AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

toi aussi t'aime bien lire? ft. Pandora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: toi aussi t'aime bien lire? ft. Pandora Sam 9 Oct - 0:28


« Pourquoi tu veux encore aller à la bibliothèque?!
- Parce que j'ai fini mon livre. Tout simplement.
- Tu passes ta vie là-bas tu sais qu'à force on va croire que tu n'es pas un Serpentard mais un Serdaigle? »

Je lui lança un regard noir. Pourquoi devait-elle me comparer aux Serdaigle? Surtout qu'ils n'avaient rien fait, je ne disais rien à propos d'eux tout simplement car ma petite sœur en faisait partie. C'était peut-être la seule maison qui avait de la tranquillité vis-à-vis de moi. On monta au quatrième étage et elle n'arrêtait pas de jacasser en disant que c'était inutile que je passe le plus clair de mon temps à la bibliothèque vu que j'avais un avenir tout tracé avec mon père. Je détestais que l'on parle de mes parents, je détestais que l'on me parle de mon avenir. En faite, je ne voulais rien avoir à faire avec eux, je voulais juste construire mon destin de mes propres mains. Mon rêve? Devenir Medico-mage. Ca, personne ne le savait même pas Cissy ni ma sœur. Je m'arrêtais pour la regarder alors qu'elle faisait une grimace quand on était arrivé devant la porte de la bibliothèque. Je lui déclara alors de rester là et de me laisser en paix pendant une petite demi-heure. A peine avais-je dit le temps que cela me prenait, qu'elle refusait de rester comme une statue de pierre dans le hall de l'étage. Très bien. J'aurais donc encore plus de temps pour moi. Elle s'en alla en me disant que j'étais un homme de la pire espèce qui traitait mal les femmes. Mouai.

J'entrais dans la bibliothèque et rien que l'odeur des vieux livres et grimoires me fit sourire. J'adorais cet univers – chose que ma famille n'avait jamais réellement compris -, je pouvais lire pendant des heures dans un coin tranquille et je me sentais bien. Rapidement, je rendis les livres que j'avais empruntés quelques jours auparavant à la vieille bibliothécaire qui ressemblait plus à une chouette déplumée qu'à une femme. Le sac a un peu plus léger, j'arpentais les diverses rangées de livres qui s'offraient à moi. Pas grande monde dans la bibliothèque, faut dire c'était l'heure du déjeuner et tout le monde devait être autour de son assiette de pommes de terre et de rosbif plutôt que la tête dans un livre. Mes doigts passèrent sur les reliures de livres, anciens, neufs, cela dépendait. Je cherchais, je cherchais mais rien ne me venait à l'esprit. Obviam. Ce titre m'intriguait, ce n'était pas un titre en anglais déjà et de plus il n'y avait qu'un seul mot. Je pris le manuscrit en enlevant la poussière qu'il y avait. Depuis combien de temps n'avait pas été-t-il ouvert? Un bon moment selon ma première observation. Je sortis de la rangée et je vis une jeune fille qui avait du mal à attraper le livre qui était en haut de l'étagère. L'aider? Partir sans rien faire? Je me tâtais quand je la reconnus. Pandora Thomas. Dîte la sainte-nitouche. La dernière fois que je l'avais vu c'était dans cette bibliothèque aussi et Cissy avait limite fait une crise parce qu'elle m'observait. Qu'est ce que cela ferait si je l'aidais juste à attraper son livre? J'aimais les personnes qui s'intéressaient à la littérature. Sans doute le seul genre de personnes que j'appréciais réellement. Je m'approcha donc d'elle avant d'attraper sans difficulté le livre qu'elle souhaitait puis contempla le titre.

« C'est un bon livre. » Fis-je avant de lui tendre. Je ne souriais pas, je ne voulais pas que l'on perce ma carapace dans laquelle je vivais depuis mon enfance. Je constata rapidement qu'elle ne le prit pas de suite et qu'elle restait à me fixer. Ça devenait gênant, mais je n'en montra rien. « Tu ne le veux plus? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: toi aussi t'aime bien lire? ft. Pandora Sam 9 Oct - 1:45

BIBLIOTHÈQUE , midi.

