AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

MINI-INTRIGUE N°3 ⊰ IMPOSSIBLE DE SORTIR !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

⊰ PARCHEMINS : 74
⊰ INSCRIPTION : 30/10/2010
⊰ CRÉDITS : applestorm
⊰ PSEUDO : COMPTE STAFF
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4309


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: MINI-INTRIGUE N°3 ⊰ IMPOSSIBLE DE SORTIR ! Lun 19 Déc - 2:59



IMPOSSIBLE DE SORTIR !

« Pourquoi ça n'avance pas ? » râla une jeune blonde de Salem, sourcils froncés, traînant sa lourde valise derrière elle. Se dressant sur la pointe des pieds, le garçon qui l'accompagnait, sa chevelure brune aplatie par un bonnet en laine qui cachait la quasi-totalité de ses sourcils, essayait d'apercevoir ce qui bloquait le rang. Sans succès car, comme ces deux-là, d'autres commençaient à s'agiter, et marmonnaient des questions sans réponses. Que se passait-il ? Tout à coup, une explosion d'étincelles vives fit sursauter la plupart des élèves. Alors que la jeune blonde ouvrait la bouche pour hurler une exclamation inutile, la voix veloutée mais puissante de la Directrice l'en empêcha.
« Stop, pas de panique ! » Presque instantanément, les anglais de Poudlard cessèrent de s'agiter. Les nordiques, français et américains, encore peu habitués à l'autorité de leur Directrice, furent plus difficiles à calmer mais au bout de quelques minutes, le souffle du vent fut à nouveau audibe. Se penchant vers le concierge qui l'accompagnait, la Directrice se mit à parler seule, légèrement tendue. Les élèves du fond ne la virent pas faire les cent pas le long de la grille d'enceinte, marmonnant formules et incantations, paroles d'incompréhension et de curiosité. « Il semblerait que les grilles aient décidé de rester fermées... Même nos sortilèges ne... Car il ne s'agissait que d'un sortilège... » Se redressant finalement, faisant face aux adolescents, elle reprit la parole. « Je suis désolée, mes enfants, mais il vous faudra passer au moins une nuit de plus à l'école. Nous nous chargeons dès à présent d'avertir vos parents ! Je vous invite à rentrer vous réchauffer pendant que nous essayons de trouver une solution à ce problème... » Et sans plus d'explications, la Directrice claqua des doigts, faisant disparaître toutes les valises qui reprirent, ils le savaient, leur place sous le lit de chacun d'entre eux, puis reprit le chemin du château, suivie de près par le concierge.



INSTRUCTIONS:
• nous sommes deux jours après le bal, et les élèves souhaitant rentrer chez eux pour les fêtes viennent de traverser le parc afin de monter dans les calèches qui les mènera à la gare de pré-au-lard. cependant, la grille d'enceinte refuse obstinément de s'ouvrir...
il s'agit d'une mini-intrigue, privilégiant donc les rps courts et rapides, le nombre de mots requis dans le rp n'est pas à respecter ici, faites néanmoins le minimum. ne vous encombrez donc pas de détails superflus et allez à l'essentiel, ce qui est nettement plus intéressant.
• chaque membre souhaitant participer à cette intrigue devra poster à la suite de ce message, car il n'y aura qu'un topic commun.
• votre personnage, sur le point de repartir chez lui, vient donc d'assister à la scène. il se retrouve devant la grille, avec tous les autres élèves, comprenant qu'il se retrouve obligé à passer les vacances à poudlard, ou du moins, à y rester jusqu'à ce que les professeurs trouvent le moyen de faire sortir les élèves.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▲ SYSSY L’IMPÉRATRICE jette des diadèmes empoisonnés.

⊰ PARCHEMINS : 572
⊰ INSCRIPTION : 10/10/2010
⊰ ÂGE : 20
⊰ CRÉDITS : class whore/tumblr.
⊰ ÂGE RPG : Seize ans.
⊰ PSEUDO : winged syrius.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 5244


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Cohnaan C. Callahan
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°3 ⊰ IMPOSSIBLE DE SORTIR ! Ven 23 Déc - 5:33

