AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 8:50


AVEC EMMA STONE, PAR TUMBLR.

missy willow kingsley
dit(e) l'indomptable

Belle ( ou pas ) et jeune fille qui nous vient tout droit de Poudlard pour entamer sa sixième année au collège. Elle est née à Edimbourg ( Ecosse ) en ce beau jour qu'est le 13 mai en tant que née moldu ; à présent elle vit à Edimbourg. Jusqu'à maintenant, son niveau scolaire s'est révélé être bon. Il y a quelques années maintenant, /elle s'est procurée une baguette faite en bois de clémentinier, mesurant 28,5 centimètres et contenant une larme de phénix. Avec cette baguette, il est possible de créer un patronus - le sien prend la forme d'un éléphant. Pour ajouter à son bonheur, il y a aussi la vision qu'elle a eu face au miroir du Risèd : sa famille de nouveau en vie et heureuse. Mais la vie n'est jamais entièrement rose, la preuve avec les épouvantards. Un incendie comme celui qui a ravagé sa maison quand elle était petite, dans son cas.



oh, oh, it's magic, you know.HISTOIRE



Racontez sa vie sur le divan d'un psychologue, c'est rasoir. Mais l'écrire dans un journal, c'est encore pire. Ca fait adolescente en manque d'amour, boutonneuse et désespérée. Pourtant, c'est ce que je fais. Mais la dernière fois que j'ai vérifié, mon visage ne ressemblait pas à un amas de furoncles. Faut croire que je suis l'exception à la règle ! Je me prénomme Missy et j'ai seize ans. Je suis née dans une famille de la petite aristocratie écossaise, et j’avais tout pour être heureuse. Je ne manquais de rien, j’étais entourée d’amour et d’attention et notamment, de la part de ma sœur Elisabeth – dite Lizzie – de dix ans mon ainée. Elle était tout pour moi, à la fois ma confidente et mon modèle et nous étions très proches, plus que notre différence d’âge n’aurait pu le laisser croire. Souvent le soir, nous nous retrouvions dans sa chambre à parler de tout et de rien et je l’écoutais me raconter ses folles aventures d’adolescente, ses bonheurs et déboires. J’aimais partager ces quelques moments d’intimités avec elle et je m’imaginais que la vie en serait remplie. Mais j’avais tort. Et je n’imaginais pas à l’époque à quel point.

Ce qui s’est passé cette nuit-là, je ne m’en rappelle pas totalement. Je n’en ai que des vagues souvenirs, comme si un mur s’était établi entre ma conscience et mes souvenirs. Lizzie parlant dans son sommeil dans la chambre voisine, puis des flammes. Gigantesques et enflammant tout sur leur passage. Une porte fermée à clef et une sensation intense de brûlure sur mes mains alors que je tente malgré tout de l’ouvrir pour la rejoindre. Et puis le noir. Rien de plus. Pourtant, c’est à cet instant que tout a basculé pour moi, que ma vie entière a pris un tournant auquel je ne m’attendais pas et que j’aurais préféré ne jamais connaître. De cet incident terrible, je fus la seule survivante. Mes parents furent brûlés vifs pendant leur sommeil et ma Lizzie, ma douce Lizzie, bien qu’elle vit son corps épargné par le mal de ce feu meurtrier mourût vraisemblablement d’asphyxie à cause de la fumée. Et moi, j’étais toujours là. Et je ne savais ni comment j’avais bien pu m’en sortir, quitter cette véritable fournaise, ni pourquoi j’étais toujours vivante. A quoi ma vie allait bien pouvoir servir et pourquoi elle avait été épargnée. J’avais seulement sept ans et j’étais seule au monde.