Rien de mieux qu'un bon livre pour se détendre. Assise sur un des fauteuils rouges de la bibliothèque, il s'avérait que je m'étais endormie, un livre à la main. Ne prêtant pas attention à la circulation légère de la pièce, j'en déduisais déjà que les cours avaient repris et que nous étions encore dans la matinée de cette journée ensoleillé. J'aurais pu aller dehors et prendre un bain de soleil, mais je préférais légèrement rester dans mon coin, dans la bibliothèque où je me réfugiais la plupart du temps. Soupirant, je regardais autour de moi et ne distingua personne aux alentours. Déduisant qu'ils devaient tous être en cours, je regardais la pendule accroché au dessus de la porte de la pièce. Je n'y croyais pas. En vérité, il était midi et je n'avais pas vraiment la tête à descendre pour déjeuner, je voulais me terrer dans un vieux livre poussiéreux. Soupirant, je me levais tranquillement de mon habitat de sommeil et partis en direction de plusieurs étagères. Je n'avais pas distinguer aux premiers regards la silhouette d'un garçon dans l'allée à côté. Repérant un libre au dessus de moi, et bien trop haut pour moi, je me pressais à me mettre sur la pointe des pieds pour l'attraper. Remarquant finalement une silhouette à l'autre bout de l'allée, je levais les yeux. Mon coeur rata un bond et je fixais Rhoan Rosier, debout là tout près. Perturbé, je grinçais des dents tandis qu'il attrapait le livre en question et me le tendait.

« Tu ne le veux plus ?

- Merci. »

J'attrapais le livre et me sortis de l'allée d'un pas pressé. J'espérais quelque peu qu'il ne me suive pas, même si mon coeur espérait le contraire. Me retrouver à parler à un Serpentard n'était surement pas une chose banale chez moi. Je m'assis à nouveau dans le fauteuil que je monopolisais depuis des heures, j'enlevais les ballerines et m'asseyais confortablement avant de l'apercevoir s'approcher à nouveau de moi. Soupirant, je n'y prêtais pas attention bien que mon esprit était complétement tourné vers lui et ses faits et gestes. Mon coeur me disait : IL M'A ADRESSE LA PAROLE OHMONDIEU. Pourquoi tant d'excitation, que Mays m'aurait demandé. J'étais perturbé psychologiquement et mentalement. Je ne tenais plus en place, j'avais envie de bouger, de crier. Assis à quelques mètres, je levais mon nez de mon livre que je n'avais pas vraiment commencer à lire et le scrutais du regard. Devais-je engagée une conversation ?

« Pourquoi es-tu ici à cette heure-ci, n'es-ce pas le déjeuner ? »

Au moins, j'avais trouvée un moyen de parler. Je mordis la lèvre, et si... et si il s'énervait et balançait son livre en criant : Je peux pas lire tranquille sans qu'un pot de colle m'adresse la parole pour rien. Je me faisais encore des fichus films de ce côté là. Pourquoi tant d'imagination de ma part dans une situation si délicate ? Je soupira et essaya de lire le premier paragraphe du livre entre mes mains sans succès. J'étais obnubilé. Restant impassible, je fixais les mots du livre sans les comprendre, attendant un bruit, un signe de sa part. Je revoyais encore son regard noisette se poser sur moi en quelques secondes. Je revoyais encore mes fichus rêves de fille complexé et de fille totalement accro à un Serpentard. Pourquoi lui... Pourquoi ? J'avalais ma bile avec difficulté et entendis un livre claqué. Levant les yeux, j'ouvris de grands yeux, surpris.