I solemny swear that I'm up to no good.
Je ne savais même pas pourquoi je ne restais pas ici, à Poudlard, pour les vacances de Noël. Après tout, je n'avais pas la moindre envie de retrouver mon père, ma mère, et de devoir arrêter d'ignorer mes deux autres petites soeurs. La situation n'aurait pas pu être pire. Mon père ne me considérait plus comme son fils et ma mère avait perdu l'envie de prétendre être ma génitrice. L'éclate totale chez les Slyback! Non mais sincèrement, c'est pas gai, les fêtes de Noël, avec six personnes attablées, qui se détestent toute entre elles? Avouez que ça a quelque chose de génial.
L'esprit occupé à penser à ces choses-là, je ne remarquai même pas l'amas d'élèves mécontent qui commençait à devenir nerveux, tous postés devant la grille de Poudlard. Visiblement, quelque chose semblait ne pas tourner rond. Encore le château qui déconnait, décidément, ça commençait à devenir une habitude. Il y a quelques jours, voulant métamorphoser un objet en cours, j'avais vu ma baguette disparaître, du genre, devenir invisible, et je n'avais retrouvé celle-ci que trois jours plus tard, miraculeusement réapparue, dans la cuvette des toilettes. L'explication? La magie, ça s'use, parfois même, ça fait des choses étranges, toute seule. Le château est vieux, très vieux même. Toujours bloqués, la directrice prend la parole, en expliquant qu'il faudra attendre une nuit de plus, le temps que le problème soit réglé. « Mais c'est un signe du destin, bordel! », cris-je, heureux que le château lui-même soit de l'avis que je ne devais pas rentrer chez moi pour Noël. Des tonnes d'yeux se tournèrent vers moi, suite à ma prise de parole. J'affichai alors un sourire, avant de me retourner vers un deuxième année à côté de moi, en lui disant, audiblement « Man', parle moins fort, s'te plait. ». Fier de ma connerie, je commençai à chercher quelqu'un que j'aurais pu connaitre, pour lui tenir compagnie.
Trouver quelqu'un en plein milieu de cette foule d'élèves mécontents? Bonne chance, moi!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▲ LA MOUFLE PÉTEUSE fait des pets tueurs.

⊰ PARCHEMINS : 114
⊰ INSCRIPTION : 22/12/2011
⊰ CRÉDITS : rosendale
⊰ ÂGE RPG : 16 YO
⊰ PSEUDO : funky munky
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4965


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°3 ⊰ IMPOSSIBLE DE SORTIR ! Ven 23 Déc - 23:10




Chez les De l'Ysolde, Noël a toujours rimé avec Chaudron Baveur, pas que ce soit une bande de babouins dépravés et ivrognes, mais tenir une auberge vous oblige à faire quelques concessions, et les fêtes en font parties. Cela n'a cependant nullement dérangé cette famille, convient à leurs tables les quelques clients bravant l'hiver. Genêt à toujours aimé partager ces fêtes avec des étrangers, racontant milles et unes aventures toutes plus ou moins vraies mais tellement exotiques qu'elles ravivent les pupilles du gamin qui s'empressent à la rentrée de les raconter à ses camarades.

C'est donc avec une certaine joie que le jeune homme avait préparé sa valise, toujours au dernier moment comme le voulait la tradition, laissant au château à contre cœur le pull miteux que sa grand-mère lui avait tricoter pour l'hiver. Celle-ci serait furax de ne pas le voir sur le dos de son petit-fils, pestant à tout va pendant la soirée sur la jeunesse qui déraille.
Genêt suivait le mouvement vers les grilles de Poudlard, avançant d'un pas lent, s'en s’apercevoir que la foule s'agglutinait à l'entrée, pestant comme des gobelins sur un fâcheux accident. Genêt, ne comprenant ce qu'il se passait et entendant la voix de la Directrice, se mis sur la pointe des pieds, mais alors qu'il s'appuyait contre le dos d'un Serpentard à l'air revêche, un mouvement de foule vers la droite lui fit perdre l'équilibre et le jeune blaireau emporta dans sa chute le serpent. Tu n'aurais pas pu faire attention, abruti! Genêt se releva lentement, massant son coup tout en bredouillant quelques excuses. Quelques rires s’échappèrent du flot d'élèves.
Quelque peu abruti par sa chute, Genêt lança un râle qui fit sursauter une grande blonde, sûrement de Salem qui le dévisagea. Le jeune homme lui adressa son plus beau sourire mais celle-ci, une grimace de dégoût au visage se retourna vers son amie pour lui chuchoter quelques mots. Le jeune poufsouffle, pas soupe au lait pour un gallion, changea de centre d'intérêt, croisant le regard de quelques élèves semblant anxieux de ne pas pouvoir rentrer chez eux à la date prévue. Et bah les copains ! Faut pas s'en faire ! C'est pas comme si qu'on était coincé à Azkaban … on aura un sujet de discussion international maint'nant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 712
⊰ INSCRIPTION : 18/09/2010
⊰ ÂGE : 22
⊰ CRÉDITS : LOLLIPOPS+ TUMBLR
⊰ ÂGE RPG : 17 YO.
⊰ PSEUDO : APPLESTORM, LULA
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4297


