AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

CHARLOTTE-EMELEE. bite me, take it very slow, 'cuz i'm in love tonight. [TERMINÉE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: CHARLOTTE-EMELEE. bite me, take it very slow, 'cuz i'm in love tonight. [TERMINÉE] Jeu 22 Déc - 5:22


AVEC LEIGHTON MEESTER, PAR TUMBLR.

charlotte-emelee reynolds
dite charlie

Belle et jeune fille qui nous vient tout droit de Poudlard pour entamer sa sixième année au collège. Elle est né(e) à Londres en ce beau jour qu'est le dix-neuf mai en tant que sang mêlé ; à présent elle vit à Godric's Hollow. Jusqu'à maintenant, son niveau scolaire s'est révélé être très bon, et c'est un euphémisme. Il y a quelques années maintenant, elle s'est procurée une baguette faite en bois de bouleau, mesurant trente-deux centimètres et contenant une ventricule de dragon. Avec cette baguette, il est possible de créer un patronus - le sien prend la forme d'un loup. Pour ajouter à son bonheur, il y a aussi la vision qu'elle a eu face au miroir du Risèd : elle s'est vue avec cinquante ans de plus, autour d'une table avec ses amis de toujours, jouant aux cartes. Mais la vie n'est jamais entièrement rose, la preuve avec les épouvantards. Il prend la forme d'un corbeau, qu'elle considère comme des oiseaux de mauvaise augure et qui lui font froid dans le dos, dans son cas.



the best day of my life.


C'était une belle matinée de Septembre, comme ceux qui vous annoncent un bel été indien, comme ceux que l'on ne voit que très peu sur le domaine de Poudlard. Les élèves de toutes les maisons, de tous les âges et, maintenant, de toutes les écoles profitaient de cette après-midi pour sommeiller près du lac, pour flirter sous un arbre ou pour lire un livre sur l'herbe du parc. Charlie était une de celle-là : elle était venue avec ses amis profiter du beau temps, mais avait un nombre incalculable de devoir en retard, et avait décidé de les rattraper sans pour autant se terrer à la bibliothèque. Régulièrement, elle relevait la tête pour regarder et écouter d'une oreille ce que ses amis pouvaient dire. Laissant ses orteils caresser la pelouse, elle poussa un profond soupir, autant de lassitude que de bonheur. Elle avait hâte de pouvoir laisser son ennuyeuse lecture pour rire elle aussi. « Charlie, on va chercher des trucs à manger en cuisine, tu veux un truc ? » La jeune femme murmura un "non" à peine audible et regarda d'un œil distrait ses amis partir. Quelques minutes plus tard, une scène peu commune attira son attention : un élève de Salem, plus grand qu'elle, s'amusait à lancer des sortilèges sur une petite première année a l'air apeuré. Hésitant quelques instants à aller la secourir, elle se dit qu'elle ne pouvait décemment pas laisser passer ce genre de comportement en présence d'une Gryffondor. L'air déterminé, elle se leva et avança d'un pas pressé vers le jeune homme. S'efforçant de ne pas se ratatiner devant sa stature imposante - il faisait au moins de tête de plus qu'elle - et son air bête et méchant, elle se posta devant le premier année. « Besoin d'aide, tapette ? » lança Charlie. Elle appréciait être moqueuse et vulgaire en même temps. Si il y avait une chose qu'elle détestait, c'était les lâches. Et ceux qui s'en prenaient aux plus petit, elle les haïssait encore plus.
L'élève de Salem la regarda un instant avec des yeux ronds avant de ricaner. « Barre-toi, fillette. On veut pas avoir de problèmes avec les gens aussi impressionnants que toi. ». Cette réplique, assortie d'un rire gras, écœura Charlie. Elle se retourna et s'aperçut que la première année avait filé sans demander son reste. Elle regretta un instant de lui avoir porté secours.



Citation :
TON PSEUDO: Rébecca
TON ÂGE: dix-sept ans et toutes mes dents
TON AVIS SUR SONORUS? BÔ ! Je cherche un forum HP depuis looongtemps, et celui-ci a l'air de valoir le coup
SI JE TE DIS 'WHAT ELSE?' TU ME RÉPONDS: nespresso.


Dernière édition par Charlie-Emelee Reynolds le Jeu 22 Déc - 15:00, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: CHARLOTTE-EMELEE. bite me, take it very slow, 'cuz i'm in love tonight. [TERMINÉE] Jeu 22 Déc - 5:23

oh, oh, it's magic, you know.