Le reste de ma famille, une bande de vautours arrivistes et opportunistes, ne tarda pas à se jeter sur la fortune de mes parents comme des chacals sur une carcasse et elle fut décimée aux quatre vents avant même que le notaire et les banquiers ne puissent s’en rendre compte. Et moi ? Et bien, personne ne voulait s’embêter avec une orpheline probablement dérangée par ce qu’elle avait vécu et je finis en orphelinat. Ils n’avaient pas tort dans le fond : j’étais vraiment dérangée, si bien qu’il ne se passait pas une nuit sans que je ne réveille d’un mauvais rêve en hurlant et pleurant toutes les larmes de mon corps. Pourtant, je tins bon. Je ne devins pas une de ces enfants à problèmes qui passent leur temps à rechercher les plaisirs interdits de la vie ou à narguer la mort. Non, je m’endurcis pour aller de l’avant, pour remonter la pente. La vie à l’orphelinat n’était pourtant pas facile vous pouvez me croire, elle ressemblait assez bien aux clichés qu’on pouvait en voir dans les téléfilms bidons. Une directrice acariâtre, des surveillants aussi chaleureux qu’un iceberg, les brimades permanentes et la misère présente au quotidien. Pourtant, je savais que je devais m’estimer chanceuse de ce que j’avais et que je ne devais pas me plaindre. Au moins j’avais un toit sur la tête et de quoi manger même si de vous à moi, je n’ai jamais vu nourriture plus répugnante que celle que j’ai dû manger là-bas. Pendant quatre ans et comme les autres gamins de mon âge, ma vie se résuma à aller à l’école du quartier avec tous les autres orphelins, aux diverses corvées ménagères que je devais effectuer pour maintenir l’orphelinat en état de marche et à quelques heures délicieuses d’évasion, à lire quelques histoires avant d’aller me coucher. C’était là mon seul bonheur, ma seule consolation. Ce qui m’aidait à tenir.

Le jour où l’on m’annonça que je n’étais pas tout à fait comme les autres, que j’étais une sorcière, je crus à une mauvaise blague. Pire encore, l’idée qu’il s’agissait d’une entourloupe pour m’emmener à l’asile et m’y enfermer à cause de mon passé me traversa l’esprit et j’ai tenté – un peu stupidement, je vous l’accorde – de prendre mes jambes à mon coup. Ma liberté, c’était tout ce qu’il me restait et je ne voulais pas risquer de la perte. Je ne voulais pas vivre enfermée comme un monstre. Mais bien vite je finis par comprendre qu’il ne s’agissait pas d’une farce et le jour suivant, je me retrouvée avec une bourse d’études, sur le chemin de Traverse, à faire mes tous premiers pas dans le monde magique. Je ne crus pas le moins du monde à tout cela avant de me retrouver dans le Poudlard Express et sérieusement, aujourd'hui encore, j'ai un peu du mal par moment à me faire à l'idée que je suis une magicienne. Et à l'école, personne ou presque ne connaît mon histoire, ou ne sait que je suis orpheline. C'est comme s'il y avait deux Missy : celle des cours et celle des vacances.

A l'école, je suis connue pour mon caractère disons... Enflammé? J'aurais peut être dû éviter de casser le nez d'un autre élève dès le deuxième jour parce qu'il m'avait traitée de 'Weasmoche' - aujourd'hui encore, j'ignore ce que c'est si quelqu'un voulait bien m'expliquer ça serait sympa merci - ou de quitter un de mes cours car les remarques du professeur m'avaient profondément agacée. Je suis une excellente élève mais disons qu'il faut vraiment me motiver pour que je me donne à fond : de vous à moi, j'ai mieux à faire que de rester cloitrée dans la bibliothèque à étudier. Généralement, on m'adore ou on me déteste et dans ce dernier cas, je crois que l'on peut aisèment ranger les petits cons sang pur et extrémistes. Entre eux et moi, c'est un peu la guerre, surtout depuis que j'ai ri au nez de l'un d'entre eux quand il m'a traitée de sang de bourbe. Franchement...? Elle est où l'insulte? Je n'ai pas honte de ma famille, de ce fait, leurs mots ne m'atteignent pas. Je suis aussi une fetarde invétérée et je déteste la monotonie. Diantre mes amis, nous vivons dans un monde magique rempli de possibilités, autant en profiter non? Les autres élèves sont désormais coutumiers à mon sang chaud et à mon coté excentrique et je dois dire, que je ne suis pas prête de changer. Même s'il m'arrive d'être sérieuse et posée, quand les situations le demandent, notamment les jours où je me dois de travailler à Pré-au-Lard, aux 'Trois Balais'. La bourse d'études étant insuffisante pour couvrir tous mes besoins, j'ai obtenu une dérogation particulière pour pouvoir exercer un métier pendant mon temps libre et je dois vous admettre que ça m'aide bien. Vraiment.

