AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter. Ven 23 Déc - 6:36


AVEC LILY COLLINS, PAR FAIRYTALEHIPSTER@TUMBLR.

ludmilla, olivia, northwood.
dite la sociopathe.

Belle et jeune fille qui nous vient tout droit de Durmstrang pour entamer sa septième année au collège. Elle est née à Stockholm, Suède en ce beau jour qu'est le 8 décembre en tant que sang pur ; à présent elle vit à londres. Jusqu'à maintenant, son niveau scolaire s'est révélé être bon. Il y a quelques années maintenant, elle s'est procurée une baguette faite en bois de cerisier, mesurant vingt-neuf centimètres et contenant une plume de phoenix. Avec cette baguette, il est possible de créer un patronus - le sien prend la forme d'un cygne. Pour ajouter à son bonheur, il y a aussi la vision qu'elle a eu face au miroir du Risèd : sa chère et tendre mère qu'elle a perdu il y a quelques années. Mais la vie n'est jamais entièrement rose, la preuve avec les épouvantards. son père, dans son cas.


the best day of my life.

J’avais quitté mon pays, ma famille. Et j’avais la sensation que ce jour était le plus beau de mon existence. Évidemment, j’éprouvais toute cette scène avec un détachement le plus total. A vrai dire, j’ignorais même les gens de ma propre école. Je ne parlais pas, je restais dans mon coin, avant de prendre place pour le dîner. M’isolant, mon cas de solitude n’était que de courte durée lorsqu’un groupe mixte prenait place à mes côtés. Un des garçons du lot se tournait vers moi, un grand sourire. Il cherchait à se montrer accueillant, alors que je le fixais comme si je me retrouvais en face d’une espèce en voie de disparition. « Salut. Tu t’appelles comment ? » Le reste du groupe se tournait vers moi. Je les fixais tour à tour, n’éprouvant pas le besoin de me présenter. « Arrête, elle ne comprend peut-être pas notre langue. » Mon regard s’était dévié sur ce garçon qui semblait suffisant, le cliché parfait du petit fils à papa et maman, propre sur lui. Il bousculait la personne à côté de moi, pour pouvoir se rapprocher. « Tu nous comprends ? » Il avait parlé très lentement, comme si il avait en face de lui une personne à la limite du débile. J’étais partagée entre l’insulter en russe, ou lui répondre dans sa précieuse langue. « Je parle que si j’en éprouve le besoin, vous m’ennuyez, donc faites comme si je n’étais pas là. » Puis, j’avais fixé mon regard sur un point invisible en face de moi. Le garçon était malgré tout resté à mes côtés, tentant vainement de me faire parler. Je savais que je n’étais peut-être pas facile, et que dans le genre sociable, je pouvais faire mieux. Je finirais bien par m’ouvrir, mais pas à des gens comme ça, qui te parle comme si tu n’étais qu’un touriste. J’avais parcouru la salle du regard, une grande salle lumineuse, qui ne ressemblait guère à mon école. Soit. J’appréciais cette convivialité qui respirait à travers ces murs, malgré le fait que je semblais penser autrement. « Tu sais que tu n’es pas très accueillante comme personne. » Le même garçon revenait à la charge, alors que je l’avais déjà effacé de ma mémoire. J’étais fatiguée, j’avais juste envie de me reposer, et voilà que ce crétin voulait faire la conversation. Je ne le connaissais ni d’Adam, ni d’Eve, et j’éprouvais déjà un dégoût profond à son égard. « Je le suis, juste pas avec des gens dans ton genre. » Il attrapait son verre, me fixant toujours du regard. « Intéressant. T’as du sacrément morflée avant pour être si désagréable. » Je me crispais, le fusillant du regard. Si j’avais pu, je lui aurai noué la langue avec un sortilège, mais je me retenais tant bien que mal. « Ici, on vous apprend pas quand il faut se taire ? » Il rigolait, jetant un coup d’œil à son ami qui semblait intéressé par notre conversation. Me levant pour quitter la salle, le garçon avait eu l’agréable idée de me suivre, alors que je souhaitais être seule, et visiter ce nouvel endroit. « Hey. » Je me retournais à nouveau vers lui. « T’as vraiment rien d’autre à faire ? » Il allait répondre, mais je ne lui laissais pas le temps. Sortant ma baguette, murmurant « Levicorpus. » Le garçon se soulevait dans les airs, pendant que je rigolais doucement. Mon plaisir fut de courte durée lorsqu’un de ses amis se présentait à moi. Arrêtant le sortilège, le garçon revenait au sol de façon plus ou moins brutale. Je m’éloignais pendant que j’entendais le crétin marmonner dans son coin. Je n’allais pas me faire que des amis.