(pas terrible désolé).
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: toi aussi t'aime bien lire? ft. Pandora Sam 9 Oct - 5:10

Je ne sais pas pourquoi j'avais fait un tel geste de courtoisie envers une jeune fille. Moi, je ne les suivais jamais, pas comme certains qui essayaient par tout moyen d'attirer l'attention. Pour ma part je l'attirais sans le vouloir. Je crois que la pire période de l'année pour moi était la Saint-Valentin. Je restais toujours enfermé dans la salle commune des serpentard si j'en avais l'occasion. Je n'étais pas le genre de garçon à recouler dans un coin du château. J'étais absent de sentiments et ça sans le vouloir. Sans doute était-ce la cause de mon enfance dans tout ça. Je ne voulais pas que quelqu'un rentre dans mon cercle intime si c'était pour qu'elle souffre. Je gardais le livre tendu en la regardant de mes yeux noisettes. Ils étaient moins sombres que d'habitude, peut-être car j'étais calme. Il n'y avait qu'en ce lieu où je pouvais trouver la prospérité que je souhaitais. Je pensais à croire qu'elle était devenue tel une statue, figée et qui ne bougerait plus jamais. J'hésitais même à passer ma main devant ses yeux pour voir si elle réagirait. C'est au bout de plusieurs secondes qu'elle me remercia et prit le livre pour aller s'installer autre part. Tiens, j'aurais cru qu'elle me dirait autre chose. Je la laissa faire en posant mon regard sur les livres de cette allée. J'en pris un qui me tapa directement dans l'œil et le dépoussièrera un peu. Pauvres livres. Il y avait de moins en moins de personnes qui venaient ici, ils préféraient tous jouer aux échecs pour sorciers – les pièces bougeaient seuls -, ou alors ils étudiaient ou encore, se promenaient dans le parc. Je n'avais jamais compris l'intérêt des balades infinies dans le parc, je préférais de loin Pré-au-Lard. Je m'avancais vers un des sièges où était posé Pandora. J'avais bien une idée derrière la tête: lui faire cracher le morceau, savoir pourquoi elle m'avait autant fixé la dernière fois.

J'avais les yeux rivés sur mon livre, lisant les premières lignes tranquillement dans le silence. Au bout de quelques minutes elle m'avait adressé une parole, ou plutôt une question. Ma présence l'intriguait? Je ne relevais pas de suite mon regard, comme pour faire celui qui n'avait pas entendu. Je savais qu'elle se demanderait si j'avais entendu ou non son interrogation, je ne voulais pas sourire, cela serait déplacé et parait-il qu'en plus j'avais un sourire assez sadique. Je pensais à Cissy, heureusement qu'elle n'était pas venue avec moi à la bibliothèque, sinon elle m'aurait encore assommé de questions: elle te plait? Pourquoi tu ne vas pas lui dire que cela ne sert à rien qu'elle te regarde comme tu faisais aux autres? Rhoan pourquoi tu ne réponds pas? Il ne fallait pas que je lui dise que j'avais croisé Pandora aujourd'hui, ici, sinon j'aurais mon compte de questions pour une décennie entière. Je releva enfin mon regard pour l'ancrer dans le sien. Bien déstabilisant, je me faisais plaisir à moi-même en voyant que je la mettais mal à l'aise.

« Je peux retourner ta question non? » Fis-je simplement avant de reprendre en m'enfonçant plus dans le fauteuil. « Je suis un vampire et je me nourris que de sang ça te conviens? » Je vis rapidement sa tête et je fronçais les sourcils. « Je plaisantais. Je n'ai tout simplement pas faim. »

Je reporta mon regard sur le livre où j'avais laissé mon doigt pour ne pas perdre la page. Je continuais à lire quelques lignes en silence avant de me redresser et de laisser tomber le livre sur une petite table en bois à côté. Je vis ses grands yeux surpris me faire face mais je n'en pris pas compte.

« Dis j'ai une question qui me brûle les lèvres. » Fis-je en bougeant délicatement mes lèvres. J'étais vraiment sadique quand je me mettais à jouer avec le cœur des demoiselles. « Pourquoi on te nomme la sainte-nitouche? »


H.J: pas du tout je trouvais ça super bien
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: toi aussi t'aime bien lire? ft. Pandora Sam 9 Oct - 6:56

Bien que sa présence me perturbait, plus les secondes qui passaient, je me détendais quelque peu, du moins j'y arrivais avec la lenteur d'un escargot. Soupirant, je continuais de fixer les mots incompréhensibles de mon livre, moi qui d'habitude appréciais la lecture, j'étais crispée. Bon bien sur, il fallait que je me rend à l'évidence, je ne pouvais pas espérer quelque chose de concret de sa part, surtout d'un Rosier de Serpentard. Rhoan est surement le plus garçon dont je trouve un intérêt particulier, mais il est aussi le garçon le plus solitaire et incorrigiblement renfermé. On n'obtiens pas d'une personne comme lui, le coeur, l'amitié ou même autre chose en claquant des doigts. Au bout de quelques minutes de silence intense, que je trouvais particulièrement longue et interminable, il se mit enfin à répondre.