Ne serait-ce que pour économiser et m'acheter plus tard mon propre appartement. Après tout, dans deux ans je me retrouve à la rue. L'orphelinat ne va pas me garder à ma majorité et de vous à moi, j'espère partir avant. Je suis toute aussi facétieuse et malicieuse là-bas et pourtant, j'y suis aussi plus sombre. Peut être parce que ça me rappelle constamment le souvenir de ma famille que j'arrive à surmonter à l'école. Allez savoir, je n'ai pas trop envie d'y penser. Pour l'heure, je crois que je vais fermer ce journal. J'ai faim et je crois qu'un petit tour dans les cuisines pour aller piquer une part de gâteau au chocolat ne serait pas une mauvaise idée !

A plus petit journal !
Missy





Citation :
TON PSEUDO: Missy.
TON ÂGE: 21 ans.
TON AVIS SUR SONORUS? CA ROXE
SI JE TE DIS 'WHAT ELSE?' TU ME RÉPONDS: Que s'il y a un code dans le réglement je l'ai pas trouvé Et GEORGEEEEEEEEEEES


Dernière édition par Missy W. Kingsley le Jeu 22 Déc - 11:05, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 8:50

the best day of my life.




Missy – « Et pourquoi tu n’irais pas te faire gonfler les seins dans une clinique moldue? Non parce que sincèrement, ne compte pas sur ton intelligence pour séduire l’homme de ta vie, c’est un peu mort de ce coté-là ! »

Et vlan ! Une nouvelle exclusion de cours pour la rouquine qui se retrouva, seule, à déambuler dans les couloirs vides du château. Elle ne comprenait pas pourquoi le professeur l'avait aussi sérieusement enguirlandée alors que premièrement, elle n'avait fait que répondre à l'attaque de cette lèche-botte de Perkins et que deuxièmement, elle n'avait fait que lui dire la vérité. Elle avait le Q.I d'une huître et son étroitesse d'esprit pourrait faire fuir l'homme le plus patient au monde. A croire que désormais c'était mal de donner des conseils de séduction à ses camarades ! Soupirant, Missy regarda sa montre alors qu'elle s'appuyait contre le mur. Elle avait encore deux heures avant son prochain cours et elle n'avait absolument pas la moindre idée de ce qu'elle pourrait bien faire. Pour une fois - Ô miracle - elle était à jour dans ses devoirs et vu qu'elle était la seule à avoir pris la porte, personne n'était là pour partager avec elle cette petite pause imposée. Qu'importe, elle irait faire un tour dans le parc : rien de mieux qu'un peu d'air frais pour se changer les idées et repartir du bon pied pour le cours de métamorphoses ! Ramassant son sac par terre que son professeur avait - très aimablement - balancé dans le couloir à sa suite, elle commença à déambuler en sifflotant dans les étages de Poudlard, saluant d'un sourire les personnes qu'elle connaissait. Elle n'était pas la reine de l'école - loin, très loin de là - mais elle avait quand même un bon nombre d'amis. Mais aussi d'ennemis, il fallait admettre qu'avec son franc parlé et sa tendance à toujours prendre la défense des plus faibles, elle n'attirait pas que la sympathie. Mais ça ne la dérangeait véritablement pas : pour elle, plaire à tout le monde revenait à plaire à n'importe qui. Et ce n'était pas de cette manière qu'elle voyait ses proches. Une mèche de cheveux roux tomba sur ses yeux et elle passa cinq minutes à souffler dessus pour tenter de la dégager. Il est vrai qu'elle aurait pu la repousser du bout des doigts, mais têtue comme elle était, elle n'allait pas abandonner sa première idée comme ça. C'était une question de fierté. Pourtant, elle aurait peut être dû, cela lui aurait permis de voir la première marche de l'escalier. Et cela lui aurait évité de faire un super rouler/bouler dans les escaliers pour finalement écraser un pauvre Serdaigle qui traînait par là. Pauvre petit. Il ne l'avait pas vu venir.