Ma mâchoire se raidit sous l'aplomb d'une force brute, teintée d'un chagrin tenace et d'une culpabilité amère qui me rongeait les entrailles. Retenant un sanglot suffocant en travers de ma gorge d'enfant, je posai mes yeux mordorés au sol, resserrant de mes doigts oblongs la poigne de mon père qui essuyai ses larmes discrètes avec panache. Jamais, je n'avais vu mon père pleurer. Ce matin fut celui où je compris que mon modèle, ce héros, possédait cette faille intangible, comme nous tous : il était humain. Réprimant un frisson glacé, je finis par lever ma tête brune, dardant ce prêtre scandant ses funestes litanies qu'il voulait élogieuses. Et autour de nous les pleurs, sous le joug de têtes baissées et de corps raidis, vêtus de noir. Douloureusement, l'ombre de mes pupilles se posa sur le cercueil de ma mère, sans comprendre encore que la mort l'avait emportée. J'étais trop jeune pour tout saisir ; du haut de mes huit ans, je la pensais encore immortelle. Elle reviendrait demain, me toiserait avec un frisson de dégoût avant de claquer la porte, certes, mais elle reviendrait... Merlin que j'étais dupe ; je ne saisissais pas la force de cette sombre entité l'ayant emportée, alors que la mort l'avait belle et bien assassinée. Non... Ma mère avait invoqué la Faucheuse en personne, car elle avait mis fin à sa vie volontairement. Je l'avais compris, dès lors que j'avais croisé le regard de mon père, ce matin où il échangea quelques mots avec un ami moldu, d'une mine grave. Ma mère, ange de douceur et de lumière, n'avait jamais su qu'elle s'était mariée à un sorcier. Mon géniteur avait cru bon de lui cacher ce lourd secret, attendant le bon moment pour se déclarer à sa belle. Mais il demeura lâche bien longtemps, et ce ne fut que lorsque mes premiers pouvoirs firent leur apparition qu'elle comprit. Troublée et affolée, ma mère était persuadée avoir donné naissance à un monstre ; trop terre à terre pour saisir toute la beauté d'un monde magique. Trop flegmatique pour s'envoler dans le domaine du rêve et de la fantaisie. Trop perfectionniste pour avoir un fils tel que moi. Sorcier... Alors elle prit sa voiture un matin, et dans un coup de folie, vint percuter violemment la rambarde d'un pont. « Amen. »



Il avait fallu peu de temps à ma père pour s'abandonner définitivement aux bras glacés de la mort. J'avais neuf ans alors, et je dardais sur le cercueil acajou de mon père un regard glacial, n'ayant aucun souvenir de cette époque lointaine où je considérais mon père comme mon héros, ma raison de vivre. Il n'avait pas fallu trois mois pour qu'il en soit à rentrer tous les soirs complètement aviné à la maison, meuglant des insultes d'une rare violence à mon égard et à celui de ma nourrice, responsable de mon éducation. Il ne fallait pas un master en psychologie pour deviner les raisons de ces colères : il était en colère contre lui-même, et reportait cette colère sur la seule chose qui lui renvoyait son image de sorcier. J'encaissais en silence, sachant au fond de moi que cette situation n'allait pas durer ad vitam æternam et qu'il allait falloir que cela cesse. Un soir de décembre, il n'était pas rentré : mort de froid dans la rue, j'en était débarrassée. « Amen. » Et cet homme, ce même prêtre, qui semblait avoir repris l'éloge funèbre de sa mère en changeant seulement les pronoms ; et ces hommes et ces femmes qui l'écoutaient distraitement, les yeux dans le vague, s'autorisant parfois quelques larmes de tristesse feinte. À neuf ans, j'étais malade, malade de regarder l'être humain et de me sentir étrangère au monde auquel j'étais censée appartenir. « Amen. »



On m'avait envoyée quelques temps chez une tante éloignée que je ne pouvais pas voir en peinture. Cela avait duré deux ans, et j'avais reçu ma lettre. Mes sentiments à l'égard de ce bout de papier étaient, au départ, hostiles : comment une si petite chose avait-elle pu changer du tout au tout ma vie ? Si je n'avais pas été sorcière, ma mère serait-elle toujours de ce monde ? Très vite pourtant, la réalité m'avait frappée : vivre à Poudlard, c'était un échappatoire facile et une solution à tous les problèmes que je vivait actuellement. Je ne pouvais pas encore disposer librement de la somme colossale que mon père, seul héritier de la famille Reynolds, m'avait légué, mais j'allais vivre pendant les sept ans à venir dans un château, seule et sans vraie responsabilité. Je considère aussi mon arrivée à l'école comme ma réconciliation avec l'être humain : envoyée contre toute attente à Gryffondor, il n'a pas été dur de me faire des amis, tous aussi différents les uns que les autres.





