AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

(f) ASHLEY SMITH ; I'll catch a grenade for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

⊰ PARCHEMINS : 357
⊰ INSCRIPTION : 12/10/2010
⊰ CRÉDITS : unicorn ; tumblr
⊰ ÂGE RPG : 17 ANS
⊰ PSEUDO : mischievous wink
⊰ COMPTE DE GRINGOTTS : 4350


STOP FOR A MINUTE
JUKEBOX: PARAMORE ◊ feeling sorry
RELATIONSHIPS:
DOUBLE-COMPTE: none :)
MessageSujet: (f) ASHLEY SMITH ; I'll catch a grenade for you Ven 10 Fév - 7:03


ASHLEY SMITH (négociable avec Anna Selezneva) PAR RIDDLE.

Judith, autre prénom & nom au choix
dite la battante

Judy est une jeune norvégienne de dix sept ans ; son statut de sang est au choix mais j'opterais plus pour une sang-mêlé. Au niveau caractère, c'est une fille plutôt douce, assez fleur bleu, et assez lunatique. Quiconque ose s'en prendre a ses proches lui fait sortir les griffes. L'histoire du personnage est assez libre, j'aimerais un truc pas tout à fait rose mais pas trop sombre non plus. Dans ma tête, j'imaginais plus Judith fille unique, mais après vous faites ce que vous voulez. Elle est croit en l'amour, en les bonnes choses de la vie, ce qui ne l'empêche pas d'être assez fêtarde. Si au départ elle est une fille plutôt "comme tout le monde", sa vie bascule un jour de quatrième année où elle prend la défense de Pearlyne, qui se fait agresser par une fille qui l'insulte et l'accuse de lui avoir volé son petit ami. A partir de ce jour, elles deviennent rapidement meilleures amies malgré leur caractère différents et la réputation affreuse de Pearlyne.

petite précision : le personnage de Judy a déjà été joué par quelqu'un d'autre auparavant, donc ne vous étonnez pas si des joueurs viennent vous voir pour reprendre les liens d'avant. (je dois aussi avouer que l'ancienne joueuse vous a mis la barre haute, mais je veux ma Judy! Wink )

i'm all about you

« j’en peux plus, tu comprends, J’EN AI MARRE, MARRE, MARRE, BORDEL ! »
Un sanglot agite ses épaules tandis qu’elle enfoui son visage dans ses genoux. Je m’accroupis auprès d’elle. « Judy », je murmure. J’aime pas l voir dans cet état là, c’est le seul moment où mon cœur devient vulnérable, et il se fend à chaque fois, parce que j’aime pas la voir pleurer.
« NAN YA PAS DE JUDY, YA PLUS DE JUDY, A CHAQUE FOIS C’EST PAREIL ! » Elle me regarde, et dans ses yeux noyés par les larmes danse une lueur folle. Je baisse les yeux, fautive. « j’ai pas fais exprès » j’expire dans une souffle. Elle se calme un peu, regarde le ciel.
« Tu le fais jamais exprès, putain, mais ça t’arrive tout le temps. Un jour, tu vas vraiment en bousiller une, ça va lui faire tellement mal qu’elle se tirera une balle, et tu comprendras pas. Bordel, pourquoi t’es pas comme tout le monde ? Pourquoi tu veux pas comprendre qu’on est des êtres humains, fais pour s’aimer, et que c’est normal, de rester plus d’une nuit avec la même personne ? »
Elle me vexe. J’en ai rien a foutre, de ce qu’elle dit. Moi l’amour, j’y crois pas. Elle, si. Tant mieux pour elle. Pour le moment, elle a des étoiles dans les yeux et des papillons dans le ventre. Mais pour moi l’amour ça existe que si on y croit, comme Dieu. Ce qui me fait peur, c’est que le jour où elle arrêtera d’y croire, c’est que ses rêves se seront brisés, et elle souffrira.
« Et merde. Tu me gaves, Pearlyne, ça y est, c’est dit, mais j’en ai marre, de toi. T’es innocente dans le genre couillonne ; mais bordel, tu penses à ce que tu vas devenir, plus tard ?! »
« Demain ? » je demande, d’une voix douce mais un peu irritée. « Demain au sens large.», répond-elle. Elle a senti que ce qu’elle m’avait dit ne m’avait pas totalement plu, mais elle fait semblant de ne pas l’avoir perçu, signe qu’elle s’en fou de ce que moi, je peux ressentir, à ce moment là. « Demain, eh bien demain, je serais plus là. » Elle soupire, et s'enfouie la tête dans les mains. « T’es folle, Azylis, dans le genre complètement barge. Pourquoi tu veux pas juste essayer d’être normale ? » J’hausse les épaules, soudainement lasse, moi aussi. « A quoi ça me servirait ? » elle tourne la tête vers moi et m’affronte de regard, avec un air sérieux. « ça te servirait à être heureuse. » « Heureuse ? », je répète, pensive. « Mais je suis heureuse, Judith ! Quand je vais pas bien, quand j’ai besoin de parler, j’ai toi, ma belle ! Toi ! J’ai pas envie de me prendre la tête avec le futur, j’ai pas envie d’avoir un futur où je suis vieille, usée, et seule. Regarde ma mère ! Tu veux que je finisse comme elle ? Je sais que tu veux que je prenne conscience de l’Amour, mais j’y peux rien, j’y arrive pas. Et puis à quoi ça sert, franchement ? Tu crois vraiment que si j’avais des gamins, il seraient heureux ? Tu crois vraiment que je pourrais trouver quelqu’un qui m’aime pour autre chose que mon physique ou mes talents au pieu ? »
Elle secoue la tête. « On arrivera à rien, sur ce ton là. » Je pose la tête sur son épaule. « t’es la personne que j’aime le plus au monde, Judith, mais tu sais très bien que c’est différent de l’amour dont tu me parles si souvent. Mais moi, ça me suffit d’aimer quelqu’un comme ça. » Elle soupire. « Je sais, Pearlyne, je sais. »

Elle et moi, c’est comme ça. On est les meilleures amies du monde, presque tout le temps fourrées ensembles, et pourtant on a énormément de différences. Judith est sérieuse, grognonne, renfermée. Moi je suis plutôt extravertie, ouverte, exubérante. On peut pas et on pourra jamais se passer l'une de l'autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(f) ASHLEY SMITH ; I'll catch a grenade for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SONORUS. :: 
WELCOME TO HOGWARTS
 :: Have you seen this wizard :: Miroir du Riséd
-