Spoiler:
 


Dernière édition par Ludmilla Northwood le Ven 23 Déc - 11:05, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter. Ven 23 Déc - 6:37


someday my pain will mark you.
« Qui t’a donné la parole ? » Je me trouvais à table, cherchant à briser le silence glacial entre mon père, ma mère et moi. J’avais doucement relevée mon regard vers lui, marmonnant des excuses que je savais parfaitement inutile. Mon existence était réduite à ça. Le silence. J’étais l’enfant non désiré des Northwood. Ma mère me soutenait du regard, mais elle était tout aussi effrayée que moi. Mon père était un bel homme, grand, les cheveux foncés, et les yeux si clairs qu’à la lumière, il était difficile de faire la différence entre la blancheur de son regard, et son iris bleu. Ma mère était tout le contraire de lui, blonde, un teint diaphane dont j’avais hérité. Elle respirait la douceur et la légèreté, lui n’inspirait que la souffrance. On me disait sans arrêt que je ressemblais à ma mère, si bien physiquement que mentalement, et que ce serait un atout majeur pour moi. Que ce monde manquait terriblement de cette candeur qui se dégageait de mes yeux. J’appréciais le fait d’être comparée à ma mère, c’était une fierté pour moi. Elle me donnait tout, pour combler les remarques de mon père. Avec lui, les blessures physiques ressemblaient au paradis face à ses remarques cassantes qui me poussait parfois aux larmes. Mes parents étaient en conflit, et c’était peut-être pour ça que dès mon plus jeune âge, j’avais été envoyée dans cette école de sorcellerie, Durmstrang. Parce que oui, je n’ai pas mentionnée le plus important. Je viens d’une famille de sorcier au sang pur, peut-être que vous comprenez maintenant mieux le mariage forcé de mes parents, ou même la froideur de mon père. Mon père était en vérité professeur dans cette école. Professeur d’une option que je n’avais pas. Il attendait tellement de moi que je m’effondrais à cause de ses remarques, et de la dureté de ma vie avec lui. Plus les années passaient, et plus je devenais comme lui. Comme si la froideur qui se dégageait de lui avait toujours été profondément cachée en moi. Comme un monstre prêt à être libérer de sa cage. « J’avais bien dit à ta mère de te mettre dans un orphelinat, tu ne nous sers à rien. » J’encaissais sa remarque, comme si on venait de me dire que les éléphants étaient bleus. Les méchancetés qu’il me crachait au visage ne me touchait plus, et je ne faisais que le fixer du regard, le visage blanc de toute expression. « Baisse les yeux petite ingrate. » Je lui désobéissais, et même si je sentais la main de ma mère tirait délicatement sur mon bras, je ne bougeais pas d’un trait. « Je dépense des fortunes pour toi, et tu ne m’obéis pas ? J’aurais dû te tuer lorsque j’en avais encore l’occasion. » Sa main était venue s’écraser lourdement sur ma joue qui ne tardait pas à rougir. Je souffrais, ma mère avait poussé un gémissement de douleur comme si c’était elle qui avait reçu le coup. Et du haut de mes quatorze ans, je disais d’une voix sifflante. « Tu es un sorcier, et tu préfères utiliser les punitions des moldus ? Je doute que tu mérites ta place à Durmstrang. » En vérité, je me fichais des moldus, contrairement à certains autres, ils étaient comme moi, je ne prêtais guère attention aux règles du sang. Mais mon père était tant à cheval sur ça, que je savais que ma remarque ne l’avait pas laissé insensible. Notre dispute s’en était arrêtée là. Il était parti de son côté, pendant que ma mère inspectait la joue qui avait reçu le coup de mon père. Je souriais, sourire que ma mère partageait rapidement avec moi. Je savais qu’elle n’était pas assez forte pour ça. Pour l’affronter. Je pourrais être forte pour nous deux. Du moins, je le pensais.