Dernière édition par Charlie-Emelee Reynolds le Jeu 22 Déc - 8:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

⊰ PARCHEMINS : 267
⊰ INSCRIPTION : 22/10/2010
⊰ ÂGE : 22
⊰ CRÉDITS : © everest.
⊰ ÂGE RPG : Dix-sept.
⊰ PSEUDO : Luce.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4240


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: CHARLOTTE-EMELEE. bite me, take it very slow, 'cuz i'm in love tonight. [TERMINÉE] Jeu 22 Déc - 5:26

Leightooonn
Bienvenue parmi nous ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 712
⊰ INSCRIPTION : 18/09/2010
⊰ ÂGE : 22
⊰ CRÉDITS : LOLLIPOPS+ TUMBLR
⊰ ÂGE RPG : 17 YO.
⊰ PSEUDO : APPLESTORM, LULA
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4303


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: KATE NASH & PAUL EPWORTH, foundations
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: le défoncé chronique.
MessageSujet: Re: CHARLOTTE-EMELEE. bite me, take it very slow, 'cuz i'm in love tonight. [TERMINÉE] Jeu 22 Déc - 5:28

LEIGHTY, tellement belle cette femme I love you
bienvenue et bonne chance pour ta fiche !

_________________

SOUS LE SOLEIL DE MES CHEVEUX BLONDS,
POUPÉE DE CIRE, POUPÉE DE SON.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sonorus.forumsactifs.com

⊰ PARCHEMINS : 357
⊰ INSCRIPTION : 12/10/2010
⊰ CRÉDITS : unicorn ; tumblr
⊰ ÂGE RPG : 17 ANS
⊰ PSEUDO : mischievous wink
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4536


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: PARAMORE ◊ feeling sorry
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: none :)
MessageSujet: Re: CHARLOTTE-EMELEE. bite me, take it very slow, 'cuz i'm in love tonight. [TERMINÉE] Jeu 22 Déc - 5:29

Bienvenue parmi nous, et bonne continuation! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▲ LE BONOBO DE LA JUNGLE commande une armée de poux tueurs.

⊰ PARCHEMINS : 365
⊰ INSCRIPTION : 06/11/2010
⊰ ÂGE : 25
⊰ CRÉDITS : (c) cyrine.
⊰ ÂGE RPG : 17 ans.
⊰ PSEUDO : .
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4626


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Ophélia P. Zabini (ancienne H. Tristan Ainsworth)
MessageSujet: Re: CHARLOTTE-EMELEE. bite me, take it very slow, 'cuz i'm in love tonight. [TERMINÉE] Jeu 22 Déc - 5:39

FUCK LEIGHTON.
Je l'avais prise pour jouer Bonnie. I love you Je ne peux donc qu'adhérer à ton choix d'actrice. I love you

Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▲ SYSSY L’IMPÉRATRICE jette des diadèmes empoisonnés.

⊰ PARCHEMINS : 572
⊰ INSCRIPTION : 10/10/2010
⊰ ÂGE : 20
⊰ CRÉDITS : class whore/tumblr.
⊰ ÂGE RPG : Seize ans.
⊰ PSEUDO : winged syrius.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 5250


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Cohnaan C. Callahan
MessageSujet: Re: CHARLOTTE-EMELEE. bite me, take it very slow, 'cuz i'm in love tonight. [TERMINÉE] Jeu 22 Déc - 5:58

    WELCOME ON SONORUS!
    Bonne chance pour ta fiche, et excellent choix d'avatar, soit dit en passant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: CHARLOTTE-EMELEE. bite me, take it very slow, 'cuz i'm in love tonight. [TERMINÉE] Jeu 22 Déc - 8:47

Merci à tous, je crois avoir terminé ma fiche !
Revenir en haut Aller en bas

⊰ PARCHEMINS : 404
⊰ INSCRIPTION : 02/10/2010
⊰ ÂGE : 25
⊰ CRÉDITS : money honey. (c)
⊰ ÂGE RPG : sixteen yo.
⊰ PSEUDO : So'.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4678


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Bonnie D. Callahan
MessageSujet: Re: CHARLOTTE-EMELEE. bite me, take it very slow, 'cuz i'm in love tonight. [TERMINÉE] Jeu 22 Déc - 9:11

    Sans surprise, te voilà admise à Gryffondor. I love you Charlie a une certaine force morale qui s'est imposée au fil des aléas de la vie, notamment le décès de ses parents, donc la maison est logique. I love you
    Oh, et je veux un lien.

    Je te mets 10 gallions, et j'accord 10 points à Gryffondor. I love you
    N'oublie pas les intrigues postées, ainsi que le système de la Coupe des Quatre Maisons, et le système des gallions. I love you

    Bon jeu !

_________________

OH YOU'RE SO NAIVE YET SO, HOW COULD THIS BEEN DONE BY SUCH A SMILING SWEETHEART. OH AND YOUR SWEET AND PRETTY FACE IN SUCH AN UGLY WORLD, SOMETHING SO BEAUTIFUL. OH YOU'RE SO NAIVE YET SO. the kooks -naive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: CHARLOTTE-EMELEE. bite me, take it very slow, 'cuz i'm in love tonight. [TERMINÉE]

Revenir en haut Aller en bas

CHARLOTTE-EMELEE. bite me, take it very slow, 'cuz i'm in love tonight. [TERMINÉE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SONORUS. :: 
IT'S THE END OF AN ERA
 :: The pensieve
-