« Je peux retourner ta question non? »

Levant le regard vers lui, je l'observais avec intensité. Dans un sens, il avait raison. Il pouvait très bien me retourner la question et je n'aurais sue quoi répondre. Il semblait pris dans sa lecture et pourtant, il me répondait avec très peu d'intérêt, cela m'aurait étonné si il s'était tourné totalement vers moi et s'était ouvert en souriant pour me parler. Cela aurait été tellement ironique et impossible. Par la suite, il ajouta :

« Je suis un vampire et je me nourris que de sang ça te conviens? »

Le regardant une nouvelle fois fixement, je fronçais les sourcils, quelque surprise et quelque peu agacée. Au moins, il avait le sens de l'humour. Je poussa un soupir en paissant mon regard sur mon livre ouvert sur mes genoux. Je savais qu'il s'agissait d'une plaisanterie sans état d'âme, franchement qui raconterait des trucs comme ça.

« Je plaisantais. Je n'ai tout simplement pas faim.
- Ton excuse n'est rien à côté de la mienne alors. »

Un sourire se dessina sur mon visage pâle. Il s'avérait que j'avais quelque peu faim, non, pire que cela, si je n'avalais pas un truc, j'allais tombé dans les pommes bientôt. Mes yeux marrons se tournèrent vers lui et tandis que je le fixais, ses yeux vinrent rencontrer les miens. Étrangement, je ne perdis pas mon sang froid à ce moment-là. Je fixais ses yeux noisettes dont la couleur semblait s'intensifier au fils des secondes. Mon sourire, lui aussi, s'intensifiait. Je finis par ajouter à ma précédente réplique.

« Mais, je pense que cela ne t'intéressera point. »

Mon sourire s'effaçant doucement, je reposais mon regard avec lenteur sur mon livre. Je lus quelques phrases avant de sursauter en entendant un livre claqué. Il s'avérait qu'il avait laissé tomber son livre sur une table en bois. Fronçant les sourcils tout en affichant un regard surpris, j'essayais de comprendre ce comportement soudain. Il franchissait déjà certaines limites que je m'étais accordé. Je l'interrogeais presque du regard.

« Dis j'ai une question qui me brûle les lèvres.
Pourquoi on te nomme la sainte-nitouche?
»

Gé-ni-ale. Je restais pétrifié, comme-ci un fantôme était passé devant mes yeux. Il savait. Il savait qui j'étais, comment on me surnomme et surement que j'en pince pour lui pour cumuler le tout. Me mordant la lèvre, je ne sus quoi répondre. Franchement, pourquoi une telle question ? Moi même, en vérité, je ne sais pas pourquoi on m'appelle comme ça. Bon dieu, mais ne connait-il pas la définition du groupe de mot 'sainte nitouche' ? Soupirant, je levais les yeux au ciel.

« Tu sais, personne ne pose la question d'habitude. Tu sais surement ce qu'est une sainte nitouche, non ? Alors pourquoi poses-tu la question ? »

Il serait incorrigible de dire que je ne suis pas hypocrite. Je le suis. La plupart du temps avec ceux que je n'apprécie pas, avec ceux qui ne m'aiment pas, avec ceux que je ne connais pas et avec ceux que je connais et qui ne peuvent m'encadrer. En gros, avec presque la moitié de l'école, mis à part les nouveaux venus, car, personnellement je ne compte pas m'en prendre à eux.