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: KATE NASH & PAUL EPWORTH, foundations
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: le défoncé chronique.
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°3 ⊰ IMPOSSIBLE DE SORTIR ! Sam 24 Déc - 4:40

    What's wrong with the world ?


Chaque année, la Georgie rentrait chez son père pour les vacances de Noël. C'était d'ailleurs les seules, car elle préférait de loin rester à Poudlard même lorsqu'il n'y avait pas cours. Mais c'était un souhait de ses parents qu'elle revienne passer les fêtes en famille, car il s'agissait là d'une période de l'année durant laquelle on devait se retrouver tous ensemble. Tu parles. La blonde n'avait que faire de Noël, et de toutes ces idioties. D'abord, il ne s'agissait à ses yeux que d'une bonne excuse pour recevoir des cadeaux, et en plus, chez elle, il y avait son abominable demi-sœur, qui rentrait elle aussi du collège pour les vacances. Elle préférait encore se la choper à Poudlard, où elle avait moins de chance de la croiser, que chez elle où il était rare qu'elles ne soient pas dans la même pièce. Bref, tirant derrière elle sa grosse valise à moitié faite seulement - une partie de ses affaires était restée autour de son lit en baldaquin, et avec un peu de chance, les elfes passeraient par là - la Gryffondor avait suivi la foule de gosses qui, comme elle, s'apprêtait à embarquer dans le Poudlard Express. Sauf que la foule en question s'était arrêtée. Tiens ? Se dressant sur la pointe des pieds pour apercevoir quelque chose au-travers des ganaches des géants de plus de quinze ans, la voix de la Dirlo lui parvint vaguement. Faut dire qu'elle était pas parmi les premiers du rang. Un bruit étouffé résonna à côté d'elle et tournant la tête, elle observa avec suspicion une baston entre un poufsouffle et un serpentard, qui se roulaient à terre, allez savoir pourquoi. Le poufsouffle se redressait, alors elle s'approcha. « Pas terrible, j'te mets deux sur dix. Cinq si tu m'expliques ce qui se passe. » Grand sourire charmant. Ainsi, il ne passerait pas pour un abruti perdu sans ami tout ça, et elle saurait c'était quoi le délire. Tout bénef.

_________________

SOUS LE SOLEIL DE MES CHEVEUX BLONDS,
POUPÉE DE CIRE, POUPÉE DE SON.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sonorus.forumsactifs.com
avatar
▲ LA MOUFLE PÉTEUSE fait des pets tueurs.

⊰ PARCHEMINS : 114
⊰ INSCRIPTION : 22/12/2011
⊰ CRÉDITS : rosendale
⊰ ÂGE RPG : 16 YO
⊰ PSEUDO : funky munky
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4965


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°3 ⊰ IMPOSSIBLE DE SORTIR ! Dim 25 Déc - 3:26



Pas terrible, j'te mets deux sur dix. Cinq si tu m'expliques ce qui se passe. . Un grande blonde au teint pâle de Gryffondor se tenait devant lui, un sourire aux lèvres. Genêt resta un moment la bouche ouverte, laissant une mouche faire des va-et-vient. C'était la fille Finnigan, il connaissait bien son grand-père pour l'avoir aperçu de nombreuses fois au bar, Seamus, un chouette type avec un accent irlandais fortement prononcé. Il énuméra dans sa tête les quelques blagues que celui-ci lui avait raconté, mais impossible de remettre un prénom sur sa petite-fille. Georgi … Georgia … Georgette ! Ouais, ça sonnait plutôt bien à sa tête. Fermant sa bouche sur une mouche, il manqua de s’étouffer en avalant sa salive. Il se racla la gorge de nombreuses fois avant de réussir à cracher la bestiole aux pieds de la Georgette. Celle-ci contempla l'insecte englué dans la bave du Poufsouffle, puis reporta son attention sur celui-ci. Désolé, victime collatéral … ça arrive plus souvent qu'on ose se l'imaginée Georgette … Et mon combat vaut largement plus qu'un simple 2, j'aurais mis un 7 parce qu'il n'y a eu aucune effusion de sang. Et si tu veux tout savoir, c'est la faute aux grilles, elles veulent pas s'ouvrir et ça l'a rendu fout, l'autre Serpentard, j'suis tombé et il m'a sauté dessus … J'aurais pu mourir! Il lui lança un large sourire, fronça les sourcils, attrapa une mèche blonde de la jeune fille, l'observa attentivement.T'as mauvaise mine, on dirait un albinos là … avec ta peau blanche et tes cheveux presque blancs. C'est la lune qui te fait cette effet là? Genêt regardait la Rouge et Or avec sérieux, s'inquiétant sincèrement de sa santé.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▲ LE MELON TOUT NU pond des melons radioactifs.