now, you're just a memory.
Ma mère était soudainement apparue devant mes yeux, attrapant mon visage entre ses mains. « Milla, écoute-moi bien. Tu dois aller te cacher, d’accord ? Et sors que lorsque je reviendrais te chercher. » Des bruits assourdissant raisonnaient dans la maison, pendant que je courrais à toute vitesse pour me cacher comme ma mère me l’avait demandé. C’était lâche, je le savais. J’aurais pu me défendre, j’aurai pu, mais je ne l’avais pas fait. Malgré les choses qu’on m’avait enseignées, j’étais toujours plongé dans le noir, les larmes coulant le long de mon visage, attendant que ma mère revienne. Un grand bruit se faisait entendre, le mur derrière moi face au choc que j’avais cru entendre. Puis un calme total, un silence de mort. Je n’arrivais pas à arrêter les sanglots qui secouaient mon corps si frêle. Poussant la porte que j’avais soigneusement bloquée, j’avançais à pas mesurer. Une main violente s’abattait sur mon bras, me poussant à sortir de notre maison. « Ludmilla, dépêche-toi. » Je reconnaissais mon père, il était vaguement blessé. Il serrait davantage son emprise autour de mon bras, apercevant de loin le corps sans vie de ma mère. J’essayais de sortir de son emprise, mais il m’attrapait par la taille, me portant presque, pendant que j’utilisais tous les mots de mon vocabulaire pour le supplier de me lâcher. « Laisse-moi. » Notre maison ne faisait plus partie de mon champ de vision. Mon père me déposait enfin sur le sol, remarquant le manque de force dans mes gestes. Je n’avais aucune idée du temps qu’il avait pris pour me mener ici. « Ludmilla, écoute-moi maintenant. » Son visage était doux, tandis que le mien se crispait de colère. « Tu l’as laissée la bas, tu l’as laissée comme une vulgaire chose. » Je cherchais ma baguette, mais il me bloquait mon geste. « Ludmilla. » Je savais qu’il perdait patience. « C’est de ta faute si maman est morte, t’attendais que ça hein ? T’attendais que ça, la tuer. Et je vais être la prochaine. » Mes propos l’avaient blessés, mais il n’avait jamais pris la peine de les nier. « Je vais t’accompagner chez tes grands parents, tu resteras là-bas pendant un temps. » Ma vie avait repris son chemin. La perte de ma mère était toujours aussi vive, mais j’avais finis par me faire à l’idée qu’elle ne serait présente qu’à travers mes tristes souvenirs. Ma relation avec mon père ne s’était guère arrangée, au contraire. Je n’avais jamais eu de preuves formelles, mais j’étais intimement persuadée qu’il était la raison de la mort de ma mère. Il était le seul à en être sorti indemne, et je trouvais ça relativement bizarre. Certes, il maitrisait la magie avec habileté, mais ça ne faisait pas de lui un saint. Cette perte avait brisée en moi tout ce qui existait de doux et tendre. J’ignorais le monde autour de moi. Je me fichais des gens, de mon père, de ma famille. Je me réfugiais dans la magie, la seule chose qui me reliait encore un tant soit peu à ma défunte mère.


Dernière édition par Ludmilla Northwood le Ven 23 Déc - 10:24, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter. Ven 23 Déc - 6:39

LILY COLLINS
bienvenue et bonne chance pour ta fiche What a Face
Revenir en haut Aller en bas

⊰ PARCHEMINS : 404
⊰ INSCRIPTION : 02/10/2010
⊰ ÂGE : 25
⊰ CRÉDITS : money honey. (c)
⊰ ÂGE RPG : sixteen yo.
⊰ PSEUDO : So'.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4548


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Bonnie D. Callahan
MessageSujet: Re: LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter. Ven 23 Déc - 6:41

L'avatar dégage une sorte d'aura, c'est splendide.
Bienvenue sur le forum ! I love you hâte d'en savoir plus sur ton personnage.