(en espérant que ça soit suffisant et bien.)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: toi aussi t'aime bien lire? ft. Pandora Sam 9 Oct - 8:09

Ma blague ne l'avait pas fait rire. A croire qu'elle était vraiment coincée finalement. Je restais silencieux, elle ne se déridait pas, bon d'un côté cela avait été loin d'être drôle mais quand même, pas un rictus, rien. Je me doutais qu'aux yeux des gens je n'étais pas le type le plus marrant sur terre, enfin je riais de la cruauté et de la souffrance d'autrui, peut-être pour ça que l'on m'avait surnommé le truand. Je riais quand quelqu'un se tordait de douleur et si j'étais d'humeur je lui foutais un coup supplémentaire pour qu'il ait encore plus de douleurs. A chaque fois que j'essayais de faire de l'humour les gens prenaient peur. Quoi? Cela était-il si invraisemblable que quelque chose de drôle sorte de ma bouche? Le silence rendait l'atmosphère pesante et à force j'essayais de ne pas y prêter attention. Peut-être aurais-je du me lever et aller dire à la bibliothécaire que je prenais ces deux livres puis, j'aurais du quitter le lieu pour rejoindre Cissy. Non. Je restais dans mon siège aux couleurs rougeâtres à attendre que le temps passe. A croire que mon esprit vouloir savoir quelque chose d'elle que je niais encore. Mes mains passèrent sur la couverture du livre en la caressant tout doucement. Je souhaitais réellement la déstabiliser, je souhaitais qu'elle craque. Oui, c'était cruel, sadique, mais cela me ressemblait en tout point. Sa réponse me laissa perplexe. Depuis quand il fallait une excuse pour ne pas manger? Je n'avais jamais entendu pareille bêtise et évidemment je ne pus m'empêcher d'ouvrir la bouche pour lui dire ma pensée.

« Tu fais régime? » Excuse la plus plausible pour une fille. « Ce n'est pas mes affaires d'un côté. »

Je m'enfonçais dans le fauteuil en me murant de nouveau dans le silence. Bizarre que cette fois je parle plus que d'habitude. Pourquoi? Je n'en savais strictement rien. J'étais plus que calme mais je ne pouvais m'empêcher de l'observer du coin de l'œil. J'avais fait du bruit en laissant tomber l'ancien livre sur la petite table en bois et la vieille chouette n'avait pas pu faire une légère réflexion à voix haute. Bonté divine, pour une fois que je faisais une légère bêtise, elle venait me répéter qu'il fallait traiter les livres avec une extrême délicatesse. Elle aurait pu me faire une fleur vu que j'étais souvent présent dans son sanctuaire. Son surnom me fit poser pas mal de questions, et je trouvais ça bizarre bien qu'elle soit mignonne qu'on l'ai attribué d'un surnom pareil. Oui je savais ce que ça signifiait, il ne fallait pas être le Bon Dieu pour connaître la définition, mais ce qui m'intriguait c'était du pourquoi du comment était venue ce surnom. Je ne répondais pas de suite, comme si je voulais que le silence la rende folle. J'approchais dangereusement mon visage d'elle avant de murmurer quelques mots:

« Pudique? Tu as déjà embrassé un garçon? » Fis-je en murmurant quelques mots.

Je me redressais par la suite, avant de me lever et de prendre les deux livres que je voulais emprunter. Je remis correctement ma robe de sorcier avec l'insigne à l'effigie de Sepentard avant de poser un dernier regard sur elle.

« Je voulais juste savoir pourquoi tu avais un tel surnom. » J'avais parlé calmement bien que ma voix était à moitié glaciale. « Mais bon, il doit bien y avoir une raison. » Je pensais qu'il fallait que j'arrête de paraître gentil aux yeux de personnes dont je ne reverrais presque pas la silhouette. Je commençais à marcher puis je m'arrêtais un instant en me retournant une dernière fois. « Je voulais savoir pourquoi tu me fixais sans cesse depuis quelque temps. Cela agace Cissy alors tu ferais mieux d'arrêter si tu ne veux pas cracher des limaces bientôt. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: toi aussi t'aime bien lire? ft. Pandora Sam 9 Oct - 9:14

Tss. Franchement, pourquoi une blague comme celle-ci sortirait de la bouche d'un garçon comme lui. Bon, cela est vrai que j'aurais du rire, voir même juste sourire, mais je n'avais fait que soupirer et répondre à sa question plutôt qu'à sa blague. Me mordant la lèvre, je sentais un préjugé monter. Et si j'avais rit, il aurait fait quoi ? Il aurait rit aussi, peut-être. Le silence qui pesait peu à peu, me perturbait sans aucun doute. Je savais pourtant que les Serpentard étaient du genre à faire monter la tension avec leurs interlocuteurs juste en laissant le silence peser, enfin, me semble t-il que ce n'est pas la spécialité des Serpentard mais de tout le monde.