⊰ PARCHEMINS : 93
⊰ INSCRIPTION : 23/12/2011
⊰ CRÉDITS : DELIGHTFUL.
⊰ ÂGE RPG : DIX-SEPT PIGES.
⊰ PSEUDO : GENESIS.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4659


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: ECHOES, THE RAPTURE.
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°3 ⊰ IMPOSSIBLE DE SORTIR ! Dim 25 Déc - 11:01

merry christmas to all you monkey sluts !
Antown dévalait la petite pente, poussé par une foule pressée de rentrer chez elle. La neige tombait mollement, des flocons se perdant dans l'amas bouclés des cheveux du Potter qui tirait lentement sa petite valise, bien conscient qu'il en faisait râler plus d'un à glander comme ça. Antown dégustait d'avance la dinde maison que la mère de famille cuisinerait à ses fils, il avait déjà hâte de glander avec Louis dans Birmingham et de s'incruster avec lui dans des fêtes moldues. Noël pour Antown, c'était un retour à l'enfance, et l'anglais adorait cette période de l'année. Aussi, lorsque la foule s'agglutina autour du portail et que l'on déclara que les départs étaient annulés à cause du-dit portail, cela froissa légèrement le jeune homme. " rubbish, pas foutus d'ouvrir un grillage, et ça veut nous faire apprendre des trucs. " persifla-t-il, foudroyant du regard le professeur Lumsden qu'il n'appréciait pas forcément. Un serdaigle ahuris bouscula le serpentard pour s'approcher de l'amas d'élèves, écrasant au passage les pieds du Potter qui serra les dents. " he, asshole, j'te prierai d'faire un peu attention. " cracha-t-il à la figure du serdaigle que le regarda un instant bouche bée, avant d'afficher une mine confuse. Non mais. Déjà profondément ennuyé par cette précédente annonce, l'anglais tenta de reconnaître un visage dans cette foule. Ah, Syrius. " hey, Sysy, lève les yeux, j'suis là dude ! " appela-t-il en joignant le geste à la parole : Syrius semblait chercher quelqu'un à quelques mètres du frisé qui lui faisait à présent de grands signes, sans se préoccuper des rires autour de lui. " t'y crois ça ? bloqués par un portail, on aura tout vu. " dit-il à son ami, lorsqu'ils furent rapprochés. Adieu Noël à ce train là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▲ SYSSY L’IMPÉRATRICE jette des diadèmes empoisonnés.

⊰ PARCHEMINS : 572
⊰ INSCRIPTION : 10/10/2010
⊰ ÂGE : 20
⊰ CRÉDITS : class whore/tumblr.
⊰ ÂGE RPG : Seize ans.
⊰ PSEUDO : winged syrius.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 5244


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Cohnaan C. Callahan
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°3 ⊰ IMPOSSIBLE DE SORTIR ! Dim 25 Déc - 12:07