_________________

OH YOU'RE SO NAIVE YET SO, HOW COULD THIS BEEN DONE BY SUCH A SMILING SWEETHEART. OH AND YOUR SWEET AND PRETTY FACE IN SUCH AN UGLY WORLD, SOMETHING SO BEAUTIFUL. OH YOU'RE SO NAIVE YET SO. the kooks -naive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▲ SYSSY L’IMPÉRATRICE jette des diadèmes empoisonnés.

⊰ PARCHEMINS : 572
⊰ INSCRIPTION : 10/10/2010
⊰ ÂGE : 20
⊰ CRÉDITS : class whore/tumblr.
⊰ ÂGE RPG : Seize ans.
⊰ PSEUDO : winged syrius.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 5120


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: Cohnaan C. Callahan
MessageSujet: Re: LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter. Ven 23 Déc - 6:50

    Ouh, qu'elle est jolie I love you
    Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 313
⊰ INSCRIPTION : 07/11/2010
⊰ CRÉDITS : Avatar : © psychozee. | Signature : © bazzart
⊰ ÂGE RPG : 17 ans
⊰ PSEUDO : Kiki.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4411

MessageSujet: Re: LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter. Ven 23 Déc - 7:00

Salut beauté fatal, tu me touches j'm'étales *OUT*

_________________


U.C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter. Ven 23 Déc - 7:04

Quel accueil.

Je n'étais pas sûre de mon choix d'avatar, mais je vois que j'ai fait le bon choix de garder Lily.
C'est vrai que l'avatar est magnifique, j'adore cette photo (d'où le fait qu'on retrouve la même photo dans l'image principale de ma fiche. ).

ADAM AMBER
Merci à tous pour votre accueil.
Revenir en haut Aller en bas

⊰ PARCHEMINS : 92
⊰ INSCRIPTION : 29/01/2011
⊰ CRÉDITS : hysteriastic. (avatar)▲ tumblr (bann.)
⊰ ÂGE RPG : sixteen yo.
⊰ PSEUDO : blue bird.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4229

MessageSujet: Re: LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter. Ven 23 Déc - 7:09

Bienvenue I love you
Collins est un excellent choix et avec une autre Audrey en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊰ PARCHEMINS : 267
⊰ INSCRIPTION : 22/10/2010
⊰ ÂGE : 22
⊰ CRÉDITS : © everest.
⊰ ÂGE RPG : Dix-sept.
⊰ PSEUDO : Luce.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4110


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter. Ven 23 Déc - 7:23

Ludmilla, j'adore ce prénom
Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter. Ven 23 Déc - 7:46

Un jour, les Audrey domineront le monde. Arrow

Merci à vous deux.
Le prénom Ludmilla est slave, ça veut dire "aimé de son peuple", en vieux slave, sinon, ça peut être interpreté comme "lumière" aussi. Arrow (Tout le monde s'en fou, je sais. )
Revenir en haut Aller en bas

⊰ PARCHEMINS : 104
⊰ INSCRIPTION : 22/12/2011
⊰ CRÉDITS : gentle heart
⊰ ÂGE RPG : 16
⊰ PSEUDO : Sun Showers
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4510


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX:
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE:
MessageSujet: Re: LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter. Ven 23 Déc - 7:49

    Bienvenue; en effet, le choix du prénom est très bon I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter. Ven 23 Déc - 8:24

Merci.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter. Ven 23 Déc - 11:10

Désolée pour le double post, mais je pense avoir terminé ma fiche.
Revenir en haut Aller en bas

⊰ PARCHEMINS : 313
⊰ INSCRIPTION : 07/11/2010
⊰ CRÉDITS : Avatar : © psychozee. | Signature : © bazzart
⊰ ÂGE RPG : 17 ans
⊰ PSEUDO : Kiki.
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4411

MessageSujet: Re: LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter. Ven 23 Déc - 11:24

Ainsi tu rejoins les rangs de Durmstrang ♥ C'est Pearloute et Mimi qui vont être heureux *_*

10 points pour durmstrang
et en prime : 6 pts salem ; 3pts Poufsouffle ; 3pts gryffondor ; 3pts Serdaigle.

_________________


U.C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter.

Revenir en haut Aller en bas

LUDMILLA ► the heart is a lonely hunter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SONORUS. :: 
IT'S THE END OF AN ERA
 :: The pensieve
-