Se relevant difficilement, elle aida son vis à vis à se remettre sur ses pieds et après un sourire d'excuse et une tape gênée dans son dos, elle reprit son chemin, arrivant enfin dans le parc de l'école. Ce genre de petits incidents n'était pas rare avec Missy dans les parages. Elle était une miss poisse, une catastrophe ambulante qui pouvait changer n'importe quelle situation banale en la plus loufoque qui soit. Mais pour l'heure, le collant déchiré et les cheveux en pétard, elle s'allongea près d'un chêne, prête à entamer une petite sieste. Ahhh, quoi de mieux pour se revigorer? Le grand air, la nature, le chant des oiseaux, des hurlements et pleurnichements pré-pubères, le lac de Poudlard, le... Wait, what? Remontant un peu en arrière. Missy ouvrit un oeil pour chercher d'où pouvait bien provenir cette nuisance auditive et elle ne put s'empêcher de soupirer - une nouvelle fois - mais pour le coup, de lassitude. Ca avait toujours été comme ça à Poudlard : les plus agés s'en prenaient aux plus jeunes, pensant que leurs années d'expériences faisaient d'eux les rois du château. Mais avec l'arrivée des étudiants étrangers, ça c'était empiré et c'était désormais eux qui faisaient les frais d'un tel traitement. Missy, pour sa part, n'avait aucun de mal avec eux. Au contraire, elle trouvait ça enrichissant de pouvoir faire de nouvelles connaissances venant d'un autre pays. Voyant que personne n'intervenait, elle finit par se relever et - avec ses mains dans ses poches - se dirigeait vers les deux jeunes gens en les apostrophant.

Missy – « Hey Blackhawk, pourquoi pour une fois tu te ferais pas pousser une paire de c*uilles pour t'en prendre à quelqu'un de ta taille ? »

Et voilà, elle l’avait encore fait. Mais c'était plus fort qu'elle, elle ne pouvait pas s'empêcher d'envoyer bouler ceux qui se prenaient pour des grosses brutes, c'était plus fort qu'elle. Sûrement un reste de l'orphelinat. Cependant, elle soupira en voyant l'autre jeune homme sortir sa baguette et la pointer dans sa direction. Pendant un moment, elle fut tentée de faire la même chose mais elle grimaça en se rappelant l'épisode d'un peu plus tôt. Elle avait déjà eu assez de problèmes aujourd'hui, pas besoin de rajouter l'utilisation de la magie en dehors des cours à cela. Elle décida donc d'opter pour une toute autre technique et prenant un air séducteur, elle avança d'une démarche féline en direction de son vis à vis. Ce dernier, déstabilisé par ce changement brutal d'attitude, eut l'hésitation de trop alors que la rouquine passait ses bras autour de son cou, collant sensuellement son corps à lui. Elle lui fit un petit clin d'oeil coquin, mais alors qu'elle rapprochait sensiblement son visage du sien, elle finit par lui envoyer directement son genou dans l'entrejambe. Se retirant et le voyant plié en deux, elle lui frappa le milieu du dos pour le voir s'écrouler au sol en se tordant de douleur alors qu'elle se contentait de lancer un vague "crétin" à son attention. Elle se retourna alors tout sourire vers le première année et passant son bras autour de ses épaules, elle commença à l’entraîner plus loin en lui proposant de lui faire visiter l'endroit. Finalement, elle l'avait trouvée son occupation pour les deux heures à venir !