We wish you a merry christmas, melon fuckers!
Ô, comme c'était intense, la foule. Je ressentais cet espèce de bonheur qui montait en moi, à la vue de toute ces têtes d'ahuries, aussi bien des français que des russes, des américains et des british. Franchement, c'était excellent, et tout ce vacarme, et cette tension qui montait petit à petit, comme un volcan qui se réveille, et qui ne va pas tarder à cracher de la lave partout. Je savais très bien que certains allaient très mal réagir, et pourtant, je savais que j'allais m'en délecter, tellement j'aimais le spectacle qu'allais fournir l’énervement de certains élèves. « Hey, Sysy, lève les yeux, j'suis là dude ! ». entendis-je la voix si familière de mon grand acolyte frisé, Potter, me crier, à quelques mètres de moi, en faisant de grands gestes de la main, qui déclenchaient des rires tour autour de lui. Heureux d'avoir enfin trouvé un ami vers qui me tourner, je me dépêchai de tenter de le rejoindre. Au passage, sans le faire exprès, je bousculai une fille de Beaubâtonx, qui tomba à genoux par terre, juste en face de moi. « Hé, j'sais que je suis à tomber, mais t'es pas obliger de te mettre à mes pieds comme ça! » lui lançai-je, un grand sourire d'emmerdeur collé sur mes lèvres, avant de lui proposer ma main pour l'aider à se relever. La française, rousse qui plus ait, se releva, et dans une expression de colère la plus complète, elle ouvrit la bouche pour prendre la parole. « Espèce de connard! » me jeta t-elle à la figue, dans un français rapide et énervé, que, en bon Britannique que j'étais, je ne compris pas, avant de s'en aller vers le château comme une furie. Un instant figé, je me rendis compte qu'elle me faisait penser à Lily la furie, puis, secouant la tête et me détournant, je me dépêchai de rejoindre mon p'tit pote Potter, un grand sourire aux lèvres. « Pas très commodes ces frenchies! » lui dis-je en guise de bonjour, en ricanant. « T'y crois ça ? Bloqués par un portail, on aura tout vu. » me lança t-il, visiblement très amusé, lui aussi, de la situation. « La honte quand même! La directrice est un melon ou quoi?! » A traduire, la directrice est une vraie quiche, ou quoi?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 234
⊰ INSCRIPTION : 12/10/2010
⊰ ÂGE : 23
⊰ CRÉDITS : Avatar : Rosendale ; Signature : Loseanhour
⊰ ÂGE RPG : 28 ans
⊰ PSEUDO : Fantomas
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4539


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: niet.
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°3 ⊰ IMPOSSIBLE DE SORTIR ! Lun 26 Déc - 8:50

Pourquoi fallait-il qu'il y ait un raffut pareil ? Lowell délaissa le marc de café dans lequel il tentait de lire, ce qui ne tombait pas si mal puisqu'il ne comprenait rien. Il faisait trop mauvais pour sortir voler ou organiser des entraînements de Quidditch et il y avait bien trop de monde dans ses pattes à son goût. Si en plus, les élèves braillaient comme des veaux, rien n'allait plus. En entendant du bruit, il fut certain ou presque qu'un élève avait du trébucher et obstruer le passage. Bon. Pourquoi devaient-ils être si bruyants ? Ils n'avaient qu'à l'éviter s'ils étaient pressés, ou le ramasser et les mettre de côté lui et sa valise.

« Quelle bande de trolls.» bougonna-t-il en se levant.

Traversant le château, le professeur de vol décida qu'il mettrait tout ce petit monde à la porte puisque personne n'était fichu de partir discrètement. Il ne savait pas encore s'il passerait ses vacances ici. La perspective de revoir sa famille paternelle lui donnait nettement plus envie de rester au château. Rentrer à Londres était à peine mieux, l'appartement serait désert et il devrait se contenter d'une console de jeu moldue en guise de compagnie, ce qui demeurait plus intéressant que les Blackwood. En attendant, qu'on lui fiche la paix.

A peine arrivé, Lowell eut envie de rebrousser chemin. On ne l'avait pas vu, il pouvait encore jouer au professeur occupé par quelque chose d'autre, peut-être. La directrice avait parlé de sortilèges. C'était le domaine d'Esras, ça. Pas le sien. Qu'on ne l'arnaque pas, il ne servirait à rien dans quelque chose comme ça. Les élèves semblaient bouillonner d'idées un peu folles. Il entendit parler d'un signe du destin et eut très envie de s'approcher du jeune homme qui avait lancé cette idée, pour parler divination. Quoique ... Laissant papillonner ses oreilles entre diverses conversations, il distingua deux catégories d'élèves. Les quelques mignons qui prenaient bien la situation, et des sortes de Rusard miniatures qui pestaient à tout va. Bon. Il en aurait fait autant à leur âge et s'il avait eu une famille à retrouver. Il se pencha vers eux et leur glissa :

«  Parlez moins fort, ce pourrait être votre dernier Noël si elle vous entend. »

