement Léonie parler d'une copine serpentarde qu'elle n'avait pas, assistant avec lourdeur sur le « pas ». A dire vrai, il voulait que la soirée se finisse au plus vite, il était bien sûr heureux de la passer en compagnie de Léo malgré son chignon gnan-gnan, mais le jus de citrouille servi était franchement … dégueulasse, et il parlait en connaisseur. Se retrouvant avec sa coupe vide, il oublia Léonie, cherchant un endroit adéquate où déposer sa coupe. Sa quête le mena jusqu'à un certain buffet, là non plus, rien d’affriolant. Le jeune poufsouffle voulu se servit de canapés en forme de sapins mais lorsqu'il tendit sa main droite pour attraper les victuailles, il renversa une coupe de jus de myrtille qui se déversa sur toute la table faisant pour victime une somptueuse robe blanche échancrée. Genêt, plein de bonne volonté se jeta sur la robe pour en essuyer la tâche juteuse, mais celui-ci reçu une paire de claque qui colora son visage. IDIOT ! Elle m'a couté la peau des fesses ! Ne comprenant ce que la jeune fille venait de hurler, De l'Ysolde en conclu qu'elle était étrangère. J'l'ai pas fait exprès!. Le poufsouffle se remémora un souvenir d'enfance où il avait espionné sa mère, s’arrachant les poils à l'aide de bande de cire, celle-ci exerçait à la suite une pression avec sa main gauche sur l'endroit fraichement épilé. Il fit de même et s'avoua
que cela calmait plutôt bien. Il quitta rapidement le buffet où les élèves attroupés autour de celui-ci le regardaient étrangement. Se baladant parmi les gens, les mains toujours collées à ses joues, il aperçu un sorcier de Salem discuter avec Léonie. Lewis ? Genêt n'avait pas une très bonne mémoire en ce qui concerne les noms mais il avait trouvé étrange le comportement du jeune homme à son égard, il décida donc de rester à l'écart du couple, ayant fait déjà trop de bourde en une seule soirée, soirée qui n'était assurément pas terminée.
Ses yeux zieutaient de gauche à droite, cherchant une âme qu'elles avaient déjà rencontré. Genêt fit un large signe des mêmes lorsqu'il aperçu à l'autre bout de la salle Syrius et Lilianne accompagné d'une grande blonde. Il n'osa les rejoindre de peur de les déranger, Antown avait mit au courant d'un plan d'attaque mené par Syrius sous le commandement du jeune serpentard sur la tour dite imprenable Tyler. Mais que faisait donc cette blonde avec eux ? Un plan à trois? un agent de plus pour mettre à bas les défense de la gryffondorde? Genêt sourit à la réflexion du plan machiavélique qu'avait composé Potter, certes, Genêt n'avait jamais approuvé le comportement de ce dernier vis-à-vis des filles mais il restait néanmoins la meilleur solution pour régler le problème de Syrius. Le pas vague, le poufsouffle finit par heurter -à nouveau- une personne. 'Scusez-moi ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL

Revenir en haut Aller en bas

MINI-INTRIGUE N°2 ⊰ OUVERTURE DU BAL DE NOËL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SONORUS. :: 
IT'S THE END OF AN ERA
 :: The pensieve
-