Dernière édition par Missy W. Kingsley le Jeu 22 Déc - 10:58, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas

⊰ PARCHEMINS : 84
⊰ INSCRIPTION : 22/12/2011
⊰ CRÉDITS : avatar ©
⊰ ÂGE RPG : seize ans.
⊰ PSEUDO : elvis voice.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4614

MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 8:53

Plutôt brune, blonde, rousse? originaire de?
En tout cas, Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 8:56

LOGAN MALEFOY Viens on va faire des bébés

Plutôt... Mon dieu je sais pas Brune ou rousse je dirais? Quoique, blonde... *Jesuischianteetjelevauxbien*
Originaire d'Ecosse fuckyeah


Qui fait pas trop bébé mais en même temps, à qui on ne donnerait pas quarante ans, faut qu'elle colle à son âge
Revenir en haut Aller en bas

⊰ PARCHEMINS : 170
⊰ INSCRIPTION : 22/12/2011
⊰ ÂGE RPG : 28 ans
⊰ PSEUDO : WILDNESS
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 5021


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: Jimi Hendrix - Voodoo Child
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 8:57

Emma Roberts? Kristen Stewart? Emma Stone?

Bienvenueeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 84
⊰ INSCRIPTION : 22/12/2011
⊰ CRÉDITS : avatar ©
⊰ ÂGE RPG : seize ans.
⊰ PSEUDO : elvis voice.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4614

MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 9:03

EMMA STONE quelle belle proposition cher professeur

et oui, je sais, tout le monde m'aime... *out*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 9:05

.... STOOOOOOOOOOOOOOOONE
Comment j'ai pu ne pas y penser - shameonme

Merci les garçons Je pense qu'on a trouvé notre écossaise Et surtout gardez moi un fucking lien

C'est l'effet Malefoy/Logan


Merci
Revenir en haut Aller en bas

⊰ PARCHEMINS : 84
⊰ INSCRIPTION : 22/12/2011
⊰ CRÉDITS : avatar ©
⊰ ÂGE RPG : seize ans.
⊰ PSEUDO : elvis voice.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4614

MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 9:07

Oh que oui! content d'avoir pu aider!
*quoi j'ai servi à rien? Suspect * Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 9:09

Mais si
Maintenant je peux commencer ma fiche ohyeah
Revenir en haut Aller en bas

⊰ PARCHEMINS : 170
⊰ INSCRIPTION : 22/12/2011
⊰ ÂGE RPG : 28 ans
⊰ PSEUDO : WILDNESS
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 5021


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: Jimi Hendrix - Voodoo Child
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 9:09

Narcisse Malfoy a écrit:
EMMA STONE quelle belle proposition cher professeur

et oui, je sais, tout le monde m'aime... *out*

Sache, mon cher Cissou, que j'ai toujours d'excellentes idées

EMMA t'es sex!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 84
⊰ INSCRIPTION : 22/12/2011
⊰ CRÉDITS : avatar ©
⊰ ÂGE RPG : seize ans.
⊰ PSEUDO : elvis voice.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4614

MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 9:13

Mouais, ça reste à prouver moi j'dis! J'suis sur que tu vas au moins tuer ou perdre quelques élèves avant la fin de l'année et il se pourrait que je fasse partie du lot... *out*

Classe le vava
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▲ SYSSY L’IMPÉRATRICE jette des diadèmes empoisonnés.

⊰ PARCHEMINS : 572
⊰ INSCRIPTION : 10/10/2010
⊰ ÂGE : 21
⊰ CRÉDITS : class whore/tumblr.
⊰ ÂGE RPG : Seize ans.
⊰ PSEUDO : winged syrius.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 5368


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Cohnaan C. Callahan
MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 9:14

    Bienvenue ma belle I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 9:15

STONE DA HOTTIE What a Face BIENVENUE !