Il parlait de la directrice, mais à choisir aurait préféré dire qu'Esras risquait de mal prendre une réflexion. Avec le temps, Lowell avait appris à connaître son amant. Que faisait-il d'ailleurs, celui-là ? Il le chercha dans la foule et ne mit que quelques secondes à le retrouver : faire du Quidditch lui donnait peut-être une meilleure acuité visuelle. A moins que ce ne soient les élèves s'écartant soigneusement qui l'avaient aidé à repérer le professeur de sortilèges. En espérant que ce dernier n'ait pas l'idée de lancer des insinuations alors qu'il y avait tant de monde autour d'eux.

«  Alors ? D'après toi ? J'aimerais bien savoir si on peut sortir par d'autres issues. Souterrains, fenêtres du rez-de-chaussée ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 170
⊰ INSCRIPTION : 22/12/2011
⊰ ÂGE RPG : 28 ans
⊰ PSEUDO : WILDNESS
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4897


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: Jimi Hendrix - Voodoo Child
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°3 ⊰ IMPOSSIBLE DE SORTIR ! Jeu 29 Déc - 9:07




La foule s'agitait comme des pucelles effarouchées à travers les couloirs de Poudlard depuis maintenant une bonne dizaine de minutes. Attisé par une curiosité sans nom, le professeur de sortilèges et d'enchantements s'extirpa d'une classe où il était soigneusement occupé par une pile de bouquins à dévorer avant de prendre son envol pour Londres. Il n'était pas pressé de rentrer chez lui, car c'était bien un appartement vide qui l'attendait, avec ses vieux disques de collection et son canapé usé. Il préférait encore passer ses vacances à Poudlard, à faire la fête avec ces quelques fantômes excentriques, ou taper la causette avec quelques ancêtres qui occupaient sagement les tableaux décorant les murs de l'école. Et pourquoi pas faire quelques promenades de bonne santé à travers la forêt interdite? Toutes ses bonnes idées eurent raison de son départ, et c'est ainsi qu'il s'était retrouvé à bouquiner des livres sur de vieilles légendes moldues, attablé contre son bureau qui goûtait la poussière et un fin fumet de citronnelle. Le bruissement sourd s'était transformé en une vraie fanfare et, sans attendre une seconde de plus, et parce-qu'il exécrait tant bastringue alors qu'il était plongé dans les méandres de quelques fables, il abandonna ses ouvrages pour rejoindre les couloirs agités.

« Nom d'un scroutt à pétard! Qu'est-ce que toute cette agitation?! »

Mieux valait-il pour ces quelques lutins de cornouailles de fâcher un peu plus le professeur Lumsden, dit « Le Tyran ». Le petit rictus mécontent qui léchait sa tempe avec engouement ne présageait rien de bon. Il parvint à traverser la foule fébrile, et tandis qu'il allait s'enquérir de tout ce raffut, la silhouette imposante de la directrice se dessina à l'horizon, éveillant un peu plus sa curiosité. Que faisait-elle là? « Stop, pas de panique ! » Paniquer? Allons donc, de quoi parlait-elle? La foule s'enfouit dans un soudain mutisme, je précise, les élèves de Poudlard. Esras somma à un petit groupe d'élèves de Durmstrang de fermer leur clapet, ce qu'ils firent aussitôt, peu friands des retenues en sa compagnie. « Il semblerait que les grilles aient décidé de rester fermées... Même nos sortilèges ne... Car il ne s'agissait que d'un sortilège... »  Bravo. Il s'apprêtait à rejoindre son aînée quand quelques brouahahah lui arrachèrent un mi-sourire amusé, mais jamais il n'avouerait son hilarité. Autour de lui, la directrice était passée par tous les surnoms inimaginables; de la mouise à l'autruche, de la pastèque à la carotte, et j'en passe.