« Tu fais régime? » Parce que je suis grosse ? avais-je envie de répondre d'un ton amer. Je me retins de répliquer comme une vipère le ferait. « Ce n'est pas mes affaires d'un côté. » Exactement, brave Rhoan. Je ne savais pas si je devais répondre ou pas et quoi répondre. Non, je ne fais pas un régime et oui, ce ne sont pas tes affaires. Soupirant, je joua à son jeu en laissant peser à nouveau la tension du silence entre nous, mais sachant très bien que cela m'agacerait plus moi que lui.

« Qu'es-ce que tu veux que je te dises ? Non, ce n'est pas pour un régime, oui, ce ne sont pas tes affaires ? Exactement. Plus sérieusement, je ne pense pas vraiment que cela puisse t'intéresser réellement, surtout toi, tu es simplement un Serpentard et encore mieux, tu es Rhoan Rosier. Je n'irais pas raconter ma vie à un garçon comme toi, sans t'offenser. » Au moins, on peut dire que j'avais déballé la moitié de mon sac. Je me mordis la lèvre et sentis mes joues rougirent sous l'effet de surprise de mes paroles. Aussi surpris que moi, je pense, il fronça les sourcils. Je baisais mon regard vers mes pieds. Étais-ce enfin le temps de déguerpir les jambes à mon cou ? Je pris le livre encore posé sur les cuisses et le ferma d'un coup sec, puis le posa sur une table délicatement. Me tournant vers Rhoan à nouveau, je remarquais qu'il s'était rapprocher un peu plus de moi. Je me mordis la lèvre intérieur, stressé. Je déteste quand ils font ça, je déteste tellement.

« Pudique? Tu as déjà embrassé un garçon?
- Que... n'importe quoi. Bien sur que j'ai déjà embrassé un garçon. »

Il a presque tapé dans le mille en plus, j'aimerais quitter la pièce, là, maintenant, tout de suite. Je grogna en me reculant, trouvant la distance entre nous trop courte. Il se releva ajustant sa robe de sorcier et attrapant les deux livres qu'il voulait prendre au départ, puis se tourna une dernière fois vers moi.

« Je voulais juste savoir pourquoi tu avais un tel surnom. » Je l'avais bien compris d'ailleurs. « Mais bon, il doit bien y avoir une raison. » Évidemment qu'il y en a une, par Merlin. Il se mit à marcher vers la porte de la bibliothèque. S'arrêtant une dernière fois, il se tourna vers moi. « Je voulais savoir pourquoi tu me fixais sans cesse depuis quelque temps. Cela agace Cissy alors tu ferais mieux d'arrêter si tu ne veux pas cracher des limaces bientôt. » Je soupirais. Quel culot n'empêche. Quel culot agréable. Quel culot délicieux. Par Merlin, il fallait que je me ressaisise et que je réponds à tout cela.

« Et si je te disais, plus sérieusement, que tu n'étais pas loin de la raison de ce surnom. Et si je te disais, que si ton amie Cissy s'approchait de moi pour me tyranniser, je n'aurais pas moins de mal à lui renvoyer la monnaie de sa pièce. Tu penses me connaitre, mais tu es bien loin du compte. Je suis petite Pandora la sainte nitouche, mais je ne suis pas une Thomas pour rien, alors s'il te plait, cesse cet arrogance avec moi. Oh et tant que j'y pense, pourquoi je te fixe souvent ? J'ai mes raisons.» Paf, dans la face le beau Rosier.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: toi aussi t'aime bien lire? ft. Pandora

Revenir en haut Aller en bas

toi aussi t'aime bien lire? ft. Pandora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SONORUS. :: 
IT'S THE END OF AN ERA
 :: The pensieve :: saison un :: rps
-