Cissou, il va te perdre et je vais te tuer, c'est un truc qui se fait à plusieurs
Revenir en haut Aller en bas

⊰ PARCHEMINS : 170
⊰ INSCRIPTION : 22/12/2011
⊰ ÂGE RPG : 28 ans
⊰ PSEUDO : WILDNESS
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 5021


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: Jimi Hendrix - Voodoo Child
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 9:17

Narcisse Malfoy a écrit:
Mouais, ça reste à prouver moi j'dis! J'suis sur que tu vas au moins tuer ou perdre quelques élèves avant la fin de l'année et il se pourrait que je fasse partie du lot... *out*

Classe le vava

Certes, ce n'est pas impossible...Je suis parfois impulsif...Hop un petit avada kedavra lâché par mégarde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 9:21

Esras G. Lumsden a écrit:
Narcisse Malfoy a écrit:
EMMA STONE quelle belle proposition cher professeur

et oui, je sais, tout le monde m'aime... *out*

Sache, mon cher Cissou, que j'ai toujours d'excellentes idées

EMMA t'es sex!!!!!

ET TOI ALORS Je sens que tes cours vont être... intéressants

Narcisse Malfoy a écrit:
Mouais, ça reste à prouver moi j'dis! J'suis sur que tu vas au moins tuer ou perdre quelques élèves avant la fin de l'année et il se pourrait que je fasse partie du lot... *out*

Classe le vava

J'ai essayé d'en prendre un qui représentait bien la personnalité de Missy

Syrius S. Slyback a écrit:
    Bienvenue ma belle I love you

Merci mon beau

Leviathan Rosier a écrit:
STONE DA HOTTIE What a Face BIENVENUE !

Cissou, il va te perdre et je vais te tuer, c'est un truc qui se fait à plusieurs


JENSENNNNNN


Je suis bien entourée dans cette fiche dis donc

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 11:03

Désolée du DP mais je pense avoir fini
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ LE BONOBO DE LA JUNGLE commande une armée de poux tueurs.

⊰ PARCHEMINS : 365
⊰ INSCRIPTION : 06/11/2010
⊰ ÂGE : 25
⊰ CRÉDITS : (c) cyrine.
⊰ ÂGE RPG : 17 ans.
⊰ PSEUDO : .
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4744


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Ophélia P. Zabini (ancienne H. Tristan Ainsworth)
MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 13:07

Emma Stone est juste un excellent choix pour le caractère de Missy.
Gryffondor semble parfait pour elle, d'ailleurs. Elle a un caractère de feu, et même si la maison rouge et or n'a pas le monopole des orphelins, l'enfance de Missy l'a endurcie et lui a permis d'être indépendante et forte. I love you
Je te donne 10 gallions et j'accorde 10 points à Gryffondor pour la validation d'un perso féminin.

N'hésite pas à aller participer aux intrigues en cours, et à aller jeter un coup d'œil à la Coupe des Quatre Maisons, ainsi qu'au système des gallions.

ET SURTOUT : bienvenue sur sonorus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▲ LA MOUFLE PÉTEUSE fait des pets tueurs.

⊰ PARCHEMINS : 114
⊰ INSCRIPTION : 22/12/2011
⊰ CRÉDITS : rosendale
⊰ ÂGE RPG : 16 YO
⊰ PSEUDO : funky munky
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 5089


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 13:09

Bienvenue sur Sonorus What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 13:11

Merci Genêt

Ohhhhhhh Emma
Merci pour tes gentils commentaires ça me touche Et pour la validation
Je vais tout de suite regarder tout ça
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ LE BONOBO DE LA JUNGLE commande une armée de poux tueurs.

⊰ PARCHEMINS : 365
⊰ INSCRIPTION : 06/11/2010
⊰ ÂGE : 25
⊰ CRÉDITS : (c) cyrine.
⊰ ÂGE RPG : 17 ans.
⊰ PSEUDO : .
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4744


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Ophélia P. Zabini (ancienne H. Tristan Ainsworth)
MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END) Jeu 22 Déc - 13:17

Mais je t'en prie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END)

Revenir en haut Aller en bas

missy willow ҩ maybe, maybe not, maybe fuck yourself. (END)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SONORUS. :: 
IT'S THE END OF AN ERA
 :: The pensieve
-