Intrigué, il s'approcha des grilles et osa une première tentative. « Alohomora » Rien. Les grilles ne semblaient pas avoir été les victimes d'un sort de verrouillage. « Partis T... » Il fut coupé dans son élan par la délicieuse voix de son amant. « A priori, il ne s'agit pas d'un sort de verrouillage, quelle qu'en soit la puissance. Je crois savoir quelle en est la cause, mais je n'en suis pas certain...» Il avait déjà lu dans des bouquins des phénomènes semblables, dûs à un excès de magie, mais ce n'était qu'une théorie. « Que ce soient les grilles ou les fenêtres, je pense que c'est du pareil au même...Et quant aux souterrains, et bien je n'en sais fichtre rien! Il faudrait aller voir pour vérifier... » Un imperceptible sourire taquin lécha la commissure de ses lèvres alors qu'il vient lui murmurer discrètement. « Ou alors, nous allons mijoter sur ce petit problème ailleurs...tous les deux »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°3 ⊰ IMPOSSIBLE DE SORTIR ! Jeu 29 Déc - 10:38

Dans une autre vie et dans un autre corps, Heron aurait peut-être adopté la mine chagrinée et compatissante que la bienséance et que son rang voulaient. Mais, en vérité, la jeune femme avait bien du mal à empêcher son sourire de remonter jusqu'à ses oreilles tant la perspective de voir le château peuplé de tout ce petit monde pour Noël l'enchantait. Ce serait peut-être le plus beau Noël de sa vie et, sans aucun doute, le meilleur qu'elle ait jamais vécu à Poudlard : son travail de garde-chasse l'obligeait tous les ans à rester à l'école pour les fêtes de fin d'année et c'était pour la jeune femme jamais autant à l'aise que parmi la foule en joie qu'elle était une petite déception. Cela, évidemment, avait aussi son charme de voir les quelques élèves et membres du personnel qui restaient réunis pour les vacances les plus festives de l'année. Manger à la même table, s'amuser entre adultes et adolescents et participer aux quelques activités proposés pour l'occasion permettaient de tisser des liens parfois inattendus – mais cela Heron le faisait au quotidien – et, alors, la sorcière n'était jamais plus convaincue qu'en ces précieux instants que Poudlard était une seconde famille. Pourtant, elle imaginait déjà ce que pourrait être la célébration de Noël cette année-là à Poudlard si tous les habitants, étudiants comme professeurs, y restaient : ce serait grandiose, festif, amusant. Tout ce qu'il y a de plus jouissif.

Maintenant, en plein cœur de la foule parmi laquelle elle n'avait eu aucun mal à se faufiler, Heron souriait tout à fait et ne faisait plus aucun effort pour dissimuler son enthousiasme. D'ailleurs, en entendant la directrice annoncer que tout le monde devrait passer au moins une nuit de plus à l'école, la jeune garde-chasse joignit ses mains devant sa bouche – cachant à peine sous sourire béat et plein de joie – et les tapota l'une contre l'autre. Ô comme Noël serait splendide et heureux. Elle s'y voyait déjà.

Heron plissa les yeux. N'était-ce pas Esras, là-bas, qui se frayait un chemin parmi la foule pour se rapprocher du portail récalcitrant ? Si, c'était bien lui et, songeant au brillant professeur de sortilèges qu'il était, Heron pria silencieusement pour que les serrures résistent. Elle ferma les yeux tout en implorant Merlin et, lorsqu'elle les rouvrit, son sourire ne fit que s'élargir encore un peu, si tant est qu'il était possible de sourire plus qu'elle ne le faisait déjà... Il se passait quelque chose là-bas mais elle était trop loin et les râles de la foule trop importants pour qu'elle puisse saisir un traitre mot des conversations qui se tenaient près du portail. Ni une, ni deux, croyant apercevoir, bien que de dos, la silhouette de Lowell, elle décida de se rapprocher un peu plus. Après tout, elle était garde-chasse et, en tant que telle, la situation ne la concernait-elle pas tout particulièrement ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ LE MELON TOUT NU pond des melons radioactifs.

⊰ PARCHEMINS : 93
⊰ INSCRIPTION : 23/12/2011
⊰ CRÉDITS : DELIGHTFUL.
⊰ ÂGE RPG : DIX-SEPT PIGES.
⊰ PSEUDO : GENESIS.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4659


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: ECHOES, THE RAPTURE.
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°3 ⊰ IMPOSSIBLE DE SORTIR ! Jeu 29 Déc - 11:11

merry christmas to all you monkey sluts !
« La honte quand même! La directrice est un melon ou quoi?! » « Carrément ! A croire qu'on est encadré par une bande de délurés. » railla-t-il, souriant à son ami. Les françaises autour d'eux semblaient mi-intriguées mi-effrayées par les deux jeunes hommes fort beaux mais fort imbus d'eux même, par la même occasion. Antown fit un clin d'oeil à l'une d'elle qui afficha un air de dégoût profond. Sa voisine peut-être ? Non plus. Ah les Français, mis à part manger des baguettes de pain en portant des bérets en regardant la tour effeil, jouer de l'accordéon et faire tourner des serviettes, ils savent pas s'éclater. « Je crois qu'on va devoir dormir dehors, l'une d'entre vous voudrait-elle que je la réchauffe personnellement en cette froide nuit ? » siffla-t-il en fixant les françaises. Un " connard " se fit entendre. « Oh, rude. Nevermind, j'ai toujours Syrius, n'est-ce pas ? » déclara-t-il, se retournant vers son ami, un grand sourire sur les lèvres. Haha. Il semblait que la neige faisait apparaître un nouveau degré d'humour chez le Potter. Une jolie brune passa devant les deux compères. Antown ne se priva pas de la vue, avant de l'intercepter. « Hello, je ne sais pas si tu es nouvelle, mais je te ferai volontiers visiter le château. » susurra-t-il mielleusement à la brune qui semblait être un membre du personnel. « J'ai une superbe collection de draps dans ma chambre, nous pourrions en profiter pour aller la regarder ? » rajouta-t-il innocemment. Adressant un clin d'oeil à la petite brune, il sourit à Syrius. Finalement, c'était plutôt amusant cette situation. Sachez, mesdemoiselles, qu'un Potter bloqué dans la neige est un Potter qui cherche à tout pris la chaleur humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°3 ⊰ IMPOSSIBLE DE SORTIR ! Jeu 29 Déc - 13:45

Atteindre le portail. Ce n'était pas aussi facile à dire qu'à faire et alors qu'elle jouait des coudes pour gagner à peine quelques centimètres – maigre rançon – elle fut interrompue par un jeune homme manifestement hilare et tout particulièrement fier de lui. Elle n'eut d'ailleurs pas besoin de le dévisager plus de quelques instants pour le reconnaître : Antown Potter. « Hello, je ne sais pas si tu es nouvelle, mais je te ferai volontiers visiter le château. » fit-il en lui bloquant le passage et Heron de lever les yeux au ciel, exaspérée. Car s'il ne semblait pas se souvenir d'elle, momentanément ou peut-être n'avait-il jamais fait attention à la garde-chasse ? chose qu'elle avait tout de même du mal à croire car c'était déjà la troisième année qu'elle offrait ses bons et loyaux services à l'école et, à moins de ne regarder que son nombril, on pouvait difficilement passer à côté d'elle sans la voir, elle le savait de source sûre. Donc, s'il ne semblait pas se souvenir d'elle, Heron, elle, le connaissait par le biais des filles, plutôt nombreuses, qui racontaient régulièrement quelques horreurs sur son compte et Heron les croyait bien volontiers. « J'ai une superbe collection de draps dans ma chambre, nous pourrions en profiter pour aller la regarder ? » ajouta-t-il avant de lui adresser un clin d'oeil suggestif. Le coup partit, tout seul, avant même qu'elle ne songe à le retenir et elle ne se rendit vraiment compte de ce qu'elle faisait qu'en sentant le contact de sa main glacée sur la joue du serpentard. Tant pis, il avait bien mérité cette claque. Heron sentit la chaleur lui monter aux joues mais elle ne savait pas bien si c'était sous l'effet de la flatterie ou celui de l'indignation. Sans doute un savant mélange des deux, mélange auquel, en tout cas, elle n'était pas insensible. « Et les râteaux tu les collectionnes aussi ? » susurra-t-elle à l'oreille du jeune homme avant de reculer d'un ou deux pas, histoire de mettre une distance règlementaire entre eux. « On pourrait faire comme si cette conversation n'avait jamais eu lieu, qu'en dites vous Potter ? » ajouta-t-elle en souriant, comme si cette dernière alternative qu'elle proposait était celle de la sagesse et de la bienveillance. Le serpentard avait de la chance, après tout, n'importe quel autre professeur se serait empressé de retirer des points aux verts et argents pour punir une telle audace. Heron se demandait pourquoi elle n'en faisait pas autant : elle était décidément trop indulgente.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE N°3 ⊰ IMPOSSIBLE DE SORTIR !

Revenir en haut Aller en bas

MINI-INTRIGUE N°3 ⊰ IMPOSSIBLE DE SORTIR !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SONORUS. :: 
IT'S THE END OF AN ERA
 :: The pensieve
-